Titre
N'hésitez pas à partager nos informations... mais n'oubliez pas de nous citer !
you should never read that.
Nous venons en paix
Par el_nino - 13 août 2010   


+52
12 commentaires Spacroyable !
Spitoyable.


Entre 1993 et 2013, une grande partie de l’énergie nucléaire civile des USA aura été produite à partir d’anciennes bombes soviétiques.

Détails :

Megatons to Megawatts est un programme mis en place dans le cadre des accords bilatéraux de désarmement entre les deux puissances sur la période 1993–2013. Il a pour but la reconversion de l’uranium “militaire” (U235 > 90%) issu d’armes russes en uranium “civil” (U235 à 4,4%) destiné à alimenter les réacteurs américains. Au cours de l'année 2010 cela représente 50% de la production électrique nucléaire américaine, soit 10% de l’électricité produite au total.

A l’issue du programme, l’opération consistant à mélanger de l’uranium hautement enrichi à de l’uranium appauvri aura permis la production de 15.000 tonnes d’uranium “civil” à partir de 500 tonnes d’uranium “militaire” provenant de 20.000 têtes d’ogives et aura généré un revenu de 12 milliards de dollars pour la Russie.

Au delà de 2013, pour diverses raisons géo-économico-politico-stratégiques (rayez la mention inutile), les deux puissances continueront à recycler leurs excédents militaires pour un usage civil, mais de façon indépendante.

Sources :

Wikipedia – Megatons to Megawatts [en]
America.gov – Megatons to Megawatts sur America.gov [en]
Usec.com – Megatons to Megawatts [en]
Laradioactivité.com – Megatons to Megawatts [fr]
Sciences&Vie n°1112 de mai 2010, p 73


bobl74
bobl74 - 3 août 2010 - 12:29 - (lien vers ce commentaire)

Et après, venez encore me dire qu'il n'y a aucun lien entre nucléaire militaire et nucléaire civile…



el_nino
el_nino - 3 août 2010 - 12:43 - (lien vers ce commentaire)

Pour réagir à la remarque de bobl74, les fameuses 500 tonnes d'uranium militaire servent à fabriquer 15000 tonnes d'uranium faiblement enrichi.
Faire l'opération inverse implique des centrifugeuses spécifiques et une technologie assez complexe ==> leur repérages est d'ailleurs tout le travail de l'AIEA



Beri
Beri - 3 août 2010 - 13:51 - (lien vers ce commentaire)

500 Tonnes => 15 000 Tonnes ?
On obtient 30x plus au final ? Comment c'est possible ? Le restant produit, c est quoi ?



Raph
Raph - 3 août 2010 - 13:55 - (lien vers ce commentaire)

L'uranium militaire est bien plus fortement enrichi que l'uranium civil. En gros il faut donc le “diluer” pour pouvoir l'utiliser, et tu obtiens donc des quantités beaucoup plus importantes.



Beri
Beri - 3 août 2010 - 15:10 - (lien vers ce commentaire)

C est juste pour expliquer comment on peut passer de 500 a 15000 c est quand meme sourcillesque pour moi ce detail.

Sur wiki on trouve:

L'uranium naturel (en anglais natural uranium — NU) a une teneur en uranium 235 de 0,71 %.
L'uranium légèrement enrichi (en anglais, Slightly enriched uranium – SEU) a une concentration de 235U comprise entre 0,9% et 2%. Il se classe donc parmi l'uranium faiblement enrichi (0,71% à 20%, voir plus bas).
Bien que la limite fixée par la réglementation internationale soit de 20%, la teneur en isotope 235 (ou 233) nécessaire en pratique pour des applications militaires dépasse 85%. Pour des taux d'enrichissement de l'ordre de 80 à 90%, l'uranium hautement enrichi est dit de qualité militaire. Il est utilisable pour fabriquer une arme nucléaire.

Donc si on melange 500 T de 90% avec 14500 T de l'uranium a 10%, on obtient une concentration de 12,67%.
Donc exploitable pour du nucleaire “standard”.

