Fermer

Connectez-vous

Vous devez être connecté pour faire ça.

Identifiez-vous

Votre compte spontex.org




Ou




Nouveau ?


S'inscrire

Données personnelles ?

Les informations sur ce site sont publiques mais la participation est réservée aux personnes enregistrées. S'enregistrer, ça veut dire "donner un login + un mot de passe". Après, vous pourrez renseigner plus d'informations mais RIEN d'autre n'est obligatoire. Si vous êtes tombé ici, c'est que vous avez voulu faire quelque chose réservé aux personnes enregistrées. De source fiable, j'ai appris que PERSONNE n'était JAMAIS mort après avoir rempli ce formulaire. Si vous ne voulez toujours pas vous enregistrer (libre à vous), vous pouvez continuer votre navigation, sans cliquer sur les liens qui mènent à cette page :-) Merci d'avoir lu jusqu'ici.

Titre
N'hésitez pas à partager nos informations... mais n'oubliez pas de nous citer !
you should never read that.
Tomate ou tomate ?
Par mansuetus - 1 déc. 2008   


+40
43 commentaires Spacroyable !
Spitoyable.


La tomate est un fruit. La tomate est un légume. Ça dépend !

Détails :

Ça pousse comme un fruit (au sens botanique) et ça se déguste comme un légume (au sens consommation).

Et, comme le précise Junk : la notion de légume n'existe pas…
Le terme de “légume” est uniquement gastronomique. L'aubergine, la courgette, le concombre, le poivron, la citrouille sont des fruits. La pomme de terre, le navet, le topinambour et le rutabaga sont des tubercules. L'ail, l'oignon, l'échalote, des bulbes, etc… Il y a une famille des “légumineuses” mais on en mange la graine, avec ou sans la gousse (lentilles, petits pois, haricots), et parfois on les définirait plutôt comme des céréales ou des oléagineux (soja, arachide…) donc tout ça n'est qu'une illusion, un complot crypto-trotskyste THERE IS NO LEGUME!

Source :

Wikipedia – Légume-fruit


Arya90
Arya90 - 17 sep. 2008 - 03:49 - (lien vers ce commentaire)

pauvres végétariens…ils vont mourir de faim maintenant….



Khaos
Khaos - 29 oct. 2008 - 15:19 - (lien vers ce commentaire)

non ^^ mais les végétaliens oui ^^

je suis végératiens, il me reste encore les produits laitiers, les oeufs et le poisson ^^



Khaos
Khaos - 29 oct. 2008 - 15:20 - (lien vers ce commentaire)

et en plus, je suis dyslexique ^^

végétarien, c'est mieux…et dans mon cas :

vegète à rien !! c'est encore mieux :D



zoltar_32
zoltar_32 - 23 mai 2009 - 16:05 - (lien vers ce commentaire)

j'ai jamais compris les végétariens qui ne mange pas de boeuf mais mangent du poisson , ne sont-ce pas des animaux….en fin de compte?!?



zoltar_32
zoltar_32 - 23 mai 2009 - 16:09 - (lien vers ce commentaire)
Ce commentaire est caché parce que vous ne l’aimez pas
(ou parce que trop de gens ne l’aiment pas).
Montrer le commentaire - Cacher le commentaire



firekorn
firekorn - 25 juil. 2009 - 19:36 - (lien vers ce commentaire)
Ce commentaire est caché parce que vous ne l’aimez pas
(ou parce que trop de gens ne l’aiment pas).
Montrer le commentaire - Cacher le commentaire



Lotharius
Lotharius - 25 août 2009 - 23:33 - (lien vers ce commentaire)

le lamentin on m'appelle sauf certaines qui m'appellent le cheval

Parfois le lamentable, non ?



