Fermer

Connectez-vous

Vous devez être connecté pour faire ça.

Identifiez-vous

Votre compte spontex.org




Ou




Nouveau ?


S'inscrire

Données personnelles ?

Les informations sur ce site sont publiques mais la participation est réservée aux personnes enregistrées. S'enregistrer, ça veut dire "donner un login + un mot de passe". Après, vous pourrez renseigner plus d'informations mais RIEN d'autre n'est obligatoire. Si vous êtes tombé ici, c'est que vous avez voulu faire quelque chose réservé aux personnes enregistrées. De source fiable, j'ai appris que PERSONNE n'était JAMAIS mort après avoir rempli ce formulaire. Si vous ne voulez toujours pas vous enregistrer (libre à vous), vous pouvez continuer votre navigation, sans cliquer sur les liens qui mènent à cette page :-) Merci d'avoir lu jusqu'ici.

Titre
N'hésitez pas à partager nos informations... mais n'oubliez pas de nous citer !
you should never read that.
45° à l’ombre
Par Be@ - 3 juin 2010   


+50
13 commentaires Spacroyable !
Spitoyable.


Pour se défendre contre leur prédateur, le frelon asiatique, les abeilles ont trouvé une technique surprenante : l’hyperthermie.

Détails :

En effet le frelon asiatique, Vespa velutina, succombe à une température de 45°C alors que les abeilles peuvent supporter jusqu’à 50°C. Lorsqu’une ruche est menacée par ce redoutable prédateur, les ouvrières s’agglutinent en boule autour de l’assaillant et font monter la température par les vibrations de leurs ailes. L’inconvénient de cette méthode est qu’elle affaiblit la ruche, les ouvrières utilisant leur énergie en défense au lieu d’accomplir leurs tâches quotidiennes. De plus Apis mellifera, notre abeille européenne, n’ayant eu à affronter ce frelon venu d’Asie que récemment, maîtrise moins bien cette technique qu’Apis cerana, sa consoeur asiatique.

Sources :

Cnrs.fr – Des abeilles étouffeuses de frelons
Inpn.mnhn.fr – Vespa Velutina [pdf]
Inpn.mnhn.fr – Vespa velutina


Mako
Mako - 2 juin 2010 - 10:58 - (lien vers ce commentaire)

Si j'ai bien compris, les abeilles forment “une boule” autour du frelon afin de faire monter la température (avec les battements d'ailes et tout et tout). Trois questions :

1°) N'est-ce pas un peu dangereux pour elles de se rapprocher à ce point de leur prédateur (il doit bien y en avoir qui y laisse leur peau, et si oui, combien ?) ?

2°) Combien il faut d'abeilles pour neutraliser un frelon avec cette technique ?

3°) Les frelons “attaquent” individuellement, ou bien en groupe ?



Be@
Be@ - 2 juin 2010 - 11:43 - (lien vers ce commentaire)

Oui tu as bien compris.
Je n'ai pas trouvé d'étude chiffrée pour connaître le nombre d'abeilles qui se regroupent en boule (elle doit exister car on sait que l'abeille européenne forme une boule moins importante que l'abeille asiatique – à moins que ce ne soit que des constations visuelles). Il faut 5 mn pour que la température soit à 45°. Durant ce laps de temps, je suppose que le frelon a le temps d'en tuer quelques unes. J'ai lu un 30% de pertes mais sans donnée vraiment sourcée.
Pour ce qui est de l'attaque des frelons :

On peut observer un vol statique de 30 à 50 cm de la sortie de la ruche où le frelon attend sa proie au retour du butinage. Il la capte entre les pattes et se dirige vers le premier support à 5 ou 10 mètres de la ruche (généralement sur une branche). Là il décortique l’abeille, élimine la tête, les pattes et l’abdomen, prépare une boulette avec le thorax qu’il emporte pour nourrir les larves de son nid.
Devant le nombre impressionnant de frelons, la colonie s’affaiblit. Les abeilles stressées ne rentrent plus ni pollen, ni nectar. De ce fait, il y a arrêt de ponte de la reine et la colonie se dépeuple rapidement. A partir d’un certain seuil, les frelons s’introduisent dans la ruche, continuent de tuer les abeilles, dévorent les larves, mangent le miel et s’attaquent aux brèches.



Beri
Beri - 3 juin 2010 - 22:34 - (lien vers ce commentaire)
Ce commentaire est caché parce que vous ne l’aimez pas
(ou parce que trop de gens ne l’aiment pas).
Montrer le commentaire - Cacher le commentaire



Be@
Be@ - 4 juin 2010 - 11:24 - (lien vers ce commentaire)

Beri, ce n'est pas une température faible pour le frelon, c'est sa température létale. Les sources s'accordent à dire que 5 mn sont nécessaires pour atteindre cette température.

Mako, après quelques recherches complémentaires, la boule est formée de 150 à 300 ouvrières.



