Fermer

Connectez-vous

Vous devez être connecté pour faire ça.

Identifiez-vous

Votre compte spontex.org




Ou




Nouveau ?


S'inscrire

Données personnelles ?

Les informations sur ce site sont publiques mais la participation est réservée aux personnes enregistrées. S'enregistrer, ça veut dire "donner un login + un mot de passe". Après, vous pourrez renseigner plus d'informations mais RIEN d'autre n'est obligatoire. Si vous êtes tombé ici, c'est que vous avez voulu faire quelque chose réservé aux personnes enregistrées. De source fiable, j'ai appris que PERSONNE n'était JAMAIS mort après avoir rempli ce formulaire. Si vous ne voulez toujours pas vous enregistrer (libre à vous), vous pouvez continuer votre navigation, sans cliquer sur les liens qui mènent à cette page :-) Merci d'avoir lu jusqu'ici.

Titre
N'hésitez pas à partager nos informations... mais n'oubliez pas de nous citer !
you should never read that.
La 27e lettre de l’alphabet
Par master - 18 jan. 2010   


+88
28 commentaires Spacroyable !
Spitoyable.


L’esperluette (&) était considérée au XIXe siècle comme la dernière lettre de l’alphabet.

Détails :

L’esperluette est le logogramme de « et » où le « e » et le « t » sont ligaturés.
Elle était considérée comme la 27e lettre de l’alphabet que l’on nommait « ète ».

Sources :

Atilf.fr – Perluète
Wikipedia.org – Esperluette
Clve.fr – Esperluette
Lalogotheque.com – Esperluette


Eckers
Eckers - 14 jan. 2010 - 12:00 - (lien vers ce commentaire)

Dans le même genre je vous suggère de vous renseigner sur le symbole le plus évocateur de notre ère du numérique, l'@.



Eckers
Eckers - 14 jan. 2010 - 12:04 - (lien vers ce commentaire)


Lotharius
Lotharius - 14 jan. 2010 - 12:57 - (lien vers ce commentaire)

Dans le même genre je vous suggère de vous renseigner sur le symbole le plus évocateur de notre ère du numérique, l’@.

Déjà fait, Eckers, et il me semble que le LSV a été refusé (de peu). Ce que je trouve fort dommage d'ailleurs, car il y a pas mal de choses à dire sur ce signe.
Le problème était que l'arobase est aussi une concaténation, mais qui a été présente sous des formes plus ou moins ressemblantes et indépendamment de l'époque et du pays des unes et des autres depuis quasiment 2000 ans, sans qu'on puisse dire clairement “le @ d'aujourd'hui vient en droite lignée de ce signe-là”.

Une chose semble sûre cependant : le @ de nos clavier était utilisé aux USA au 19e siècle comme abréviation de @ dans le commerce (3 apples @ $ 5). Les premiers claviers de machines à écrire américaines ont utilisé ce symbole, qui est tombé en totale désuétude au début du 20e siècle. C'est dans les années soixante qu'un programmeur avait besoin d'un signe en ASCII, et trouvant celui-ci, qui signifiait “at” et qui ne servait plus à rien, il l'utilisa pour l'adressage. C'est de là aussi que vient le nom “at commercial”.

P.S. : ah, je n'avais pas encore vu que tu mentionnais une source. Je ne t'apprends donc probablement rien.



arkaios2010
arkaios2010 - 12 fév. 2010 - 07:16 - (lien vers ce commentaire)