Aikanaro
Aikanaro - 12 jan. 2010 - 08:30 - (lien vers ce commentaire)

Bah les poissons c'est moins mignon qu'une vache, un mouton ou un lapin, alors on s'en fout on peut les bouffer.



linette89
linette89 - 19 jan. 2010 - 18:47 - (lien vers ce commentaire)

Je ne crois pas que ce soit une histoire de mignon ou pas. Ce que je peut ajouter c'est que certaines personnes refusent de manger des mamifères, autrement dit des animaux du même ordre que nous. Ce qui explique le cas des poissons mais dans ce cas ils pourraient aussi manger de la volaille…

En tout cas on s'écarte bien loin du lsv…



Sika
Sika - 4 fév. 2010 - 14:59 - (lien vers ce commentaire)

ça me conforte à penser que le fameux 'manger 5 fruits et légumes par jour' ne veut rien dire ! Cela ne sert qu'à donner mauvaise conscience aux parents comme moi qui essaie de garder leur enfants en bonne santé :(

Encore faudrait-il savoir ce qu'il faut manger si les légumes ne sont pas des légumes et les fruits pas des fruits…
Si je mange une part de lentilles-carottes avec des pommes de terre, du navet et des oignons (moyen comme mélange je vous l'accorde :/), ai-je mangé 5 légumes ????
A ça, s'ajoute la notion de portion, car si je mange 1 fraise c'est pas pareil que 1 courgette ou qu'1 citrouille…

Conclusion : le programme pour la santé mené en France ne veut strictement rien dire !

Si quelqu'un pouvait m'aider à m'y retrouver et, accessoirement, à me nourrir correctement, je l'en remercie chaleureusement par avance^^



Idodaisuke
Idodaisuke - 4 fév. 2010 - 15:23 - (lien vers ce commentaire)

@Linette:

je serai plutot d'accord avec Aikanaro. je pense que la majorité des végétariens ne savent pas ce qu'est un ordre biologique.
J'en connais un certain nombre, et quand je demande pourquoi pas le poisson, c'est parce que “c'est pas pareil”
....?
Dans ce cas là, je préfère limite les végétaliens qui eux vont jusqu'au bout de leur idée de ne pas tuer d'autre animeaux pour se nourrir soi-même.



Carotte
Carotte - 4 fév. 2010 - 19:01 - (lien vers ce commentaire)

Juste un petit tour wikipédia pour fixer la définition des termes :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pesco-v%C3%A9g%C3%A9tarien

Pesco-végétarien est un néologisme, provenant de la langue anglaise “pesco-vegetarian”, qui désignerait une personne omnivore qui exclut la viande, tout en autorisant le poisson. Celui-ci est un mot composé, dont la première partie (“pesco”) désigne le poisson et la seconde (“végétarien”) fait référence à une pratique alimentaire qui exclut toute chair animale, telle qu'elle est définie et admise. Or, le poisson est bien un animal.

Donc jamais de la vie un végétarien ne mangerait de poisson et ne ferait de différence entre deux espèces animales. Je connais beaucoup de personnes se disant “végétariennes” tout en mangeant du poisson, et cela a le don de m'agacer au plus haut point.



Idodaisuke
Idodaisuke - 4 fév. 2010 - 19:20 - (lien vers ce commentaire)

Mea-culpa, je ne connaissait pas l'origine du mot végétariens, même si dans sa définition stricte, je suis entièrement d'accord sur le fait qu'un “végétatien” ne mange normalement que des végétaux.

Cependant, il y a quelque année j'avais eu un débat de ce genre, et l'on m'avait répondu que justement, on avait inventé un nouveau mot “végétaLien” pour les gens qui ne mangeais vraiment que des lègumes, et que “végétarien” sous-entendais seulement d'exclure la viande.
Je m'étais donc basé sur ces définitions pour mon commentaire



Carotte
Carotte - 5 fév. 2010 - 15:36 - (lien vers ce commentaire)

Mais c'est pas de ta faute, c'est un abus de langage, très répandu malheureusement.

