Fermer

Connectez-vous

Vous devez être connecté pour faire ça.

Identifiez-vous

Votre compte spontex.org




Ou




Nouveau ?


S'inscrire

Données personnelles ?

Les informations sur ce site sont publiques mais la participation est réservée aux personnes enregistrées. S'enregistrer, ça veut dire "donner un login + un mot de passe". Après, vous pourrez renseigner plus d'informations mais RIEN d'autre n'est obligatoire. Si vous êtes tombé ici, c'est que vous avez voulu faire quelque chose réservé aux personnes enregistrées. De source fiable, j'ai appris que PERSONNE n'était JAMAIS mort après avoir rempli ce formulaire. Si vous ne voulez toujours pas vous enregistrer (libre à vous), vous pouvez continuer votre navigation, sans cliquer sur les liens qui mènent à cette page :-) Merci d'avoir lu jusqu'ici.

Titre
N'hésitez pas à partager nos informations... mais n'oubliez pas de nous citer !
you should never read that.
Une Question de Savoir-vivre
Par Link3r - 10 jan. 2010   


+53
10 commentaires Spacroyable !
Spitoyable.


Les rapports sexuels entre hommes ont été dépénalisés en 1967 au Royaume-Uni. En revanche, la loi n'a jamais interdit les rapports entre femmes.

Détails :

Jusqu'au XVIIIe siècle, les homosexuels étaient passibles de la peine de mort, de la torture, de l'enfermement à vie et autres joyeusetés. Mais jamais les femmes n'ont été visées par la loi.

L'OMS a considéré l'homosexualité comme une maladie mentale jusqu'en 1990 (voir le LSV Coming out).

Source :

Wikipedia – Homosexualité


Junk
Junk - 9 jan. 2010 - 18:44 - (lien vers ce commentaire)

On pourrait aussi faire un lien avec celui sur Turing, dont ont dit qu'il s'est suicide a cause de ca, et metionner Brian Epstein, le manager des Beatles, pour les memes raisons…



Gub
Gub - 9 jan. 2010 - 19:11 - (lien vers ce commentaire)

…sans omettre de citer mansuetus, qui emprunte la meme voie…



Velgor
Velgor - 14 jan. 2010 - 18:30 - (lien vers ce commentaire)

Ca ne m'étonnerais pas qu'il y ai parmi les hommes de l'histoire une certaines excitation a observer deux femmes plutôt que deux hommes (quoi que) d'où le fait de ne pas punir cette acte.
Pour ne cité que les harems dans certaines cultures (je crois pas qu'il y ai eu de harems mâles pour une femme d'état… pas encore gniark)



El_Charpi
El_Charpi - 9 avr. 2010 - 14:36 - (lien vers ce commentaire)

@ Junk => Ce ne sont pas des on-dit. Turing a été inculpé pour homosexualité, a choisi volontairement de plaider coupable, a été condamné à la prison à vie, mais le juge lui a laissé le choix entre ça et la castration chimique.

Il a choisi la castration chimique, qui à l'époque ne fonctionnait pas sans effets secondaires lourds. Obèse, impotent, avec des seins et des crises de dépression (on en aurait à moins), il s'est suicidé en croquant dans une pomme empoisonnée (c'était un grand fan de Blanche-Neige).



StoumiStyle
StoumiStyle - 24 sep. 2010 - 20:31 - (lien vers ce commentaire)
Ce commentaire est caché parce que vous ne l’aimez pas
(ou parce que trop de gens ne l’aiment pas).
Montrer le commentaire - Cacher le commentaire



Sachem
Sachem - 9 juin 2011 - 21:07 - (lien vers ce commentaire)

@ Velgor :
La réponse est si ! Voir du côté de Catherine de Russie (La “Grande Catherine” était une grande baiseuse…)



Zakdoek
Zakdoek - 24 nov. 2011 - 05:21 - (lien vers ce commentaire)

Certes Catherine II était lubrique. N'était-ce d'ailleurs pas elle qui avait une salle secrète de BDSM dans le Palais d'hiver de Saint-Pétersbourg ?

De là à dire qu'elle disposait d'un harem, c'est aller un peu loin. Pour les harems masculins, il vaut sans doute mieux chercher du côté de la Chine, et il s'agira à chaque fois de monarques isolées. Rien à voir avec la véritable institution qu'on retrouvait au Moyen-orient durant l'Antiquité.

Pour revenir à ce LSV, le fait que l'homosexualité entre femmes n'était pas interdite n'est certainement pas à mettre sur le compte d'une quelconque excitation visuelle. Il faut d'abord savoir que les rapports que peuvent entretenir deux femmes sont moins choquants que ceux que peuvent entretenir deux hommes (pas de pénétration).

Ensuite, l'homosexualité d'une femme était moins grave que celle d'un homme. Cette différence de traitement nous frappe, mais n'est finalement pas étonnante dans un monde où, contrairement au nôtre, l'égalité des sexes n'est pas une fin, ni même une valeur, mais un non-sens total.

Enfin, les lesbiennes étaient souvent punies malgré tout. Dans un passé où il suffisait de pas grand chose pour les faire passer pour folles ou sorcières, il est probable que le lesbianisme n'ait été simplement considéré que comme un rituel satanique, chose qui était, cette fois, punie.

Notons pour terminer que les lois ont une vie très longue. Généralement, elles ne sont plus respectées depuis plusieurs années lorsqu'elles sont finalement retirées. Une loi abrogée en 1967 répond ainsi à un changement/transition antérieur. A mon avis, l'esprit de la loi nous vient de l'époque médiévale, tandis que les idées qui ont mené au retrait de celle-ci ont dû commencer à se développer dans la moitié du XIXe, pour finalement devenir officielles suite aux mouvements culturels des Trente glorieuses.



jeanjean1331
jeanjean1331 - 9 fév. 2013 - 15:42 - (lien vers ce commentaire)
Ce commentaire est caché parce que vous ne l’aimez pas
(ou parce que trop de gens ne l’aiment pas).
Montrer le commentaire - Cacher le commentaire



Minizyl
Minizyl - 11 fév. 2013 - 11:40 - (lien vers ce commentaire)

plan de la procréation”,plan qui est,à mon avis,l’aboutissement final de toute sexualité

Donc après 40 ans et 3 gamins (à peu près), c'est ceinture pour toujours, puisque ça ne sert plus à rien ? En attendant, si je ne suis pas prête à faire des enfants, je devrais peut être dire à mon homme qu'on devrait s'abstenir…

L’homosexualité,la masturbation,etc…pourraient n’être que des “artifices”,des “dérives”...

C'est toi qui dérive là…



croquette
croquette - 1 août 2013 - 03:52 - (lien vers ce commentaire)

Je ne puis donner la source, mais j'ai lu un article rapportant l'absence de sanctions concernant l'homosexualité féminine pour la simple et bonne raison que la reine Elisabeth 1 d'Angleterre considérait la chose comme étant impossible. Merci à celui/celle qui retrouvera cette étonnante (à notre époque) référence, car je me rappelle que le texte en question est pour le moins singulier.
Entre nous, lorsqu'il s'agit de relations entre adultes consentants, de quoi se mêle-t-on?