Titre
N'hésitez pas à partager nos informations... mais n'oubliez pas de nous citer !
you should never read that.
Les branleurs de la marine
Par Junk - 1 déc. 2008   


+41
10 commentaires Spacroyable !
Spitoyable.


L'expression “Branle-bas de combat” vient du “branle”, mot servant a désigner en argot de marine les hamacs servant de couche.

Détails :

“Branle-bas de combat” voulait donc dire que les marins devaient quitter leur couchette, (“hamacs”) pour gagner le pont au plus vite et se préparer au combat.

Reste à savoir si le terme lui même de branle vient du caractère volontiers bancal et oscillatoire de ces hamacs, ou des activités que l'on peut y pratiquer.

Source :

Wikipedia – Poste de combat


ralada21
ralada21 - 11 mars 2009 - 07:35 - (lien vers ce commentaire)

branle bas de combat?en meme temps on emportait le hamac avec le couchage pour l'accrocher au bastingage comme protection contre les balles et les obus.



Cr1Moi
Cr1Moi - 11 fév. 2010 - 21:25 - (lien vers ce commentaire)

J'imagine bien que “branle” vient de l'oscillation du hamac
Le mot était répandu (pour ce sens-là) avant
De plus, on dit “marins”, pas “marines” ou “marinesses” ^^



Lotharius
Lotharius - 12 fév. 2010 - 16:08 - (lien vers ce commentaire)

oui mais là c'est “la marine”, pas “un marine” (américain), sinon, effectivement, il y aurait eu un s pour marquer le pluriel.



Be@
Be@ - 12 fév. 2010 - 17:10 - (lien vers ce commentaire)

Le branle est bien un hamac et tire bien son nom de son mouvement d'oscillation. Il fallait le décrocher pour en sortir et aller au combat, donc en vieux françaisle le mettre bas, d'où “branle-bas”.
http://www.expressio.fr/expressions/branle-bas-de-combat.php



Cr1Moi
Cr1Moi - 14 fév. 2010 - 18:48 - (lien vers ce commentaire)

Lotharius : Je voulais juste faire savoir qu'il existe peu de soldates, notamment sur mer.



Lotharius
Lotharius - 14 fév. 2010 - 22:38 - (lien vers ce commentaire)
Ce commentaire est caché parce que vous ne l’aimez pas
(ou parce que trop de gens ne l’aiment pas).
Montrer le commentaire - Cacher le commentaire



Jerigol
Jerigol - 2 août 2010 - 16:47 - (lien vers ce commentaire)

Le branle était également une danse ! (Encyclopedia Universalis)

Danse d'origine française, que caractérise un premier balancement sur place par déplacement latéral des pieds (que le vieux français appelait « branlement », d'où le nom dérivé), et qui fut fort en vogue du règne d'Henri III à la mort de Louis XIV. Elle est de rythme binaire (parfois ternaire), de tempo modéré. À ses origines, le branle s'exécutait avant les autres danses. Un bal pouvait commencer par trois branles : les personnes d'un certain âge se réservaient le branle double, au tempo plutôt lent ; suivait le branle simple pour les jeunes ; enfin, un branle gai était l'apanage de ceux qui pouvaient danser un pas rapide.



El_Nono
El_Nono - 4 nov. 2010 - 21:20 - (lien vers ce commentaire)

Y a-t-il un rapport avec l'expression “se mettre en branle” ?



Be@
Be@ - 4 nov. 2010 - 22:50 - (lien vers ce commentaire)

Il y a effectivement un rapport : le mot branle (mouvement, oscillation) qui était donné au hamac (car il bougeait) et dans l'expression “se mettre en branle” pour se mettre en mouvement.



Skurcey
Skurcey - 16 oct. 2012 - 18:55 - (lien vers ce commentaire)
Ce commentaire est caché parce que vous ne l’aimez pas
(ou parce que trop de gens ne l’aiment pas).
Montrer le commentaire - Cacher le commentaire