Et on pourrait meme utiliser de l uranium naturel, on obitendrait moins de T au final, mais pas de procédé d enrichissement nécessaire entre temps ;)

Comme quoi quand on cherche un peu, on peut trouver.



el_nino
el_nino - 3 août 2010 - 16:39 - (lien vers ce commentaire)

Merci Beri pour cette explication complémentaire qu'il m'était difficile de résumer dans le LSV sans chatouiller dangereusement le Th.1 (je parle bien du LSV et non du commentaire).
A la première lecture cela peut surprendre, mais un calcul de proportions amène à ta conclusion : dans le cas de MT2MW, 500T d'U militaire produisent 15000T d'U civil.
(et j'ajoute au passage que cela permet aux US de s'accaparer un matériel dangereux en réduisant les risques d'un usage allant contre leurs intérêts)



Raph
Raph - 3 août 2010 - 18:49 - (lien vers ce commentaire)

Je ne suis pas franchement spécialiste du nucléaire (je n'ai jamais eu mon BEP fabrication d'arme de destruction de masse, pour cause de plantage au module coupage du fil rouge…), mais il me semble Beri que c'est tout à fait l'idée, si ce n'est qu'ils n'utilisent pas d'uranium à 10% pour la dilution.
Le combustible le plus usuellement utilisé dans les centrales nucléaires est enrichi entre 3 et 5% (dans le cas des centrales à eau légère qui sont les majoritaires).
Dans le cadre du programme Megatons to Megawatts, les russes appauvrissent leur uranium militaire en le mélangeant avec un uranium à 1,5%, provenant de combustibles usés, pour obtenir au final un uranium enrichi à 4,4% (je tire cela de la dernière source).

En ce qui concerne le lsv, si l'information avait seulement été que la moitié de l'énergie nucléaire américaine était produite à partir de leur propres anciennes bombes, cela m'aurait déjà intrigué, mais là savoir que cela vient d'anciennes bombes russes, je trouve ça franchement pas mal.
Et effectivement, je rejoins el nino, on peut vraiment se dire que les américains ont joué un beau coup au niveau gestion des bombes nucléaires qui auraient pu un jour ou l'autre leur retomber sur la gueule.



max025
max025 - 18 août 2010 - 03:58 - (lien vers ce commentaire)
Ce commentaire est caché parce que vous ne l’aimez pas
(ou parce que trop de gens ne l’aiment pas).
Montrer le commentaire - Cacher le commentaire



Raph
Raph - 18 août 2010 - 04:06 - (lien vers ce commentaire)

Le commentaire de max025 est en lices pour le titre de commentaire abscons de l'année…

Je crois que je n'ai pas trouvé un seul lien de cause à effet entre deux phrases consécutives, et plus fort encore, il n'y aucun rapport avec ce que dit le lsv ni avec aucun des coms précédents. Chapeau bas…



max025
max025 - 9 sep. 2011 - 01:04 - (lien vers ce commentaire)

Mise en situation: on a un LSV qui parle de 2013, de récupération de matériel nucléaire utilisé par les russes, et de consommation électrique.

La première phrase de mon commentaire: le ratio est élevé, n'est-ce pas? Deuxième phrase: 20% de l'énergie, c'est l'énergie créée ou consommée? Est-ce que c'est le pouvoir électrique (théorique) ou la production réelle (pratique)? Versus ce que le Canada et le Mexique vendent, c'est quoi le pourcentage?

Ensuite, si on considère que l'entente est jusqu'en 2013, entente qui date de 1993, donc qui avait des bas prix et qui ne tenait probablement pas compte des hausses fulgurantes des énergies des dernières années, en franchissant le cap de la fin dudit contrat, “les deux puissances continueront à recycler leurs excédents militaires pour un usage civil, mais de façon indépendante”, donc moins pour les États-Unis qui en utilisent moins que les russes, donc moins d'offre pour la demande grandissante, donc hausse des tarifs d'énergie et d'électricité. Ce qui va engendrer des pressions de la part de nos voisins d'en bas pour abaisser le prix de l'électricité, étant donné que les 50% d'énergie produits aux États-Unis ne suffiront plus.



Zakdoek
Zakdoek - 8 déc. 2011 - 10:24 - (lien vers ce commentaire)

@max025 Oui mais si les requins de la finance se mangeaient entre eux, on pourrait faire des économies sur le PQ. Tu vois où je veux en venir : tôt ou tard, la Lune quittera l'orbite terrestre. C'est en prévision de cela que les abeilles fabriquent du miel.



Zoogatabrah
Zoogatabrah - 17 avr. 2012 - 20:53 - (lien vers ce commentaire)

Euh tu prédit l avenir ?? On est toujours pas en 2013



Alexthekiller10
Alexthekiller10 - 25 déc. 2012 - 13:55 - (lien vers ce commentaire)

Dans une semaine on y sera !