Titre
N'hésitez pas à partager nos informations... mais n'oubliez pas de nous citer !
you should never read that.
C'était mieux avant…
Par Al - 10 fév. 2010   


+79
19 commentaires Spacroyable !
Spitoyable.


“Notre monde a atteint un stade critique. Les enfants n'écoutent plus leurs parents. La fin du monde ne peut pas être loin.”
(Un prêtre égyptien, 2000 avant J.C.)

Détails :

La nostalgie d’une jeunesse bien éduquée, respectueuse de ses pères ne date pas d’hier. Elle est un peu plus vieille : bien avant Jésus-Christ, Socrate, Platon, Hésiode et tant d’autres évoquaient déjà leurs doutes quant à l’avenir de l’humanité.

Comme quoi, même “avant”, on disait déjà que c’était mieux avant et ça fait 4 millénaires que ça dure.

Sources :

Mediateur.free.fr – Citations sur la jeunesse
Generationy20.com – Les “Y” à travers les âges
Anim68.org – Comment parlait-on de la jeunesse à d'autres époques ?


kiricou
kiricou - 29 jan. 2010 - 14:17 - (lien vers ce commentaire)

Oui dans le même style:
http://titous.blogspot.fr/2010/09/la-jeunesse-dhier.html



Nicolanus
Nicolanus - 1 fév. 2010 - 20:02 - (lien vers ce commentaire)

on apprend que le monde va de mal en pis depuis toujours…

C'est pas parce que tout le monde pense ça depuis des millénaires que c'est réellement le cas… Justement, si ce sentiment est présent depuis la nuit des temps et que l'on est toujours là c'est bien qu'il y a quelque chose qui se cache derrière.

Je ne sais pas particulièrement quoi mais on pourrait par exemple penser qu'en regardant le passé, par définition on connait le futur proche de ce passé, on sait donc que ce qui a suivi est bien puisque l'on est encore là. En revanche, à l'heure où l'on pense ce genre de chose, on ne connait pas le futur et c'est peut-être cette incertitude qui créé ce sentiment, car c'est connu, l'incertitude fait peur.

C'est sympa de voir que les philosophes de l'époque pensaient de la même manière que nous mais ça reflète simplement la nature de l'Homme. Rien d'exceptionnel quoi. Non pour moi.



Charly
Charly - 2 fév. 2010 - 21:27 - (lien vers ce commentaire)

J'ai l'impression s'attaque à un sujet un peu vaste pour être, à l'instar du LSV périclité sur une prédiction de la relativité, résumé en 3 en 4 phrases ou même traité moins de 20.
Mais pour ajouter à ce que dit Nicolanus, cette réflexion a toujours été sans pour autant que le constat s'aggrave (question de point de vue). Ça reste pour moi, la part de réflexion de, certes et entre autres, quelques brillants esprits (il n'y en a que 3 dans les sources, un peu léger ?) mais surtout d'adultes élevés à un rang qui leur a permis d'oublier les conneries qu'ils ont également faites étant jeunes et dont il se permette maintenant de prôner la morale afin de faire la leçon. “Juste” retour des choses du aux réprimandes qu'ils ont encaissées lors de leur même jeunesse. Ça, c'est le petit coup de gueule perso.

Ensuite, pour parler des grands esprits sus-cités, on commencera par Hésiode :

Il y vécut longtemps, prit femme et eut un fils. Cependant, Plutarque rapporte qu’un jour, alors qu’il séjournait chez un hôte avec un certain Milésius, celui-ci viola la fille de son hôte durant la nuit. Hésiode fut accusé du crime et tué par les frères de la victime

Visiblement, son fils n'était peut-être pas un tendre et il eut des raisons d'en vouloir à la jeunesse.

