Titre
N'hésitez pas à partager nos informations... mais n'oubliez pas de nous citer !
Autant en emporte Chuck Norris
Par sam211289 - 2 oct. 2009   


+43
15 commentaires Spacroyable !
Spitoyable.


Sur Neptune, les vents soufflent à 2000 km/h.

Détails :

Ce sont les vents les plus rapides du système solaire. Des vents allant même jusqu’à 2 500 km/h y ont été mesurés. À titre de comparaison, les vents à l’intérieur d’une tornade terrestre soufflent en moyenne à 240 km/h.

Pour encore mieux saisir la dimension hors du commun de ce phénomène, voici ce que Chuck Norris a déclaré à son retour de vacances sur Neptune : “à un moment, j’ai cru que j’allais m’envoler”.

Source :

Wikipedia.org – Neptune


blandine
blandine - 1 nov. 2009 - 22:14 - (lien vers ce commentaire)
Ce commentaire est caché parce que vous ne l’aimez pas
(ou parce que trop de gens ne l’aiment pas).
Montrer le commentaire - Cacher le commentaire



sam211289
sam211289 - 2 nov. 2009 - 00:28 - (lien vers ce commentaire)

C’est grâce à sa couleur bleu que l’on a donné a cette planète le nom du Dieu romain de la mer. Cette couleur bleu est dû au méthane de l’atmosphère, et à un autre composant encore non identifié.



Beri
Beri - 7 déc. 2009 - 18:19 - (lien vers ce commentaire)

Comment ils mesurent les vents exactement ? Ils utilisent quelle methode ou technique ?

EDIT:

On obtient par radiosondage la variation des vents avec l’altitude en suivant le mouvement d’un ballon-sonde depuis le sol. Depuis l’espace, grâce aux instruments d’un satellite météorologique, on peut obtenir les vents dans toute l’atmosphère. Ces données sont particulièrement utiles aux endroits inhabités comme les déserts et les océans. C’est également de cette façon que les vents sur les autres planètes sont estimés.



fikipsi
fikipsi - 8 déc. 2009 - 17:03 - (lien vers ce commentaire)


Arkeur
Arkeur - 2 mars 2010 - 19:47 - (lien vers ce commentaire)

A mon avis, le plus dur n’est pas de mesurer les vents mais d’y aller.



cacahuete
cacahuete - 24 oct. 2010 - 22:03 - (lien vers ce commentaire)

Bonne remarque Arkeur, mais faudrait déjà aller sur Mars avant de viser la dernière planète du système solaire ! ^^ Ou alors on envoie des sondes que nos arrière-petits enfants verront revenir ^^



Zakdoek
Zakdoek - 30 juin 2011 - 19:15 - (lien vers ce commentaire)

En même temps, si personne ne le fait, personne ne risque de voir revenir des sondes. L’espace n’est pas adapté à notre civilisation du “tout, tout de suite”. D’autant que la distance Terre-Neptune est 30 fois plus grande que la distance Terre-Soleil et 60 fois plus grande que la distance Terre-Mars, trajet pour lequel un simple aller avec nos techniques modernes demande déjà de longs mois.



ClarinetGuy
ClarinetGuy - 30 août 2011 - 14:13 - (lien vers ce commentaire)
Ce commentaire est caché parce que vous ne l’aimez pas
(ou parce que trop de gens ne l’aiment pas).
Montrer le commentaire - Cacher le commentaire



X4nth3
X4nth3 - 17 sep. 2011 - 00:37 - (lien vers ce commentaire)

Heu pas de pluies acides sur Mars , on y a d’ailleurs deja envoyé de nombreuses sondes !
Tu confonds surement avec Venus…



zokoban
zokoban - 1 nov. 2011 - 21:00 - (lien vers ce commentaire)

Depuis l’espace, grâce aux instruments d’un satellite météorologique, on peut obtenir les vents dans toute l’atmosphère. Ces données sont particulièrement utiles aux endroits inhabités comme les déserts et les océans. C’est également de cette façon que les vents sur les autres planètes sont estimés.

Est-ce que quelqu’un sait comment on fait pour obtenir la vitesse du vent sans y aller ? Parce que dire que l’on calcule la vitesse du vent grâce au instruments d’un satellite ça n’explique pas grand chose.
Est-ce que quelqu’un peut m’expliquer ?



Beri
Beri - 23 fév. 2012 - 21:02 - (lien vers ce commentaire)

Est-ce que quelqu’un peut m’expliquer ?

C’était un peu le but escompté de mon commentaire plus haut, mais un utilisateur avait voulu se la jouer pseudo-Modo et a sorti un argument de merde avec Google…
Ca aide pas plus, mais effectivement, si une personne pouvait expliquer le principe, ca serait bienvenu !



Ghost
Ghost - 23 fév. 2012 - 21:30 - (lien vers ce commentaire)

J’imagine que c’est grâce aux instruments de Voyager 2 principalement,puis des estimations par des observations sur les instruments terrestres.



Schtroumpf
Schtroumpf - 24 fév. 2012 - 10:29 - (lien vers ce commentaire)

A mon avis, le plus dur n’est pas de mesurer les vents mais d’y aller.

On a déjà envoyé plusieurs sondes passer dans le voisinage. Par contre l’intérêt d’y envoyer un vol habité est à mon avis limité en dehors du pur intérêt scientifique, vu que ce n’est pas une planète tellurique.

Par contre, des satellites on doit avoir une super vue !



Rouah
Rouah - 6 déc. 2013 - 15:56 - (lien vers ce commentaire)

Intéressant ce que Sam relève (mériterait un LSV). Comment diable, durant l’antiquité, a t’on pu associer des teintes correctes à des planètes non visibles à l’œil nu ni, a fortiori et peut être me trompais-je, avec les instruments optiques de l’époque ? ^^



DonBarto
DonBarto - 30 avr. 2014 - 12:56 - (lien vers ce commentaire)

Sûrement à cause d’autre quiproquo . :p
(Cf le LSV sur les observations de Galilée )