Beri
Beri - 4 juin 2010 - 12:29 - (lien vers ce commentaire)

Ok, on atteint la temperature en 5 Minutes, mais ca ne resoud pas mon probleme de comprehension. Dans la source ils parlent de mort par hyperthermie, ce qui veut dire que la temperature interne du dit frelon est trop élevée.
Prenons l exemple de l homme

On n'oubliera pas que la température létale pour l'homme est de 41.6° C (Source: http://www.ecosociosystemes.fr/hypothermie.html)

Donc on a une mort potentielle par hyperthermie a 42° pour simplifier, mais rien ne nous empeche de rester dans un sauna à plus de 90°C pendant plusieurs minutes sans que l on atteigne les 42° (ou alors nous atteignons 42°, mais pour une periode de temps trop courte pour que cette temperature soit letale).

D'où ma question: en combien de temps le frelon meurt-il une fois que la temperature atteint les 45°C (donc 5 minutes + X) ?



Be@
Be@ - 4 juin 2010 - 12:50 - (lien vers ce commentaire)

Eh bien écoute Beri, je n'ai pas la réponse à ta question sinon je l'aurais donnée. Mais si cette question (intéressante, là n'est pas la question) te turlupine à ce point, je te suggère de faire la recherche et je t'invite ensuite à partager tes résultats avec nous.



Ickks
Ickks - 5 juin 2010 - 17:02 - (lien vers ce commentaire)

“Quand il s’approche de la
ruche, des abeilles se jettent sur lui, l’accrochent
et se mettent à battre des ailes
ce qui fait monter la température au sein
de la masse jusqu’à environ 47 °C. Le
frelon meurt par hyperthermie entre
44 °C et 46 °C” ( http://insectesbatisseurs.univ-tours.fr/eric/frelon_MicroscoopHS_2009.pdf )

Il faut 8 fois plus d'abeilles européennes pour tuer un frelon asiatique que pour tuer un frelon “européen”. Enfin sachez que la piqûre du frelon asiatique n'est pas plus dangereuse que celle d'un frelon “européen”. C'est le nombre de piqûres qui rend l'espèce dangereuse. En cas d'approche trop périlleuse de la ruche, vous pouvez vous retrouver avec l'ensemble de la ruche sur le dos :) Contentez vous de la piqûre de l'éclaireur qui est déjà une bonne mise en garde ^^

Je n'ai pas de sources à citer pour tout ça si ce n'est le chef d'une entreprise qui fabrique des insecticides.



yoyo10
yoyo10 - 28 juil. 2010 - 01:23 - (lien vers ce commentaire)

@beri: Un frelon d'environ un gramme est beaucoup plus rapide à réchauffer qu'un humain de quelques dizaines de kilogrammes, donc dans un milieu a une cinquantaine de °C, sa température interne atteint le seuil critique beaucoup plus vite que toi au sauna (pour reprendre l'exemple cité). Donc je pense que le frelon meurt assez vite dans cette boule passé les 5 minutes de préchauffage.

Cependant ce n'est qu'une hypothèse de ma part, qui me semble crédible.



Beri
Beri - 28 juil. 2010 - 09:56 - (lien vers ce commentaire)

Yoyo10: Je suis d accord avec toi, je n ai jamais eu de doute a ce sujet.
L homme est une espece a sang chaud, nous regulons notre temperature dans la mesure du possible.
Le frelon est un insecte, a sang froid, donc la regulation ne se fait pas, la temperature du sang va dependre tres vite de l environnement, donc donc il chauffera plus vite. J aurais juste aimé une donnée chiffrée en fait, mais je n en ai pas trouvé non plus de mon coté.



RoroLeSage
RoroLeSage - 10 sep. 2010 - 19:56 - (lien vers ce commentaire)

Pour ce qui est de la cuisson du frelon, y'a quand même un point important à noter : l'homme contrairement au frelon possède des moyens de régulation de sa température interne (en l'occurrence, pour ce qui est de l'exemple du sauna : la transpiration).

Ce n'est donc pas juste une question de masse… Même si l'homme meurt à 42° (interne), il doit pouvoir tenir très longtemps à 45° (externe), pour peu qu'il ait de l'eau et de la nourriture… Le frelon à 45° mourra toujours.



Be@
Be@ - 10 jan. 2011 - 13:27 - (lien vers ce commentaire)

Une autre technique pour les abeilles chypriotes (apis mellifera cypria) qui étouffent leur prédateur, le frelon oriental (vespa orientalis) par pression sur son abdomen. 3/4 d'heures sont nécessaires pour leur permettre d'en venir à bout.



looz
looz - 2 fév. 2012 - 13:01 - (lien vers ce commentaire)

Une petite vidéo assez impressionnante. A priori, les abeilles avaient pas encore eu le tuyau sur la super technique qui tue les frelon…



Rouah
Rouah - 29 oct. 2013 - 17:02 - (lien vers ce commentaire)

Regardez-voir un peu sa cousine japonaise :

http://www.cracked.com/article_15816_the-5-most-horrifying-bugs-in-world.html

Qui remet en question la source de looz (parlante dans tout les cas) : vespa velutina ou vespa japonica ?