Titre
N'hésitez pas à partager nos informations... mais n'oubliez pas de nous citer !
Et c’est le temps qui (x3) court !
Par Raph - 19 nov. 2009   


+62
20 commentaires Spacroyable !
Spitoyable.


Un vol Paris – New York est une heure plus court au retour qu’à l’aller.

Détails :

Cette différence de durée se retrouve sur la plupart des vols long-courriers. Contrairement à ce qui est souvent avancé, ce n’est pas directement dû à la rotation de la terre, mais plutôt à la possibilité d’utiliser ou non des vents favorables en haute altitude.

Il existe en effet au dessus de 7 km d’altitude des vents puissants (de l’ordre de 100 km/h) et relativement stables dans le temps, appelés jet streams. Ces vents suivent dans la grande majorité des cas la direction ouest-est. Les vols commerciaux les utilisent donc dans ce sens et cherchent à les éviter en passant par les pôles dans l’autre.

Sources :

Planet-terre.ens-lyon.fr – Vols transatlantiques et jet stream
Wikipedia – Jet stream


Raph
Raph - 8 nov. 2009 - 16:22 - (lien vers ce commentaire)

En fait, ce LSV vient d’une discussion dans un aeroport avec un pote qui s’est transformé en un débat avec les 4 personnes à coté qui nous écoutaient parler. Et je me suis aperçu que tous étaient convaincus que l’avion avançait plus vite dans un sens que dans l’autre, parce que “dans un sens l’avion doit rattraper la rotation de la terre, et dans l’autre, la terre défile sous lui”.
J’étais convaincu que c’était faux, mais n’ayant pas les infos sur les jet stream, je n’ai pas réussi à convaincre les autres. Donc, je me venge a posteriori.
enfin bref, tout ça pour dire que pas mal de gens connaissent la différence de durée (qui peut aller jusqu’à 4 ou 5 h), mais très peu savent vraiment d’où elle provient.



Arkeur
Arkeur - 26 nov. 2009 - 17:02 - (lien vers ce commentaire)

Et bien moi je le savais ! Et même que pendant la guerre Amérique – Japonais, un savant Japonais utilisait le jetstream pour y envoyer des “ballons-bombes” (voir “Projet Fugo” => http://fr.wikipedia.org/wiki/Projet_Fugo ).

Un peu faferlu comme idée, mais une attaque plus que discrete sans bouger de chez soit !



Loof
Loof - 26 nov. 2009 - 17:39 - (lien vers ce commentaire)

Je tenais juste à remercier Raph qui m’a pourri la journée avec le titre de ce LSV, la chanson me trotte dans la tête depuis plusieurs heures !!!:p



Raph
Raph - 8 déc. 2009 - 10:09 - (lien vers ce commentaire)

Loof: Dur… Mais je n’y suis pour rien, c’est mansuetus qui a choisi ce titre. (Théorème 13: C’est toujours la faute de Mans…)



pampa
pampa - 12 déc. 2009 - 10:45 - (lien vers ce commentaire)

C’est marrant, je fais partie de la catégorie des gens qui étaient convaincus du contraire. Puisque la rotation de la terre se fait d’ouest vers l’est, je m’attendais à ce que les vents dominants rencontrés en altitude soient de sens contraire, donc permettant des vols plus courts d’est en ouest que l’inverse.

J’ai même expliqué ça à des amis lors d’un Tokyo->Paris qui s’est avéré plus d’1h30 plus court que le Paris->Tokyo initial, dans des conditions de vol calmes, et trafic aérien nominal.

Ai-je été victime d’une simple coïncidence ? Ou y a-t-il d’autres courants dominants en altitude qui ne font pas partie de la catégorie “jet stream”, qui, si j’ai bien compris, sont relativement localisés et pas vraiment omniprésents…



Raph
Raph - 12 déc. 2009 - 15:43 - (lien vers ce commentaire)

en pratique il y de nombreux jet streams, dans à peu près toutes les directions, et dont la position varie dans le temps. On ne mentionne ici que les principaux. Ton vol paris tokyo a du profiter d’un jet stream allant d’est en ouest, mais ces derniers sont beaucoup plus rares, ou alors un détour a peut-etre été fait pour raison météo ou autre.
Des cartes remises à jour régulièrement des jet streams sont dispo ici:
http://squall.sfsu.edu/crws/jetstream.html



Regigigas
Regigigas - 16 fév. 2010 - 21:01 - (lien vers ce commentaire)
Ce commentaire est caché parce que vous ne l’aimez pas
(ou parce que trop de gens ne l’aiment pas).
Montrer le commentaire - Cacher le commentaire



Idodaisuke
Idodaisuke - 16 fév. 2010 - 22:27 - (lien vers ce commentaire)

@Regigigas : c’est cool si c’est simple pour toi, et que ce site ne t’apprend rien.
Perso, ne prenant pas régulièrement l’avion, j’ignorais l’existance de différences de durée entre les trajets, et donc encore plus leur raisons.
ensuite, je suis certainement un être sous-développé au niveau du cerveau et c’est pour cela j’ai besoin de spontex pour apprendre des choses.
Veuilles bien excuser la médiocrité des misérables larves incultes que nous sommes, nous qui trouvons ce LSV intéréssants.



Gringo74
Gringo74 - 13 mars 2010 - 15:05 - (lien vers ce commentaire)

J’arrive pas à saisir le coup de ”ça met soit-disant moins de temps parce que la terre tourne.”
A la base, on est sur la terre qui tourne, et l’on tourne avec elle. En l’air ça reste pareil, sinon tu prendrais un hélicoptère, tu ferais du sur-place, et tu verrais la terre défiler sous tes yeux…

Corrigez moi si je me trompe.