Ensuite pour parler de Socrate :

Plusieurs membres de la classe dirigeante athénienne affirmèrent voir en lui un esprit pervertissant les valeurs morales traditionnelles et donc un danger pour l’ordre social. En avril 399 av. J.-C., Socrate se vit accuser par Mélétos16, ainsi que deux de ses amis (Lycon et Anytos), des deux crimes suivants, découpés en trois chefs d'accusation17 1. «ne pas reconnaître les dieux que reconnaît la cité» : Selon ses accusateurs, Socrate nie les dieux. Cette accusation doit être mise en relation avec la remise en question générale induite par la sophistique; 2. introduire « des divinités nouvelles »: Socrate croyait en un démon personnel, une voix ou un signe qui le prévenait. Mais il est loin d’être clair qu'il lui attribuait une nature divine; 3. «corrompre les jeunes gens» : il enseigne les deux faits cités ci-dessus (d’autant que certains de ses disciples ont été de mauvais citoyens, comme Alcibiade, Critias, Charmide)18.
Ce procès ne peut se comprendre qu’en fonction du contexte historique. En 404 av. J.-C., au terme des guerres du Péloponnèse, Athènes avait subi une défaite catastrophique face aux Spartiates, qui imposèrent le régime des Trente. Outre les trahisons des disciples cités plus haut, beaucoup attribuèrent cette défaite et ses conséquences à une prétendue perte des valeurs traditionnelles

Visiblement, Socrate n'avait pas la même vision de la jeunesse et la même façon de leur enseigner que les gens de son époque et ça lui a couté cher (NDLR : la mort fut la sentence de son procès).
Donc sachant que Platon était le disciple de Socrate et que nous ne connaissons les dires de ce dernier qu'à travers ce que nous en a rapporté Platon, on peut comprendre la similarité (comme c'est étrange) de la pensée des 2 hommes envers ladite jeunesse.
Platon ayant peut-être même décidé de faire dire à Socrate ce qu'il lui plaisait.



Raph
Raph - 3 fév. 2010 - 10:46 - (lien vers ce commentaire)

Attendez le but n'est pas de dire que les mecs qui ont dit ça à travers les ages ont raison, au contraire. L'idée est de montrer que le sentiment d'une jeunesse bienheureuse dans un monde idyllique, qui va ensuite vers sa perte au fur et à mesure que l'on vieillit est un sentiment partagé, à tort, par beaucoup de gens, et ce, depuis que l'homme à commencé à réfléchir au devenir de son espèce.
En gros, le “c'était mieux avant” est universel, mais faux.



Charly
Charly - 3 fév. 2010 - 13:13 - (lien vers ce commentaire)

L’idée est de montrer que le sentiment d’une jeunesse bienheureuse dans un monde idyllique, qui va ensuite vers sa perte au fur et à mesure que l’on vieillit est un sentiment partagé, à tort, par beaucoup de gens, et ce, depuis que l’homme à commencé à réfléchir au devenir de son espèce.
En gros, le “c’était mieux avant” est universel, mais faux.

On est d'accord mais, comme tout le monde le sait, y a des cons partout et tu en auras toujours pour dire tout va plus mal (d'où mon petit coup de gueule) ou que tout va bien mieux, ou qu'avant le McDo quand on larguait des caisses ça sentait la rose.
Le fait de citer si peu de grands auteurs pour montrer que ça a toujours été le cas n'apporte pas de plus-value au caractère universel et intemporel de ce discours car, d'une, je pense qu'ils étaient au-dessus de ce genre de réflexion et de deux, s'ils l'ont fait, peut-être avaient-ils de bonnes raisons (c'est ce que je voulais montrer en les citant) et que ce n'était pas seulement pas amertume d'une jeunesse révolue.



Be@
Be@ - 12 fév. 2010 - 13:03 - (lien vers ce commentaire)

C'est surement du au fait que nous sommes des nostalgiques égocentriques. On considère (souvent, il y a forcément des exceptions) que notre petite vie était mieux à telle ou telle époque, on étend cela à la vie en général. De plus, lorsque un progrès nous contrarie, on ne l'évalue que très rarement de tous les points de vue.
Pour finir, on compare des époques qui sont incomparables (faudrait une machine à remonter le temps pour faire une comparaison à peu près fiable de deux époques en étant dans le même état d'esprit).



oopinou
oopinou - 12 mai 2010 - 19:18 - (lien vers ce commentaire)

Le problème aujourd'hui ce n'est pas l'humanité, c'est sa maison…



JeanBon
JeanBon - 10 juin 2010 - 16:36 - (lien vers ce commentaire)

Le prêtre disait vrai, la fin du monde (de l'Egypte Antique) a bien eut lieu…



Jerigol
Jerigol - 23 juil. 2010 - 15:04 - (lien vers ce commentaire)

“Comme quoi, même “avant”, on disait déjà que c’était mieux avant et ça fait 4 millénaires que ça dure.”