Je crois sincèrement que la sémiologie des caractères de la langue française adoptera comme 27ième lettre de l'alphabet le triple w, ou le www qui devra à son tour être synthétisé par un signe moins compliqué à écrire, le triple V par exemple pourrait drôlement faire l'affaire (VVV). Derrière tous les signes qui codent une langue comme le français, se trouve cachée une signification, je ne veux pas trop élaborer car il faut des années d'études pour en arriver à comprendre que les mots, se divisent en syllabes, puis en lettres, qui ont toutes des significations. Exemple, le M signifie la matière ce que les grecs appelaient la MEGATION, le N, la négation , le R le déplacement, le T la mort. Ici ces exemples se rapportent aux lettres majuscules car il y a aussi des significations minuscules.
Le V, signifie la VIE, le W signifie une espèce de “vie” artificielle qui a été entré dans l'alphabet pour connoter tous les mots qui viendront se greffer avec l'avènement de l'électro-magnétisme, et le triple W est certainement la lettre du futur qui viendra rajouter à l'alphabet (alpha-beta) tout ce qui viendra , a, ou aura changé l'humanité depuis l'avènement de l'électro-magnétisme, comme l'ordinateur par exemple. Non seulement les lettres parlent par ce qu'elles veulent dire, mais aussi par leur forme. Il est naturel que le T, la croix, représente la mort… le t minuscule quant à lui représenterait non pas la mort, mais un arret. D'ailleurs le mot arrêt ne se termine-t-il pas par un t? Toutes les lettres qui précèdent le mot “arrêt” vous disent ce qu'il y a eu avant que l'on ne s'arrête.
Tout le monde sait que le E signifie la femme, le I signifie l'homme, le S le pluriel, le Q , la fécondation comme majuscule et la Q minuscule signifie la culture. Pour illustrer la fécondation, dans le Q, ne voit-on pas, l'ovule qui est fécondée par le spermatozoïde.
Dans l'alphabet grec, nous avons deux lettres très révlélatrices. le OMEGA, et le OMICRON….. un O qui est mega, et un O qui est micro donc un O qui est grand et un o qui est petit En principe le O majuscule signifierait le sOleil et le O minuscule la Terre, deux planètes rondes. Avez-vous remarqué que dans le mot ROND, on a un O, et de même que tous ces mots qui signifient quelque chose de rond. Orange, rOue, Oeuf, pOmme, cOeur, Ovule, glObe, Oeil, etccc.
Il faut voir les mots comme on voit des accords en musique qui se divisent en des notes solitaires, c'est la même chose pour les mots.
Mais je ne peux pas écrire ici une thèse de doctorat. Que pourriez-vous prononcer avec le & ou le @ quand il faut déjà 8 lettres de l'alphabet français pour l'écrire. Mais il faut avoir étudié l'alphabet grec, et latin, pour comprendre j'allais dire à première vue ce CHARABIA, mais qui n'en n'est pas un. Qui a déterminé cet ordre de a à z. ? L'alphabet est un pont sur lequel on passe,et pendant qu'on passe, on ne peut se demander qui a construit ce pont, parce que le but, c'est de traverser de l'autre côté de la rive et non pas de s'interroger sur la construction du pont. L'alphabet français est aussi logique que les chiffres, mais il faut lire entre les chiffres, comme entre les lettres, comme entre les mots. C'est-on déjà demandé pourquoi un i prenait un point. Que signifie ce point. En apparence il est bien inutile, et s'il est inutile pourquoi ne le supprime-ton pas? Mais on ne le supprimera jamais, parce qu'il représente l'homme sous forme de pictogramme, , le point signifierait la tête de l'homme. mais je m'arrête car je pourrais écrire ici au moins 500 pages et plus sur le sujet de la sémiologie qui est l'étude des signes qui connotent une langue, ou la musique aussi.Au début je mentionnais que le V signifiait la vie, quand on regarde le V de l'asphalbet en “script”, n'y voit-on pas vu de haut en bas, une ouverture qui est l'organe sexuel de la femme, le vagin, et dans l'autre direction, disons, le bout de l'organe male de la reproduction, le pénis. La sémiologie du français a été abandonnée parce qu'il s'est trouvé au cours des deux derniers siècles personne pour l'enseigner et elle est malheureusement tombée dans l'oubli. Il faut la redécouvrir et quiconque s'y met d'une façon le moindrement sérieuse verra dans l'alphabet et ses mots, TOUTE l,Histoire de l'humanité.
Plus haut je mentionnais que le W signifiait l'avènement de l'électro-magnétisme, si vous alignez plusieurs W, n'y verrrez-vous pas une onde ou la représentation graphique d'une onde électro-magnétiquewwwwwwwwwwww et ainsi de suite—- ad nauseam.



arkaios2010
arkaios2010 - 12 fév. 2010 - 22:05 - (lien vers ce commentaire)
Ce commentaire est caché parce que vous ne l’aimez pas
(ou parce que trop de gens ne l’aiment pas).
Montrer le commentaire - Cacher le commentaire



Be@
Be@ - 12 fév. 2010 - 22:14 - (lien vers ce commentaire)

J'en perds mon latin mais je me cultive merci!

