Titre
N'hésitez pas à partager nos informations... mais n'oubliez pas de nous citer !
you should never read that.
La maison n'accepte pas l'échec !
Par hybride - 20 sep. 2010   


+33
4 commentaires Spacroyable !
Spitoyable.


La phrase ”échec et mat” symbolisant la fin d’une partie aux échecs est d’origine arabo-persane.

Détails :

Bien que le jeu soit à l’origine indo-persan (säh mäta), le monde arabe s’approprie le jeu suite à son invasion, le codifie de règles et le renomme “sheykh mat”, signifiant “le roi capturé” ou “défaite du roi” vers 840.
Lors de l’arrivée du jeu en France, le mot “sheykh” (une transposition en arabe du shah persan) donnera naissance au nom “les échecs” et c’est de l'arabe “sheykh mat” que dérivera le fameux “échec et mat”.

Sources :

A history of Chess – Harrold J. R. Murray, 1913 Le grand livre de l’histoire des échecs – A. Capece, Editions de Vecchi, 2001
Wikipedia – Échecs


Ghost
Ghost - 24 sep. 2010 - 02:35 - (lien vers ce commentaire)

Je reviens au galop car j'ai plus de précisions :

En perse on dit bien säh mäta, le nom du jeu s'appelle le Chatrang version perse de l'indien Chaturanga, ou le contraire

“Sheikh en Asie du Sud est un nom de caste qui n’a rien à voir de près ni de loin avec un Cheikh qui est un dignitaire religieux” (ou un sage/chef de tribu). Source

Säh en perse donne Shah (Roi Perse) en arabe et non Sheikh ou Cheikh.

De plus, après avoir interrogé plusieurs amis arabe, ils me confirment Shah (prononcé chah avec un h expiré) et non Sheikh (prononcé chéRRH, un H comme une sorte d'expulsion ou crachat).

La ressemblance des deux prononciations peut induire à l'erreur. Et donc l'origine d ' ”échec et mat” est plus plausible si elle vient du perse direct et non d'un arabe modifié.

Dans Wiki rubrique Mots français d'origine arabe :

échec : peut-être de l'arabe šayḫ, (شيخ) « cheykh » ou du persan šah, (شاه) « roi ; chah ». Le jeu porte un autre nom en arabe et en persan : šaṭranj (شطرنج). Voir échec et mat

échec et mat : du persan et de l'arabe šah māt (شاه مات) « le roi est mort » (persan šah (شاه) « roi » et l'arabe māt (مات) « mort »).

Même Wiki s'embrouille, donc l'article sur le jeu en source dans le détail se trompe peut-être.

Il est plus délicat de dire que cela vient du perse et c'est tout.

Edit 04/10/2011: Wiki détail un peu plus maintenant en EN http://en.wikipedia.org/wiki/Shatranj#Etymology_and_origins.



Lotharius
Lotharius - 3 oct. 2011 - 01:07 - (lien vers ce commentaire)

Pour compléter ces informations déjà fortes intéressantes, j'ajouterai que le nom russe du jeu est Шахматы, qui se prononce chagmaty (le g du milieu, comme indiqué plus haut par Ahmet, se prononce lui aussi comme un g gutural, ou le ch allemand). Ce nom vient lui aussi directement du perse et on reconnaît bien “sheykh mat” (le y à la fin est la marque du pluriel, tout comme les échecs en français).
“Échec et mat” est finalement une transcription phonétique à française assez mal foutue.

Ceci dit, je me demande aussi s'il n'y a pas une étymologie commune au shah persan et au cheik arabe ? Un fin linguistique aurait-il des explications à ce sujet ?



ANTICHRISTUS
ANTICHRISTUS - 13 jan. 2012 - 13:08 - (lien vers ce commentaire)

en résumé: Le Roi est mort, vive le Roi !

ps. merci Ahmet pour la bonne explication :).



Schtroumpf
Schtroumpf - 13 jan. 2012 - 14:49 - (lien vers ce commentaire)

A noter qu'en compétition, on arrive rarement au mat. L'un des deux joueurs abandonne la partie avant, lorsqu'il juge qu'il n'a plus aucune chance.

On se retrouve à aller jusqu'au mat face aux petits, ou si on se le prend par surprise (ça peut arriver même aux joueurs expérimentés… la honte quoi).

Lorsqu'un adversaire attend vraiment de se faire mater jusqu'au bout alors que vous avez largement l'avantage et le temps de le faire à la pendule, ça fait mauvais genre… sauf si effectivement vous n'y arrivez pas !