Les vraies définition restent bien :
Végétarien : pas de cadavres
Végétalien : ni lait, ni oeuf, ni fromage
Vegan : ni cuir, ni miel, ni laine, ni soie, ni aucun produits testés sur les animaux

Et je permets de rajouter également que le bio c'est encore autre chose. Parce que je connais quelqu'un qui m'a dit être végétarienne parce qu'elle mangeait de la viande bio…. Au secours.



Idodaisuke
Idodaisuke - 5 fév. 2010 - 16:08 - (lien vers ce commentaire)

Merci pour ce cours de sémantique très instructifs.
Je confirme donc que les gens qui ne mangent “que” pas de la viande on une logique basé sur “c'est trop mignon un lapin” (enfin la plupart)
Par contre je comprend moins la logique des végétaliens et des végans ? c'est de ne pas manger/utiliser des choses issues de l'exploitation des animeaux ?
si tu connais leur principes, peux-tu me dire si je me trompe ou non ?



Carotte
Carotte - 5 fév. 2010 - 17:27 - (lien vers ce commentaire)

Exactement, tu comprends bien.

En fait y a deux raisons (à mon sens, je ne suis que végétarienne donc je ne prétends pas parler au nom des végétaliens)

La première c'est qu'il y a dans le lait et le fromage des substances d'origine animale. Le lait, beaucoup de yahourt et beaucoup de fromages contiennent de la présure (ou du bifidus actif pour pas citer une marque connue) qui sont en fait extraite de l'estomac du veau.
Donc un végétarien (même un “vrai”) ne peut pas dire qu'il ne mange plus de viande à 100% s'il boit du lait….

La deuxième est plus une raison éthique : parce que quand tu achètes du lait (sans même te soucier de présure), il est très probablement produit dans une exploitation qui tue aussi les vaches pour leur viande, donc quelque part quand tu achètes du lait tu donnes tes sous aussi pour l'abattage des vaches.
C'est plus pour dire que c'est hypocrite d'être végétarien car au final tu participes quand même à l'abattage des animaux même si tu ne manges pas leur viande.



Nicolanus
Nicolanus - 5 fév. 2010 - 18:49 - (lien vers ce commentaire)
Ce commentaire est caché parce que vous ne l’aimez pas
(ou parce que trop de gens ne l’aiment pas).
Montrer le commentaire - Cacher le commentaire



Idodaisuke
Idodaisuke - 8 fév. 2010 - 15:54 - (lien vers ce commentaire)

@Nicolanus: tu pourrais lire les autres commentaires qu'elle a laissé et évité d'être direct discriminant, c'est moi qui lui ai demandé ces explications.
De plus tu parle de tuer les lions (ou autres prédateurs je suppose) car ils mangent de la viandes, or le but d'être végétarien n'est pas de protéger les animeaux de leur prédateurs, mais de se dire que justement, nous humains sommes assez évolué pour nous “élever” au dessus de notre condition d'animeaux et donc ne plus tuer pour nous nourrir.

@Carotte: Je comprend ton point de vue, cependant le bifidus (pour ne citer que lui) n'est pas pas en réaliter “produit” dans l'estomac du veau. Même si c'est peut-etre là qu'il a été découvert au départ, il est aujourd'hui produit dans des fermenteurs, comme toutes les bactéries utilisés en industrie.
De même, les vaches laitières sont bien souvent (pas toujours il est vrai) différentes des vaches “à viande” qui sont engraisser dans le seul but d'obtenir une viande la plus tendre possible.