Raph
Raph - 13 mars 2010 - 20:36 - (lien vers ce commentaire)

Gringo74: Oui tout à fait. D’où le “soi-disant”.



Mbstf
Mbstf - 17 mars 2010 - 12:16 - (lien vers ce commentaire)

humm d’ou la question qu’elle est la force qui fait qu’un objet ne touchant pas le sol continue à suivre la rotation de la terre?
D’ailleurs ca doit etre le meme “procédé” qui fait que lorque l’on lance un objet en l’air dans la voiture l’objet ne fonce pas vers l’arriere.
Auto – réponse:
Je pense que c’est parce qu’il n’y a pas de vent dans la voiture du coup rien ne pousse l’objet alors que si on le jette par la fenetre il suit le vent et par en arriere. Du coup n’y aurait il pas un vent constant ou plutot un suivi de la rotation de la terre par les molécules d’air qui fait que l’helicoptere reste sur place ?



Brahktor
Brahktor - 25 mars 2010 - 11:58 - (lien vers ce commentaire)

humm d’ou la question qu’elle est la force qui fait qu’un objet ne touchant pas le sol continue à suivre la rotation de la terre?

La gravité peut être tout simplement.



lepoy
lepoy - 25 mars 2010 - 17:39 - (lien vers ce commentaire)

@mbtsf : alors y’a deux forces qui interagissent : la vitesse qui le fait avancer et la gravité qui l’attire vers la terre. si tu combine les deux forces tu obtiendras une trajectoire arrondie qui maintient l’objet à distance de la terre.

concernant l’objet laché de la voiture, il avance toujours mais ralentit par l’air, il avance moins vite que toi. donc ce qui te donne cette impression de départ en arrière c’est juste ton point de vue.



Raph
Raph - 25 mars 2010 - 21:31 - (lien vers ce commentaire)

alors y’a deux forces qui interagissent : la vitesse qui le fait avancer et la gravité qui l’attire vers la terre. si tu combine les deux forces tu obtiendras une trajectoire arrondie qui maintient l’objet à distance de la terre.

Tu mélanges un peu tout là... Il y a seulement une force verticale, la gravité, et une vitesse initiale, due à la rotation de la terre. De la même façon que lorsqu’on lache une balle par la fenêtre d’une voiture en mouvement, la balle va pour un passant sur le trottoir être “lancée” avec une vitesse égale à celle de la voiture, et sera ensuite ralentie par les frottements avec l’air. Dans le cas d’un objet qui suit la rotation de la terre, il n’y rien qui vient ralentir cette vitesse initiale (en première approximation), puisque l’air ambiant se déplace à la même vitesse.

Cette idée de vitesse initiale est visible entre autres à travers le phénomène de déviation vers l’est: un boulet de canon tiré parfaitement verticalement ne retombera pas dans le fut du canon, mais légèrement à l’est de celui-ci. (http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9viation_vers_l%27est )



lepoy
lepoy - 26 mars 2010 - 01:35 - (lien vers ce commentaire)

@raph c’est exactement ce que je disais, deux forces qui crée la trajectoire arrondie du satellite.

et dans le cas de la balle c’est 3 force : la vitesse initial qui la tire vers l’avant. le frottement de l’air qui la ralentit et la gravité qui l’attire vers le sol.



Raph
Raph - 26 mars 2010 - 10:05 - (lien vers ce commentaire)

Heu non… Tu confonds force et vitesse, et ça n’a rien à voir (une force est une accélération multiplié par une masse). Les frottements de l’air, et la gravité exercent chacun une force, qui modifient la trajectoire imprimée par la vitesse initiale.



lepoy
lepoy - 26 mars 2010 - 11:42 - (lien vers ce commentaire)

erf au temps pour moi j’ai utilisé un mauvais terme, c’est pas la vitesse mais l’inertie de l’objet dont je parlais



zlatorog
zlatorog - 19 nov. 2010 - 16:57 - (lien vers ce commentaire)
Ce commentaire est caché parce que vous ne l’aimez pas
(ou parce que trop de gens ne l’aiment pas).
Montrer le commentaire - Cacher le commentaire



Caramel
Caramel - 10 fév. 2011 - 18:05 - (lien vers ce commentaire)

Une précision me semble importante: En général un vol long courrier adapate sa navigation en altitude et en direction par rapport à la météo, dont vent et courant jet.
En cas de courant jet trop violent (pouvant atteindre 400 km/h) le vol adaptera son niveau et sa trajectoire…
Le but étant d’utiliser ces courants pour s’aider et non de les subir.

Dans certains cas il n’y a pas le choix, d’autant que des écarts de niveau sont assurés entre vols de directions opposées mais la majorité des vols est sensée pouvoir s’adapter.

n.b. les courants jet dépendant de la force de coriolis, deux vols de même direction (magnétique) utilisant le même niveau de vol mais chacun dans un hémisphère différent ne subiraient pas la même contrainte. Si tant est qu’ils subissent chacun un courant jet, bien sur.



vel
vel - 7 déc. 2011 - 19:34 - (lien vers ce commentaire)

Bravo à vous tous vous avez la bonne explication, le plus dur est d’extraire la bonne info .Sachez que la force de Coriolis est une fausse force , elle dépend de l’observateur tout comme le vent que l’on ressent lorsque l’on sort la main d’une voiture en mouvement