Fermer

Connectez-vous

Vous devez être connecté pour faire ça.

Identifiez-vous

Votre compte spontex.org




Ou




Nouveau ?
Créez votre compte en un seul clic.


   
  
  
  
C'est tout ! (oui, on vous demande SEULEMENT ça : login / MDP. Le reste, on s'en fout !)
Valider :


Données personnelles ?

Les informations sur ce site sont publiques mais la participation est réservée aux personnes enregistrées. S'enregistrer, ça veut dire "donner un login + un mot de passe". Après, vous pourrez renseigner plus d'informations mais RIEN d'autre n'est obligatoire. Si vous êtes tombé ici, c'est que vous avez voulu faire quelque chose réservé aux personnes enregistrées. De source fiable, j'ai appris que PERSONNE n'était JAMAIS mort après avoir rempli ce formulaire. Si vous ne voulez toujours pas vous enregistrer (libre à vous), vous pouvez continuer votre navigation, sans cliquer sur les liens qui mènent à cette page :-) Merci d'avoir lu jusqu'ici.

Titre
N'hésitez pas à partager nos informations... mais n'oubliez pas de nous citer !
you should never read that.
Paon gloss
Par Raph - 13 juil. 2010   


+3
7 commentaires Spacroyable !
Spitoyable.


Les plumes de paon ont en réalité une pigmentation jaune-brun.

Détails :

Les couleurs chatoyantes que l'on observe ne sont pas dues à une pigmentation digne d'un Yves Klein au sommet de sa forme, mais à un phénomène d'interférences optiques.
En effet, on constate que les couleurs changent en fonction de l'angle d'observation, et laissent même la place à un brun plus ou moins foncé lorsque que l'on regarde la plume à l'envers. (voir photos ici )
La plume présente en fait un réseau de microstructures composées de lamelles. Ces dernières diffractent la lumière (la dévient en fonction de la longueur d'onde), et la répétition du motif entraine des interférences au niveau des ondes lumineuses ce qui, ajouté à la pigmentation, produit les couleurs observées.

Et tout ceci, rappelons le, dans l'unique but de draguer. A coté de cela, certains se plaignent d'avoir à payer un resto…

Sources :

CNRS – dossier couleur des animaux
Wikipédia – diffraction
Wikipédia – interférence


el_nino
el_nino - 5 août 2010 - 17:07 - (lien vers ce commentaire)

Très intéressant. Que donne une plume de paon mouillée l'effet d'interférence est-il modifié ? et pourquoi le plumage de la paonne, a priori composé à l'identique, a-t-il la pigmentation naturelle sans interférence ?

Cloclo n'a plus qu'à aller se rhabiller…



guizmo_
guizmo_ - 1 oct. 2010 - 19:08 - (lien vers ce commentaire)

@ el_nino Surement puisque la paonne n'a pas strictement les mêmes plumes, on imagine facilement que les “barbules” chez la femelle sont : plus épaisses, d'indice optique différent ou plus simplement absentes…

Quant aux plumes mouillées, vue l'épaisseur d'une goute d'eau et vue l'épaisseur d'une “barbule” ( les effet d'interference apparaissent lorsque l'on s'interesse a des chose de l'ordre de la longueur d'onde de la lumière ( soit pour la lumière blanche dans les 10^-9 mètre…) ) on peut imaginer que l'effet qu'a la goute d'eau sur la lumière est bien supérieur a ce que les plumes peuvent faire… Reste a confirmer mon idée et choper un paon mouillé…

Moi je trouverais toujours ça épatant de voir que le vivant intègre si bien toutes les lois de la physique que des chercheurs retrouvent après moultes pérégrinations, par exemple les rayon lumineux que notre cerveau interprète toujours comme rectiligne ( d'où les mirages ) ou encore cette l'évolution de cette espèce qui utilise un phénomène que l'on a découvert et su expliquer il n'y a pas si longtemps, depuis des milliers ( millions ? ) d'année, et qui plus est pour lever de la gueuze…



Dliryc
Dliryc - 1 oct. 2010 - 21:55 - (lien vers ce commentaire)

Ce phénomène s'appelle l'iridescence, je suis étonné qu'il ne soit pas mentionné.
Plusieurs animaux possèdent cette caractéristique, mais je n'en ai aucun en tête…



guizmo_
guizmo_ - 2 oct. 2010 - 21:23 - (lien vers ce commentaire)

certe : “Ce sont des phénomènes optiques comme des interférences lumineuses qui fondamentalement sont à l'origine de l'iridescence. ”
on est donc bien d'accord sur le principe
http://fr.wikipedia.org/wiki/Iridescence

on pensera aussi a faire un petit tour sur la page
http://fr.wikipedia.org/wiki/Plume#Couleurs_pigmentaires

je sais que wiki n'est pas toujours une très bonne source, mais c'est déjà ça…

Quant aux animaux où l'iridescence est visible, on peu penser au scarabé ou au morpho bleu, un très grand papillon aux ailes d'un bleu métalique bordée de noir ( qu'on trouve entre autre au costa rica ), certainement un des plus beau papillon…



poum
poum - 9 nov. 2010 - 12:07 - (lien vers ce commentaire)

La plume de paon mouillée est de couleur orange/brun et perd son irisation. J'ai chopé un paon mouillé, il faisait moins son malin sans ses couleurs chatoyantes



Beri
Beri - 10 jan. 2011 - 12:41 - (lien vers ce commentaire)

Le même phénomène est observé chez les insectes.



lauvergnat
lauvergnat - 6 juin 2012 - 09:40 - (lien vers ce commentaire)

Oui, et en particulier chez les papillons !

Et c'est peut-être aussi le cas pour les ours polaires ?



Nimo
Nimo - 1 mars 2013 - 09:26 - (lien vers ce commentaire)

la nature fait bien les choses et on trouve rien de mieux que de l'imiter. j'ai 2 cravates dont les couleurs changent en fonction de l’angle d’observation mais ça n'empêche pas de payer le restau