Pour moi dans l'éthique végétarienne, le point essentiel était qu'il ne fallais pas tuer d'autres animeaux pour se nourrir, donc boire du lait ou manger du fromage, n'était pas interdit. (alors que manger du poisson, et donc tuer un animal, si, comme tu l'as justement rappeler plus haut)
Ensuite, effectivement, au niveau moléculaire, le lait contient des protéines animales, mais c'est purement chimique. Je pense donc que ce point à été “rajouté” à l'éthique végétarienne il y a quelques années quand on a commencé à parler de “protéine animale” sans que les gens sachent vraiment ce que c'est, et que la réaction à été “on ne mange pas d'animeaux, il ya des protéines “animales” dans le lait, donc on ne peut pas/plus en manger”

Je ne pense pas que ce soit hypocrite (c'est amusant d'ailleur que tu dises cela alors que tu l'es, et moi je dis le contraire alors que je ne le suis pas^^ ) c'est juste une manière de dire “moi je participe le moins possible” , car dans la société éconimique actuel, c'est impossible de faire quelque chose en étant sur que pas un seul centime ne sera pas utilisé pour faire quelque chose que l'on désaprouve.



Junk
Junk - 8 fév. 2010 - 16:25 - (lien vers ce commentaire)

Je pense donc que ce point à été “rajouté” à l’éthique végétarienne il y a quelques années quand on a commencé à parler de “protéine animale” sans que les gens sachent vraiment ce que c’est, et que la réaction à été “on ne mange pas d’animeaux, il ya des protéines “animales” dans le lait, donc on ne peut pas/plus en manger”

De ce que j'en sais, c'est pas tellement ca : le lait, les oeufs, le cuir, la laine, etc… sont interdits dans la philosophie vegatalienne (pour moi vegan = vegetalien, il n'y a que deux niveaux en anglais, et Dieu sait qu'au Royaume Uni les vegetariens et vegetaliens sont mieux representes qu'en france) parce qu'ils sont d'origine animale, donc issus de l'exploitation des animaux.

L'idee est que ce n'est pas tellement le fait de “manger” qui est un probleme, ou meme le fait d'avoir a tuer un animal, (typiquement, la laine, le lait, ca ne nuit pas au mouton ou a la vache) mais le fait que le contexte de production fait que les animaux sont exploites, et souvent, dans l'agriculture intensive, eleves dans des conditions deplorables.

Les vegetaliens a mon sens se basent sur des raisons ethiques plus que dietetiques : ils ne consomme pas de produits qui contribuent a perpetuer l'exploitation et la souffrance des animaux.

A ce titre, ils sont aussi (et plutot, dans une certaine mesure, a raison), souvent contre l'agriculture intensive en general, fut-elle appliquee aux cultures, et de ce fait les plus extremes sont partisan du Bio.

En revanche, je rejoins Nicolanus quant a l'hypocrise, car beaucoup de vegetaliens, (ou de vegetariens pour raisons ethiques, ou de “pescitariens” pour raisons ethiques) n'ont pas de probleme, par exemple a s'habiller en vetements fabrique par des enfants en asie pour un dollar par mois, dans des condition de vie tout aussi consternantes… (je grossis chouilla le trait, mais pas tant que ca).

A ce titre, meme si il n'y a rien de moralement mauvais a vouloir diriger sa consommation pour minimiser la souffrance et l'exploitation des animaux, il faudrait peut etre voir a garder en tete les bonnes priorites, et commencer par diriger ses efforts vers la minimisation de la souffrance et de l'exploitation des humains…



Junk
Junk - 8 fév. 2010 - 16:36 - (lien vers ce commentaire)

Bah les poissons c’est moins mignon qu’une vache, un mouton ou un lapin, alors on s’en fout on peut les bouffer.

Je ne crois pas que ce soit une histoire de mignon ou pas.

Je pense qu'indirectement, oui et non : D'une part les animaux terrestres, en particulier le betail bovin, ovin et porcin (donc les mamifferes) sont percu comme etant plus sentient que les poissons, eux meme plus sentient que les mollusques.

C'est a dire que l'exploitation intensive, avec elevage en batterie, a l'air de faire plus souffir les animaux quand ce sont des pauvres veaux au regard triste, qui tiennent a peine debout, qui meuglent de douleur, que des moules sur un pillier, pourtant tout autant entassees : la souffrance chez les animaux (une question bien controversee, il y a d'ailleurs de nombreux pecheurs qui maintiennent que les poissons ne sentent pas la douleur… ce que certaines etudes tendent a refuter) est evidemment fonction du niveau de complexite du systeme nerveux, et, a travers cela, du niveau de conscience de son environnement, de sa conditon, bref du niveau “d'intelligence”.

