Fermer

Connectez-vous

Vous devez être connecté pour faire ça.

Identifiez-vous

Votre compte spontex.org




Ou




Nouveau ?


S'inscrire

Données personnelles ?

Les informations sur ce site sont publiques mais la participation est réservée aux personnes enregistrées. S'enregistrer, ça veut dire "donner un login + un mot de passe". Après, vous pourrez renseigner plus d'informations mais RIEN d'autre n'est obligatoire. Si vous êtes tombé ici, c'est que vous avez voulu faire quelque chose réservé aux personnes enregistrées. De source fiable, j'ai appris que PERSONNE n'était JAMAIS mort après avoir rempli ce formulaire. Si vous ne voulez toujours pas vous enregistrer (libre à vous), vous pouvez continuer votre navigation, sans cliquer sur les liens qui mènent à cette page :-) Merci d'avoir lu jusqu'ici.

Titre
N'hésitez pas à partager nos informations... mais n'oubliez pas de nous citer !
you should never read that.
Joindre l’Utile au désagréable
Par Be@ - 21 mars 2010   


+117
10 commentaires Spacroyable !
Spitoyable.


Une partie des naufragés de l’Utile a survécu pendant 15 ans sur l’île de Tromelin, petit îlot d'1 km² qui ne possède pratiquement pas de végétation.

Détails :

L’île de Tromelin, bout de corail d’1 km² dans l’Océan Indien, possède une faune et une flore très pauvres en raison des ouragans qui la dévastent régulièrement.
C’est là qu’en 1761 un navire négrier, l’Utile, transportant à son bord 302 personnes (142 membres d’équipages et 160 esclaves), fait naufrage.
Après avoir creusé un puits pour trouver de l’eau douce, les survivants (122 membres d’équipage et 60 esclaves) unissent leurs forces pour construire une embarcation avec les restes du navire échoué. A cause d’une erreur de calcul dans les plans, l’embarcation est trop petite. C’est ainsi que, deux mois après le naufrage, seuls les membres de l’équipage prennent la mer laissant les esclaves livrés à eux-mêmes sur l’île.
Ces derniers organisent alors leur survie : ils construisent des abris pour se protéger des intempéries, se nourrissent d’oiseaux, d’œufs de tortues et de poisson, se tressent des vêtements avec des plumes. Malgré l’absence d’arbres, ils réussiront à maintenir un feu allumé grâce au bois récupéré sur l’épave ou échoué par la mer.
Ce n’est qu’en 1776, soit 15 ans plus tard, et après trois essais d’abordage infructueux, que les derniers survivants (7 femmes et un bébé de 8 mois) seront secourus par le commandant Tromelin.

Sources :

Wikipedia – Ile de Tromelin
Archeonavale.org – L’Utile, esclaves oubliés
Vue satellite de l'île, de nos jours


Be@
Be@ - 16 mars 2010 - 10:50 - (lien vers ce commentaire)

Castellan a voulu y retourner mais n'a pas pu, faute de bateau à sa disposition (pour des raisons politiques évidemment). J'invite ceux qui sont intéressés par cette histoire à lire le roman d'Irène Frain qui est très bien documenté ainsi que le compte rendu de la mission archéologique Esclaves oubliés.



Skippy
Skippy - 25 sep. 2010 - 19:06 - (lien vers ce commentaire)
Ce commentaire est caché parce que vous ne l’aimez pas
(ou parce que trop de gens ne l’aiment pas).
Montrer le commentaire - Cacher le commentaire



Be@
Be@ - 26 sep. 2010 - 15:59 - (lien vers ce commentaire)
Ce commentaire est caché parce que vous ne l’aimez pas
(ou parce que trop de gens ne l’aiment pas).
Montrer le commentaire - Cacher le commentaire



Dliryc
Dliryc - 27 sep. 2010 - 11:11 - (lien vers ce commentaire)

Excellent le titre !

Je me pose une question :
Wiki nous dit qu'une partie des esclaves a réussi à partir de l'île avec un marin qui les avait rejoint mais que le radeau a disparu en mer.

Est-ce que, au cours de ces 15 années, des gens sont morts suite aux conditions de vie de l'île ? Certains sont peut-être morts de vieillesse ou de maladie, mais si aucun n'est mort de malnutrition ou d'embrouille qui a mal tourné, c'est encore plus extraordinaire.

Les protagonistes de Koh-Lantah passent pour des touristes à côté de ça !



Skippy
Skippy - 27 sep. 2010 - 20:44 - (lien vers ce commentaire)
Ce commentaire est caché parce que vous ne l’aimez pas
(ou parce que trop de gens ne l’aiment pas).
Montrer le commentaire - Cacher le commentaire



Mako
Mako - 27 sep. 2010 - 20:56 - (lien vers ce commentaire)

@Skippy: Ce que BA voulait dire subtilement, c'est que tu n'as fait que répéter (en ajoutant un lien, certes) ce qu'elle disait juste au-dessus. Son lien pointe donc vers son message initial.



Skippy
Skippy - 27 sep. 2010 - 21:32 - (lien vers ce commentaire)

Ah, parce que BA c'est ” elle ”

Sans rancune @BA
:)



cortx
cortx - 31 oct. 2010 - 08:43 - (lien vers ce commentaire)

@Dliryc: Est-ce que, au cours de ces 15 années, des gens sont morts suite aux conditions de vie de l’île ?
—-
A la fin du sujet il est dit: “que les derniers survivants (7 femmes et un bébé de 8 mois) seront secourus ”
Sachant qu'il y a un bébé de 8 mois et seulement 7 femmes, je suppose qu'un homme est mort entre 1 minutes et 17 mois ! ;)
Tres bon LSV !!



Sissi
Sissi - 1 mai 2011 - 01:13 - (lien vers ce commentaire)

Un homme coincé sur une île déserte avec 7 femmes… Il a dut mourir d'épuisement.



Grogro
Grogro - 7 juin 2011 - 15:16 - (lien vers ce commentaire)

@Cortix & Sissi

Le père est l'un des 3 derniers hommes qui est parti sur le radeau avec le marin.

Pas de mort (masculin), ni d'homme sexuellement épuisé ^^