Et y a pas tellement de raisons que ça s'arrête ! (HELAS ajoute la doyenne !)



silk
silk - 7 nov. 2010 - 22:56 - (lien vers ce commentaire)

Une de mes citations favorites :

“Les vieillards aiment à donner de bons préceptes pour se consoler de n'être plus en état de donner de mauvais exemples.”
La Rochefoucauld



Techneb
Techneb - 31 jan. 2011 - 19:04 - (lien vers ce commentaire)
Ce commentaire est caché parce que vous ne l’aimez pas
(ou parce que trop de gens ne l’aiment pas).
Montrer le commentaire - Cacher le commentaire



Minizyl
Minizyl - 1 fév. 2011 - 11:02 - (lien vers ce commentaire)

Wahou, t'as trouvé ça tout seul ?

Non sans déconner, 3 ans c'est long et tu aurais pu apprendre quelques trucs utiles, tels que “le fayottage c'est bien mais garde à ceux que tu oublies tu pourrais subir leur courroux”. On aime bien casser les nouveaux sur Spontex et j'ai les crocs bien aiguisés car ça fait longtemps que j'ai pas eu l'occasion de m'en faire un. En plus tu m'as oubliée, ainsi que notre maître à tous (c'est grave). Sinon dans l'ensemble ton commentaire aurait plus sa place sur le forum par exemple dans la section présentation, pour faire les choses avec la manière…



lepoy
lepoy - 1 fév. 2011 - 11:33 - (lien vers ce commentaire)

Techneb, tu aurais du citer Minizyl dans tes commentateurs préférés, elle aurait peut être été plus tendre ^^



Minizyl
Minizyl - 1 fév. 2011 - 13:01 - (lien vers ce commentaire)

Mea culpa, apparemment on ne peut plus effrayer les petits jeunes ici.
C'était plus une façon de dire qu'après tant de temps, notre petit nouveau pourrait venir se présenter sur le forum plutôt que de dévergonder un LSV qui ne lui a rien demandé en partant dans le hors sujet.

Finalement ma remarque aura juste eu pour effet d'augmenter considérablement le hors sujet, donc l'inverse de l'effet escompté.

Techneb, si je t'ai vexé tu vas t'en remettre. Viens donc nous dire bonjour sur la shoutbox ou répondre à quelques petites questions sur le forum à l'occasion.



bru44
bru44 - 2 août 2011 - 15:36 - (lien vers ce commentaire)

Dans le même genre, Georges Orwell: « Chaque génération se croit plus intelligente que la précédente et plus sage que la suivante »



Elecsir
Elecsir - 2 août 2011 - 15:52 - (lien vers ce commentaire)

petite correction pour le “ça fait 4 millénaires que ça dure”:
“Cette jeunesse est pourrie depuis le fond du cœur. Les jeunes sont malfaisants et paresseux. Ils ne seront jamais comme la jeunesse d' autrefois. Ceux d'aujourd'hui ne seront pas capables de maintenir notre culture.”
Inscription babylonienne. Plus de 3000 av.J-C

donc, au moins 5 millénaires que ça dure.



Zan
Zan - 2 août 2011 - 16:38 - (lien vers ce commentaire)
Ce commentaire est caché parce que vous ne l’aimez pas
(ou parce que trop de gens ne l’aiment pas).
Montrer le commentaire - Cacher le commentaire



bonux
bonux - 7 août 2011 - 17:39 - (lien vers ce commentaire)

Ce qui serait peut-être intéressant c'est de recouper les phrases de ce type (par des gens illustres hein… pas totor ou momo) et de les recouper avec les véritables fins de LEURS civilisations.
Il y avait surement dans le tas des vrais prophètes ^^



croquette
croquette - 5 mai 2014 - 03:18 - (lien vers ce commentaire)

'L'histoire ne fait que se répéter: le seul problème, c'est qu'elle fasse chaque fois payer son prix plus cher'