Ajoute a cela (et souvent avec la meme “hierarchie”, la meme gradation) qu'etre contre l'exploitation et la souffrance des animaux repose sur la capacite d'empathie de l'etre humain, empathie qu'il est plus facile d'avoir avec des animaux qui sont plus proches de nous. Donc des animaux terrestres, des mamifferes, des animaux intelligents…

Dans le meme registre du debat sur la souffrance animale, il y a toute un controverse en ce moment, puisque certains etudes recentent auraient indique que les methodes d'abattage hallal ne sont pas justifiees ( http://www.newscientist.com/article/dn10712-halalstandard-slaughtering-doesnt-need-animals-awake.html ) : a l'heure actuel, le critere religieux, est de ne pas manger de viande venant d'un animal qui n'a pas ete vide de son sang : on abat donc les animaux en leur tranchant la gorge alors qu'il sont conscients, l'argument etant que si l'animal est inconscient, il se vide moins bien de son sang…



Carotte
Carotte - 8 fév. 2010 - 17:42 - (lien vers ce commentaire)

@Idodaisuke : il ne me semble pas que le bifidus soit crée de manière chimique mais que sa provenance est bien animale.
J'avais écris un mail à Danone récemement à ce propos pour les yaourts et ils m'ont bien confirmés que la plupart de leur yahourt en contenait.
Donc, j'aurais toujours un doute en voyant présure.
ps : je suis une végétarienne en phase de devenir végétalienne ^^
c'est pour ça !

@Junk : Tu as tout à fait raison de dire que les végétaliens sont contre l'exploitation des animaux, c'est que je voulais dire dans ma deuxième raison plus haut, j'ai peut être pas été assez claire !
Beaucoup trouve aussi que le bio est un minimum, il ne faut pas croire qu'ils soient convaincus que ce soit suffisant. J'ai un exemple : la viande de lapin dite “bio” ou “élevée en plein air” signifie seulement que le haut de la cage était ouverte et non pas que le lapin gambadait tranquillement dans l'herbe. Ça ne changeait rien aux conditions d'élevage. Donc, ils trouvent que c'est un “bon début” mais c'est tout.

Quand aux enfants exploités en Asie, oui tu n'as pas tort, beaucoup ne s'en soucie pas ou peu. La raison c'est à mon avis qu'il est plus facile (et moins cher) déjà de stopper la viande que de d'acheter équitable et de se prendre la tête dès qu'on va au ciné en se demandant si ce film est moralement cautionnable et si l'environnement n'a pas souffert du tournage et si les locaux n'ont pas été exploités…..
Y en a qui le font quand même ! Je connais quelqu'un qui accueille même des sans papiers chez elle…après on est pas tous des saints. Et on a le droit d'avoir des préférences, c'est humain, il me semble.

Il faut dire aussi que beaucoup transfert leur haine des chasseurs, pêcheurs ect… sur les humains en disant “Pourquoi j'aiderais des japonais ? Qu'ils arrêtent de massacrer les baleines, et on en reparlera !” Je ne cautionne pas… mais oui ça existe.



Idodaisuke
Idodaisuke - 8 fév. 2010 - 17:42 - (lien vers ce commentaire)

Je suis grandement d'accord avec ton analyse Junk, surtout pour ce qui est des priorités, cependant je persiste sur le fait que l'origine du mouvement végétariens est de ne pas tuer pour se nourrir ce qui est totalement une idée éthique, et non diététique). L'idée de l'exploitation des animeaux est arrivée bien plus tard, quand effectivement on commencé à être mis au grand jour les elevages intensifs types Smithfield Foods.

