Titre
N'hésitez pas à partager nos informations... mais n'oubliez pas de nous citer !
Apocryphe
Par Mayoho - 21 nov. 2010   


+12
9 commentaires Spacroyable !
Spitoyable.


Voltaire n’a jamais dit ou écrit “Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire”.

Détails :

Cette citation fut attribuée, à tort, à Voltaire suite à l’ouvrage d’Evelyn Hall “The Friends of Voltaire” dans lequel elle écrivait : « “I disapprove of what you say, but I will defend to the death your right to say it” was his attitude now »1. Cette phrase entre guillemets fut interprétée comme une citation alors qu’elle décrivait la position qu’Evelyn Hall attribuait à Voltaire.
L’idée que Voltaire soit l’auteur de cette citation reste fortement répandue alors qu’Evelyn Hall elle-même démentît avoir cité le philosophe. Ceci est probablement dû au fait qu’elle illustre bien la pensée de l’auteur du Traité sur la Tolérance.

1 « “Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je défendrai jusqu’à la mort votre droit de le dire” était désormais son attitude »

Sources :

Wikipedia – Voltaire
Wikipedia – Apocryphe


Tum0r
Tum0r - 29 nov. 2010 - 19:45 - (lien vers ce commentaire)

J’ai fait une capture d’écran de mon igoogle à ce propos tiens ^^

http://data.imagup.com/5/1105724966.jpg

‘fin pour l’anecdote quoi…



rv
rv - 29 nov. 2010 - 20:17 - (lien vers ce commentaire)
Ce commentaire est caché parce que vous ne l’aimez pas
(ou parce que trop de gens ne l’aiment pas).
Montrer le commentaire - Cacher le commentaire



Nimo
Nimo - 30 nov. 2010 - 00:39 - (lien vers ce commentaire)

voila la version que j’ai le plus souvent entendu lors d’un debat surtout quant il s’agit de liberte d’expression : “je defendrai mes opinions jusqu’à ma mort, mais je donnerai ma vie pour que vous puissiez defendre les votres.” Merci Tum0r, mais qui a pondu cette phrase alors ? car si j’ai bien compris ce n’est pas Voltaire et ce n’est pas vraiment ce qu’a ecrit Evelyn Hall non plus…



Be@
Be@ - 30 nov. 2010 - 11:26 - (lien vers ce commentaire)

Disons que c’est une version collective. La phrase initiale d’Evelyn Hall a été déformée dans le temps. Je ne sais pas si ce genre de déformation porte un nom mais on a tous fait (je pense) cet exercice : on dit une phrase à son voisin qui la répète au suivant, qui la répète, etc. et lorsque la phrase revient à la première personne, elle n’a parfois plus grand chose à voir avec la version originale.



Staafu
Staafu - 6 jan. 2011 - 23:14 - (lien vers ce commentaire)

Be@ : je crois que ce genre de déformation porte officiellement le nom de “téléphone arabe” :P



Be@
Be@ - 7 jan. 2011 - 00:21 - (lien vers ce commentaire)
Ce commentaire est caché parce que vous ne l’aimez pas
(ou parce que trop de gens ne l’aiment pas).
Montrer le commentaire - Cacher le commentaire



Jerigol
Jerigol - 2 juin 2011 - 19:31 - (lien vers ce commentaire)
Ce commentaire est caché parce que vous ne l’aimez pas
(ou parce que trop de gens ne l’aiment pas).
Montrer le commentaire - Cacher le commentaire



Altega_Matefin
Altega_Matefin - 26 juin 2011 - 13:28 - (lien vers ce commentaire)

En gros le nom de ce genre de déformation est le titre du LSV, très bien choisi pour le coup :
Apocryphe: adjectif qualifiant une citation, souvent célèbre, attribuée à une personne qui n’a pourtant jamais tenu les propos rapportés, ou alors sous une forme différente.

Apres, je ne suis pas sur qu’il y ait quelque chose de péjoratif dans le terme “téléphone arabe”. Ce qui est marrant c’est que selon les langues, l’“origine ethnique” du jeu est différente: chinese whispers ou Russian Scandal par exemple.



kiricou
kiricou - 9 jan. 2015 - 08:56 - (lien vers ce commentaire)

Histoire de rajouter quelques autres citations: wikipedia – Apocryphe