La table de correspondance de l'alphabet phénicien (dont est issu le grec notamment) diffère un peu de cet exposé et on y apprend par exemple que le soleil est représenté par le w transposé en Epsilon chez les grecs, de même le X traduit par marque devient le T.

Sur la symbolique des lettres, comment dire ? Le mieux est d'aller jeter un oeil sur le site.

Pour ceux qui ont envie d'en savoir plus sur l'alphabet phénicien : http://fr.wikipedia.org/wiki/Alphabet_ph%C3%A9nicien

et sur la symbolique des lettres :
http://www.matiere-esprit-science.com/pages/breves/lettresae.htm#ANCRET

Je viens de découvrir que mon pseudo correspond (en résumé) à la première création de la genèse (un ange androgyne) devenu deux…

J'ai épuisé mes 2 neurones sur ce coup…



Raph
Raph - 12 fév. 2010 - 22:26 - (lien vers ce commentaire)

La sémiologie du français a été abandonnée parce qu’il s’est trouvé au cours des deux derniers siècles personne pour l’enseigner et elle est malheureusement tombée dans l’oubli.

ah, c'était donc pour ça… Mais pourquoi les gens n'ont-ils pas eu l'envie de prolonger plus avant ces fabuleux travaux plein d'avenir? Un vrai mystère…



arkaios2010
arkaios2010 - 12 fév. 2010 - 22:34 - (lien vers ce commentaire)

Dans mon commentaire précédent, j'ai mentionné que le S signifiait le pluriel, et tous les professeurs de français disent à leur élèves, :” Mets ton “S” quand c'est au pluriel.
Si vous couchez le S et que vous en enfilez une série l'un dans l'autre, vous formerez une chaine qui fait qu'elle aura plusieurs S, donc pluriel, mais la chaine elle ,sera unique, une seule chaine. Ce S à la verticale, si vous le couchez à l'horizontale deviendra selon le dictionnaire un crochet qui s'appellera une esse. Alors enfilez des esses l'un dans l'autre. La chaine est singulière, mais les esses sont au pluriel. Cela vous fournira une très belle racine qui fait qu'à chaque fois que vous verrez un mot, un verbe, etc… qui contient deux s (ss) vous verrez toujours ce mouvement de va-et-vient d'une chose qui groSSit ou dans le sens contraire, qui rapetiSSe. Voici quelques exemples pour mieux comprendre ce pluralisme. J'invite ceux ou celles qui liront ce commentaire sémiologique à rajouter les mots qui leur viendront à l'esprit:
eSSaim,tiSSer-groSSir-rapetiSSer-pliSSer-preSSer-roSSer-TreSSer-piSSer-foSSoyer-diSSuader-diSSerter-diSSéquer-laSSer ad nauseam… pour n'en nommer que quelques-uns, il y aura toujours ce mouvement du petit vers le gros, et du gros vers le petit. Mais attention, notre bonne vieille langue française a toujours des exceptions bien sûr. Ici on parle d'une moyenne.
S'est-on demandé pourquoi on appelle un dictionnaire, un livre qui donne des définitions. Le dictionnaire devrait selon son nom et son usage, s'appeler plutôt un DÉFINITIONNAIRE. Et le “vrai” dictionnaire devrait nous fournir seulement la façon dont on prononce un mot puisqu'il se rapporte à la diction.



Raph
Raph - 12 fév. 2010 - 23:05 - (lien vers ce commentaire)

Si vous couchez le S et que vous en enfilez une série l’un dans l’autre, vous formerez une chaine qui fait qu’elle aura plusieurs S, donc pluriel, mais la chaine elle ,sera unique, une seule chaine.

Cela me laisse pantois. Par simple curiosité, est-il trop indiscret de te demander les qualifications et études qui t'amène à un tel degré d'érudition sur l'enfilage des 'S', l'emboitage des 'V' (de vagin, vous aurez compris la subtile allusion), et toutes ces activités ma foi fort passionnantes?