Pour ton analyse sur pourquoi certains mangent du poisson, d'autres non, je suis entièrement d'accord que cela est lié à capacité d'empathie de la personne.



Idodaisuke
Idodaisuke - 8 fév. 2010 - 17:49 - (lien vers ce commentaire)

@Carotte :
Attention, je n'ai pas dis que le bifidus n'était pas d'origine animale. Cependant, cette bactérie n'est pas extraite de l'intestin d'un veau. Elle est naturellement présente dans le lait. Cependant elle est tué dans le lait du commerce lors de la stérilisation (HUT)
Et pour les yaourts “enrichis” en bactérie type bifidus, les bactéries sont produites dans des biofermanteurs où les conditions sont optimisées pour une croissance la plus rapide possible de la bactérie. Elles sont ensuite rajouté dans le lait avant de le laissé fermenté pour qu'il se transforme en yaourt.
(je suis en études de biotechnologie, et les alicaments sont une grosse part de mon programme)



Carotte
Carotte - 8 fév. 2010 - 19:33 - (lien vers ce commentaire)

OK, j'avais pas compris comme cela, autant pour moi, je ne suis pas une spécialiste !



Junk
Junk - 8 fév. 2010 - 20:01 - (lien vers ce commentaire)

je persiste sur le fait que l’origine du mouvement végétariens est de ne pas tuer pour se nourrir ce qui est totalement une idée éthique, et non diététique).

Par definition, le “mouvement” vegetarien est une ideologie, un mouvement, donc effectivement, a ce titre, il est tres certainement porte sur l'ethique du probleme, mais des que tu regardes les pays ou les vegetariens represente une fraction statistiquement significative de la population, il y a plein de vegetariens qui ne se reclament pas du “mouvement”, (et qui souvent justement on conscience de son hypocrisie), et choisissent de ne pas manger de viande par gout, ou pour des raisons dietetiques, ou pour des raisons environnementales.

Il faut voir qu'en France, les vegetariens, et a plus forte raison les vegetaliens, sont une extreme minorite, et donc a cause de ca, ceux que vous avez sont (presque necessairement) souvent plus idéologisés que dans les pays ou c'est plus repandus ( le fait d'etre une minorite faible et d'en “souffrir” (les options sont extremement limites dans les restaus, les cantines, le systeme est clairement fait pour la majorite), ca aide a se radicaliser).



Nicolanus
Nicolanus - 9 fév. 2010 - 08:53 - (lien vers ce commentaire)

nous humains sommes assez évolué pour nous ”élever” au dessus de notre condition d’animaux et donc ne plus tuer pour nous nourrir

Alléluia… Non, soyons sérieux 2 minutes. Qu'on me dise que le végétarisme lutte contre la maltraitance du bétail dans l'élevage de masse, je veux bien. Mais l'élévation de l'espèce à un rang supérieure va falloir arrêter l'autofellation.

Déjà, nous sommes aussi évolués que la bactérie bifidus dont vous parliez tout à l'heure, qu'une hyène ou encore que ce bon vieux lombric, car nous avons vécu la même durée d'évolution. Ne sont “moins évoluée” que les espèces ayant disparues.

Ensuite, “nous élever au dessus de notre condition d'animaux”, par exemple devenir des petits être ailés qui se nourrissent des rayons du soleil et qui font pleins de bisous à la terre ?

Non, sérieusement, il faudra déjà que l'Homme cesse de penser qu'il est autre chose qu'un animal. Ça nous permettrait de mieux comprendre la place que l'on prend et les conséquence de nos actes sur les interactions qui régissent le monde.

De ce fait, l'élevage de masse n'est pas la cause, ça ne sert à rien de le blâmer, mais simplement la conséquence de notre surpopulation.



Idodaisuke
Idodaisuke - 9 fév. 2010 - 12:10 - (lien vers ce commentaire)

@Junk: je suis relativement d'accord avec ton avis, juste qu'au début de la conversation, nous parlions de l'origine du mouvement, de son “idéologie de base” en gros, sans tenir compte des pratiques courantes actuelles ou autres.

