Titre
N'hésitez pas à partager nos informations... mais n'oubliez pas de nous citer !
Capitaine flamme
Par caiuspupus - 9 avr. 2014   


+19
1 commentaire Spacroyable !
Spitoyable.


Dans l’espace, il est dangereux de combattre le feu avec un extincteur.

Détails :

Le manque de pesanteur a plusieurs effets incongrus sur les flammes. Ainsi sur Terre, l’air réchauffé entourant le point de combustion s’élève, remplacé par de l’air frais (plus lourd). C’est ce mouvement qui apporte l’oxygène nécessaire au maintien et développement de la flamme et lui donne sa forme particulière.
En impesanteur, les masses d’air restent immobiles et le feu prend alors une forme arrondie. Sans apport extérieur d’oxygène et selon le matériau brûlé, il finit généralement par s’étouffer lui-même.
C’est pour cette raison que les extincteurs classiques sont beaucoup moins efficaces dans l’espace : ils apportent soudainement une grande quantité d’air frais, alimentant le feu au lieu de l’éteindre.
Jeter une couverture sur le feu n’est pas non plus une bonne idée : cela créerait des courants d’air qui attiseraient les flammes et pourrait les faire sauter vers des endroits qu’elles n’auraient pas pu atteindre sans cela.

Tout cela ne concerne bien sûr que les engins spatiaux pressurisés avec une atmosphère équivalente à la nôtre : dans le vide sidéral, le feu ne peut évidemment même pas démarrer. Voilà qui devrait vous faire sourire à la prochaine vue d’un combat spatial.

Sources :

CNES – Photo d’un flamme de bougie en impesanteur [FR]
Huffington Post – La Nasa étudie le comportement du feu dans l’espace [FR]
Smithsonianmag.com – In Space, Flames Behave in Ways Nobody Thought Possible [EN]
Ciel des Hommes – Sécurité incendie en apesanteur [FR]


Be@
Be@ - 10 mars 2014 - 11:26 - (lien vers ce commentaire)

Si tout le monde a en tête des images d’objets ou de liquide en apesanteur, je pense que c’est loin d’être le cas pour le feu.
A vrai dire, je pense que le feu étant perçu comme un danger, je crois que ça peut être surprenant pour un grand nombre de connaître le comportement de certaines flammes et de savoir qu’il ne suffit pas d’une étincelle (due à un court-circuit par exemple) pour s’assurer un brasier digne de la Saint Jean contrairement à ce que laissent croire les Gravity et autre.