Et puis, de façon à balayer les inopportun incrédules qui demanderaient une base logique à ce type de raisonnement, pourrais tu préciser comment ils prennent en compte le pluralisme (2 S, tout ça) des langues, et donc les manières souvent très différentes de décrire une même idée? Puisqu'à chaque idée correspond une lettre, on pourrait s'attendre à ce qu'un même concept s'écrive à peu de chose près de façon identique dans toute les langues…



arkaios2010
arkaios2010 - 12 fév. 2010 - 23:09 - (lien vers ce commentaire)

Lorsque Richelieu fonda l'Académie Française, on a du probablement unifier tous les dialectes de France qui étaient tous ou presque issus du latin et du grec. Le tourain en Touraine, le picard en Picardie et la même chose pour le breton en Bretagne , le lorrain,le bourguignon,le gascon également . Il ne faut pas oublier que l'espagnol est du latin également devenu cette langue, que le protuguais est du latin devenu cette langue, que le roumain est du latin devenu cette langue, que l'italien est du latin devenu cette langue. Pourquoi tout ces feux d'artifices linguistiques différents autour d'une seule langue d'origine commune? La même chose ensuite, mais en plus petit pour un territoire comme la France. Mais la France a du sentir le besoin d'unifier tous ces dialectes provinciaux pour en arriver à une seule langue pour le pays, le bon vieux Français. Qu'ont en commun tous ces mots: Sémiologie, Séminaires, Semite, ou même anti-sémite. le mos sémios en grec qui signifie signe.
Signe = S (pluriel) + Ignis (feu) beaucoup de feu peut être interprété comme étant un signe.
S = pluriel ou beaucoup de…
T= la mort
ST va donner à toutes sortes de trucs qui seront je dirais “cadavérique” et qui ne bougent pas….. STable, STatue, STatut, STabilité, STagnation et vous pourrez en trouver des centaines de mots du genre…..Si je vous ai choqué pour la lettre V, je m'en excuse grandement. Si je vous demandais pourquoi avoir incorporé le W dans l'alphabet et qui se prononce comme un V, alors que nous avions déjà cette lettre pour tout ce qui va se prononcer comme l'indique la lettre V?
Pourquoi ne pas envoyer promener la lettre F alors que nous avons le PH pour prononcer la lettre F?



kange
kange - 12 fév. 2010 - 23:29 - (lien vers ce commentaire)

Pas besoin de beaucoup de “S”, si je dis “fister”, on sent tout de suite le mouvement de va-et-vient !



Lotharius
Lotharius - 12 fév. 2010 - 23:47 - (lien vers ce commentaire)

Si je vous demandais pourquoi avoir incorporé le W dans l’alphabet et qui se prononce comme un V, alors que nous avions déjà cette lettre pour tout ce qui va se prononcer comme l’indique la lettre V?

Il se prononce [v] uniquement en France.
Le graphème W sert à retranscrire dans les langues germaniques la semi-voyelle [w] (le W prononcé “à la wallonne” en français et en néerlandais des Flandres), mais plus labio-dentale en allemand contemporain et en néerlandais des Pays-Bas et ressemblant au [v]. Tellement proche du V donc qu'il fut choisi “d'inventer” un double-v pour l'alphabet latin, complètement absent de la langue latine.
Le W ne se retrouve donc que dans des mots empruntés ou d'origine germanique (Wagon > wagen) ou empruntés à des langues plus lointaines où il se prononce “à la wallonne” comme dans kiwi (et non pas *kivi). S'il se prononce parfois [v] (en France), c'est une simple adaptation à la prononciation française.

Pourquoi ne pas envoyer promener la lettre F alors que nous avons le PH pour prononcer la lettre F?

Parce que pour la langue française, le son [f] est représenté par le graphème f alors que ph est la translittération du “fi” grec et qu'il n'est donc présent que dans les mots d'origine ou de consonance grecque (à l'exception notable de nénuphar, qui doit son ph à une erreur d'étymologique !). C'est une particularité de la langue phrançaise qui tient à un certain conservatisme étymologique, complètement absent pour la langue néerlandaise qui mets des f partout (farmacie, geografie, ...).