@Nicolanus: je ne suis pas nécéssairement d'accord avec cette idée (c'est pour cela que je ne suis pas végétariens, la viande est d'ailleur un de mes mets préféré ^^ ) je ne l'ai exposé que pour montrer (en la carricaturant un chouilla pour être sûr d'être clair) l'idée de base qui a “créé” le mouvement végétarien.
pour moi l'homme est clairement un animal, et je en suis pas pour le renier. On est biologiquement homnivore, je suis pour le rester. Cependant, je peux comprendre que certainnes personnes refusent de tuer pour se nourrir. (cela s'appelle la tolérance)

Pour l'évolution, c'est un peu simple de prendre comme base le temps d'existance. Elle est plutot définie par le nombre d'embranchement depuis la création de l'arbre phylogénétique jusqu'à l'espèce dont il est question.
C'est pour cela que certaines espèces sont dites primitives, sans que ce mot est quoi que ce soit de péjoratif. Elles n'ont pas “évoluées” au sens où elles n'ont subies aucunes(ou peu) modifications depuis leur création.



Nicolanus
Nicolanus - 10 fév. 2010 - 09:09 - (lien vers ce commentaire)

Pour l’évolution, c’est un peu simple de prendre comme base le temps d’existance. Elle est plutot définie par le nombre d’embranchement depuis la création de l’arbre phylogénétique jusqu’à l’espèce dont il est question.

Je te mets au défi de comparer le nombre d'embranchement entre l'homme et la bactérie bifidus…

Le principe de l'évolution et de la sélection naturelle est que le plus adapté prend la place de celui qui l'est moins. A ce titre, toutes les espèces actuelles se sont battues pour gagner leur place, elles sont donc toutes autant évoluées les unes que les autres.

Ce n'est même pas le temps d'existence qui est la base, car l'homme est apparu il n'y a pas si longtemps que ça, mais simplement la présence/absence. Si tu es présent, c'est que tu étais plus adapté que ton prédécesseur et donc plus évolué que lui.



Be@
Be@ - 17 fév. 2010 - 11:33 - (lien vers ce commentaire)

Pour revenir au LSV, la tomate ne se consomme pas uniquement en légume mais également comme un fruit : en confiture, en tarte, en compote…



cacahuete
cacahuete - 24 fév. 2010 - 20:58 - (lien vers ce commentaire)
Ce commentaire est caché parce que vous ne l’aimez pas
(ou parce que trop de gens ne l’aiment pas).
Montrer le commentaire - Cacher le commentaire



caram14
caram14 - 19 mars 2010 - 13:08 - (lien vers ce commentaire)

Végétariens, Végétaliens ou Vegan,ce sont les animaux qu'ils se refusent à manger, pas les animeaux.



Carotte
Carotte - 19 mars 2010 - 18:05 - (lien vers ce commentaire)

J'avoue ne pas comprendre ta phrase caram14….



Madinko12
Madinko12 - 15 avr. 2010 - 20:22 - (lien vers ce commentaire)

Quelle légumineuse idée ce LSV.



le_hollandais_volant

Je me demande qui a eu cette fructueuse idée :)



artou
artou - 20 juin 2010 - 13:48 - (lien vers ce commentaire)

Juste un détail (oui, je risque de relancer le débat sur végétarien, végétalien, vegan):

Lorsqu'une vache laitière ne produit plus assez de lait pour que la garder soit rentable, elle est menée à l'abattoir et fini en steak pour les supermarchés (ne croyez pas que votre rosbif acheté en grande surface soit du charolais).

Donc, boire du lait tue (indirectement) les vaches.