Aikanaro
Aikanaro - 12 fév. 2010 - 23:54 - (lien vers ce commentaire)

Oui enfin V c'est aussi Vilipender.



arkaios2010
arkaios2010 - 13 fév. 2010 - 00:27 - (lien vers ce commentaire)
Ce commentaire est caché parce que vous ne l’aimez pas
(ou parce que trop de gens ne l’aiment pas).
Montrer le commentaire - Cacher le commentaire



arkaios2010
arkaios2010 - 18 fév. 2010 - 23:37 - (lien vers ce commentaire)

Petit billet sémilogique

Pourquoi dans un dictionnaire nous avons 500 pages pour couvrir les mots qui commencent par un A jusqu'à la lettre G, et pourquoi
dans le même dictionnaire pour le W-X-Y-Z- ensemble nous avons moins de 6 pages?
Si je place un i+ m+ i, il y a une récurrence du premier i sur le deuxième i
le verbe imiter met en pratique cet énoncé. Hasard?
prenons une autre voyelle:
O+ M+ O le premier o, a une récurrence sur le deuxième o, les mots ne manquent pas: homogène, homonyme, homogamie, homologue, un hasard encore ?
U+ M+ U : Humus,

Pourquoi pour la racine Hemi qui veut dire moitié nous retrouvons des mots qui commencent par H comme Hémispères, d'autres mots qui commencent par S, comme dans Semi, d'autres qui commencent par la lettre D, comme dans Demi , et pourquoi je ne peux dire en parlant de la Terre, une demi-terre, mais un hémisphère, je ne peux dire semi-terre, mais semi-conscient, , et dans le cas de demi, je peux dire une demi-pomme, mais pas une semi-pomme ou une hémi-pomme; je présume que la première lettre doit signifier quelque chose de spécial…..alors, que signifie donc-t-elle… point ?

s (pluriel) plus age, ne signifie-til pas ce qu'est véritablement un sage c'est-a-dire celui qui a accumulé tout ce qui est avant lui de sage, comme d'ailleurs le mot savant. s+avant
S+IGNE (feu) ne signifie-il pas que beaucoup de feu peut justement être interprété comme un signe?.

Prenons la racine grec du même mot PIROS, en y plaçant un S au début, ne retrouvons-nous pas le mot qui va nous inspirer SPIRALE, eh bien beaucoup de feu ne nous donne-il pas l'idé e de ce qu'est une SPIRALE.

M+usée nenous dit t'il pas que cette Matière est usée. Pourquoi un e à musée qui est masculin . Probablement parce que c'est la matière ( M ) qui est usée.
A bientôt pour un autre billet.



Raph
Raph - 19 fév. 2010 - 00:13 - (lien vers ce commentaire)

Petit billet sémilogique

ou semi-logique…

A bientôt pour un autre billet.

J'en salive d'avance…



Ghost
Ghost - 19 fév. 2010 - 02:21 - (lien vers ce commentaire)


Idodaisuke
Idodaisuke - 19 fév. 2010 - 02:40 - (lien vers ce commentaire)

sage: “Du lat. pop. *sabius, issu de *sabidus par changement de suff., altération du latin impérial sapidus « qui a du goût, de la saveur » « qui s'y connaît » (Par extension) ”

heu…. je vois mal le rapport avec S+age…



arkaios2010
arkaios2010 - 19 fév. 2010 - 02:59 - (lien vers ce commentaire)

Sage comme dans “sapientia”



daqwpm
daqwpm - 21 mars 2010 - 06:30 - (lien vers ce commentaire)

le à existe depuis très longtemps, ce n'est quela déformation du “à” français. exemple : 3 apples @ 5$ = 15$ signifie 3 pommes à 5 dollars, soit 15 dollars/ le & à la base n'est pas fait pour les emails. Il agit comme séprateuir entre nomm d'utilisateur et serveur.
envoyer un mail à john sur le serveur machin.fr s'abrège john@machin.fr
Quand on se connecte en ftp ou en SSH, ou en n'importe quoi à un serveur, au lieux de taper manuellement le nom d'user, on peut simplement faire username@serveur.tld et en cas de mot de passe username:pass@serveur.tld
Bref le @ est juste une preuve de plus de l'horrible englicisation de notre langue.



Ghost
Ghost - 21 mars 2010 - 11:03 - (lien vers ce commentaire)

Enfin, dans tes exemples, on tape aussi le nom d'utilisateur. Le moyen de ne pas le faire en ssh est de mettre les clefs en dur sur le client et le serveur.

Après, comme preuve de l'horrible anglicisation de notre langue, username et pass ne sont pas mal non plus.