StoumiStyle
StoumiStyle - 3 sep. 2010 - 17:07 - (lien vers ce commentaire)
Ce commentaire est caché parce que vous ne l’aimez pas
(ou parce que trop de gens ne l’aiment pas).
Montrer le commentaire - Cacher le commentaire



Carotte
Carotte - 3 sep. 2010 - 18:02 - (lien vers ce commentaire)

@artou Si, c'est pour ça que certains végétariens deviennent végétaliens justement

@StoumiPasStyle Euh non… Tu sais on mange aussi hein
Remplace la viande par les pommes de terre et tu me diras si t'as encore faim ^^



Mayoho
Mayoho - 11 oct. 2010 - 14:05 - (lien vers ce commentaire)

Que l'on soit végétarien ou non, une chose est certaine, il y a surconsommation de viande.
L'hygiène alimentaire actuelle est à revoir. On devrait manger plus de poisson, de “légumes” et beaucoup (beaucoup) moins de viande.
Une personne compétente dans la matière, je vais essayer de retrouver le lien, indique qu'il faudrait se nourrir de viande qu'une fois par mois. Et là on se souvient de nos ancêtres de l'antiquité qui en mangeaient une fois par mois (environ) lors des sacrifices.

Pour nourrir, peut être un peu tard, le petit débat. Un végétarien ne suis peut être pas l'idéologie du mouvement populaire du même nom. Un végétarien au sens strict est quelqu'un qui ne consomme pas de chair animale (et donc pas de poisson). On peut être végétarien pour des raisons médicales, pour des raisons éthiques, philosophiques, ineffables et autres.
Personnellement, j'ai cru voir ça ici, l'argument qui en substance donne “un homme est un animal, il suit son régime alimentaire, c'est naturel” n'est pas valide.
On ne peut justifier des actes décidés sous prétexte que ces derniers sont dû à une impulsion naturelle. Il est faux de dire qu'on mange de la viande parce qu'on est omnivore et donc que c'est “naturel”, l'homme mange de la viande parce qu'il le souhaite. Si l'homme a adopté un régime omnivore, et donc incluant de la viande, c'est parce qu'il lui permettait de trouver les éléments adéquats à son organisme, permettant ainsi sa survie (les hommes les plus adaptés à assimiler ses éléments ont donc survécu, procréés, donnant des hommes ayant un système digestif adéquat à la digestion de la viande etc.). Mais à partir du moment où l'on peut trouver ces éléments dans d'autres sources, plus rien ne justifie de manger de la viande. (mais rien ne justifie de ne pas en manger non plus. Si plus rien ne justifie, biologiquement, de manger de la viande, alors la majorité des hommes le fait donc par choix. Un choix qui est conditionné par son environnement, bien entendu.)
Prend alors le relais l'éthique et ces machins là.



Belzandras
Belzandras - 5 juin 2011 - 03:20 - (lien vers ce commentaire)

Eléments de réponse à Sika : Equilibrer les protéihes, les lipides et les glucides. Réserver les glucides et les lipides aux matinées, les protides en soirée 'avant 21h00. Manger varié et prenez en une habitude. Cessez de dire à vos enfants “terminez vos assiettes” ils doivent savoir la saciété.

Enfin la dernière tendance “bobo” est de ne pas manger ce qui a une conscience”



looz
looz - 24 nov. 2011 - 17:32 - (lien vers ce commentaire)

Enfin la dernière tendance “bobo” est de ne pas manger ce qui a une conscience”

Je peux donc manger une femme ?



Ghost
Ghost - 27 déc. 2011 - 09:38 - (lien vers ce commentaire)

En voilà un qui se pose là comme Th. 3…



Altega_Matefin

Il y a une famille des “légumineuses” mais on en mange la graine, avec ou sans la gousse (lentilles, petits pois, haricots), et parfois on les définirait plutôt comme des céréales ou des oléagineux (soja, arachide…)

La gousse est bien le fruit des Fabaceae. On mange donc également un fruit quand on mange des haricots, etc.



jean.brillant
jean.brillant - 24 sep. 2012 - 19:41 - (lien vers ce commentaire)

Le cornichon aussi est un fruit