Sissi
Sissi - 17 mai 2010 - 21:13 - (lien vers ce commentaire)

Je crois arkaios2010 est un prof de philo refoulé…



absguebre
absguebre - 18 mai 2010 - 12:53 - (lien vers ce commentaire)

Arkaios2010
pourquoi mes cours de sémiologie en infocom ne m'ont pas autant interressés?
Dommage, mais merci de m'avoir donné l'occasion de m'y interresser enfin…après tout ce temps je trouve mon prof sur un blog…spontex merci.
Mais Arkaios2010 t'arrète surtout pas car il faut cesser d'enseigner qd on a cessé d'apprendre…



lepoy
lepoy - 18 mai 2010 - 13:06 - (lien vers ce commentaire)

pourquoi mes cours de sémiologie en infocom ne m’ont pas autant interressés?

c'est une question rhétorique ?? parce que la réponse est comprise dans le nom du cours d'après moi



absguebre
absguebre - 18 mai 2010 - 15:53 - (lien vers ce commentaire)

Pas seulement rhétorique, c'est aussi une question de didactique… je regrette que les profs de sémio se soient limités à une étude conventionnelle des signes (je précise multisensoriels) utilisés dans et pour le langage. Il y avait bien pourtant cette dimension symbolique qu'il aurait fallu aborder ne serait-ce qu'en exploration quitte à en charger le cours. Encore faut-il que le prof en question s'y retrouve; d'où il faut cesser d'enseigner…



zb1000
zb1000 - 23 jan. 2012 - 16:50 - (lien vers ce commentaire)

Je tombe sur ce lsv par hasard, intéressant au demeurant mais je reste trés dubitatif quand aux commentaires sémiologiques. Ce que j'ai lu ressemble plus à une recherche de signes/symboles à tout prix, quitte a occulter pas mal d'incoherences.

Le T comme representation de la mort? Un peu facile de dire que naturellement le T represente la croix, la mort. Le T existait pourtant avant la symbolique chretienne reliant croix et mort (et encore,je connais mal cette religion, ms il me semble que cela n'est aps tellement lié à la mort) . Mais c'est vrai qu'il etait neanmoins utlisé (ou plutot la croix) comme symbole religieux bien avant le christianisme par differentes religions. Certaines croyaient que la croix pouvait chasser le mal. Pour d'autres il semblait renvoyer a une symbolisation de la virilité et ailleurs encore de la feminité. Pour moi cela est l'opposé de la mort.

ST pr des trucs cadaveriques… funny. Mais la STerne est loin d'etre immobile, le STaccato n'est pas cadavérique, la STar non plus et la STimulation ben pas trop non plus (sauf pr frankenstein :) ). Et on peut en trouver tout plein.

Le i avec son point representant l'homme et sa tete? Pourquoi pas un penis ejaculant? ou un geyser? Ou un tronc et sa ramure? Ou le jet d'eau d'un poisson (dont j'ai oublié le nom) qui assomme ses proies avec ce jet?

je cite : “Tout le monde sait que le E signifie la femme, le I signifie l’homme, le S le pluriel, le Q , la fécondation comme majuscule et la Q minuscule signifie la culture. Pour illustrer la fécondation, dans le Q, ne voit-on pas, l’ovule qui est fécondée par le spermatozoïde.”
D'où est ce que le E signfie la femme et le I l'homme? Tout le monde le saurait? Jamais entendu ça et vous? Q pr fecondation? Je doute que quand la lettre Q est apparue, la sicence ait été assez avancée pr savoir cela et la symboliser ainsi. Ca pourrait tres bien symboliser une eruption solaire (ou meme cutanée : la tete + le bouton).

Bref je vais arreter là, je crois que vouloir trouver des symboles partout est assez curieux, surtout qu'on peut trouver les symboles que l'on veut et que bien souvent ils sont orientés en fonction des envies/croyances/convictions.

Mais peut etre que arkaios2010 voulait juste nous montrer qu'il est facile de mettre n'importe quelle symbole sur n'importe quoi en l'enrobant de verbiage.



Schtroumpf
Schtroumpf - 23 jan. 2012 - 17:05 - (lien vers ce commentaire)
Ce commentaire est caché parce que vous ne l’aimez pas
(ou parce que trop de gens ne l’aiment pas).
Montrer le commentaire - Cacher le commentaire



Beri
Beri - 21 fév. 2012 - 21:40 - (lien vers ce commentaire)