Fermer

Connectez-vous

Vous devez être connecté pour faire ça.

Identifiez-vous

Votre compte spontex.org




Ou




Nouveau ?


Osez rejoindre le crew !

Données personnelles ?

Les informations sur ce site sont publiques mais la participation est réservée aux personnes enregistrées. S'enregistrer, ça veut dire "donner un login + un mot de passe". Après, vous pourrez renseigner plus d'informations mais RIEN d'autre n'est obligatoire. Si vous êtes tombé ici, c'est que vous avez voulu faire quelque chose réservé aux personnes enregistrées. De source fiable, j'ai appris que PERSONNE n'était JAMAIS mort après avoir rempli ce formulaire. Si vous ne voulez toujours pas vous enregistrer (libre à vous), vous pouvez continuer votre navigation, sans cliquer sur les liens qui mènent à cette page :-) Merci d'avoir lu jusqu'ici.

Titre
N'hésitez pas à partager nos informations... mais n'oubliez pas de nous citer !
you should never read that.
Trinquons ! (erratum)
Par mansuetus - 9 avr. 2009   


-11
20 commentaires Spacroyable !
Spitoyable.


Contrairement à une interprétation très répandue, entrechoquer les verres en trinquant n'est pas fait pour échanger du liquide entre les deux verres (pour être sur de ne pas se faire empoisonner).

Détails :

Les interprétations sur l'origine du geste sont variées, mais une chose est sure, c'est qu'entrechoquer des verres risque surtout d'en mettre partout plutôt que d'échanger du liquide…

Source :

snopes.com – rituals [en]


PetitPois
PetitPois - 11 avr. 2009 - 23:38 - (lien vers ce commentaire)

Hmmm… Déjà je pense que tu voulais parler au passé : “entrechoquer les verres en trinquant n'était pas fait pour échanger du liquide entre les deux verres [...]”. De nos jours c'est sûr que ça serait un peu ballot, c'est une habitude datant du moyen-âge qui nous est restée.

Ensuite je ne suis pas si sûr que ça ne soit pas possible, après tout je ne vois pas en quoi le fait d'en mettre partout pouvait rebuter le bon gros Franc lorsqu'il festoyait avec un allié. Au contraire, avec des chopines en métal les chocs pouvaient être plutôt violents, quitte à ne boire que la moitié du liquide…

Après, peut être qu'ils prenaient appui sur chacun des verres pour en verser un peu, comme quand on veut verser avec précision une bouteille d'eau en plastique dans une autre (wouhou vive l'image). Auquel cas on n'en met pas partout, et en plus y'a un bruit lorsque les verres se touchent, d'où le “tchin tchin” !

Donc pour moi ton erratum n'en est pas un ^^' Ca me paraît tout aussi logique que l'interprétation la plus répandue soit possible, je ne sais pas ce que tu en penses.

Voilà mon humble avis ^^'



Animaphagus
Animaphagus - 24 mai 2009 - 23:01 - (lien vers ce commentaire)

D'ailleurs, sur un autre registre, évitez de trinquer avec un(e) japonais(e) en disant “Tchin-tchin” (chinpoko=testicules en japonais…)



tisbardo
tisbardo - 25 mai 2009 - 00:33 - (lien vers ce commentaire)
Ce commentaire est caché parce que vous ne l’aimez pas
(ou parce que trop de gens ne l’aiment pas).
Montrer le commentaire - Cacher le commentaire



Manson
Manson - 8 juin 2009 - 15:33 - (lien vers ce commentaire)

ceci expliquera peut être déjà plus la chose: “Trinquer se faisait en deux temps: l'un des buveurs frappait son verre contre celui de l'autre en y versant un peu de son breuvage, puis le second frappait son verre contre celui du premier faisant ainsi de même.”

avec le temps on a simplifié l'action, mais en y réflechissant, on en est pas tellement loin…



likum
likum - 2 déc. 2009 - 17:58 - (lien vers ce commentaire)

Et si le but était de justement perdre le plus de liquide
afin de soi-disant pouvoir boire plus de verres que l'autre ?
Donc verres moins remplis = moins d'alcool, donc moins
vite bourré :)



Be@
Be@ - 24 mars 2010 - 11:49 - (lien vers ce commentaire)

Il semble que ce LSV soit faux, cf l'explication de Manson qui est identique dans les sources ci-dessous :
Wiki
Pourqsuois
culture-générale
“Tchin-tchin” viendrait d'ailleurs du bruit des entrechocs et dire “santé” proviendrait également cette pratique.



le_boulet
le_boulet - 24 mars 2010 - 14:13 - (lien vers ce commentaire)

mouai, pas convaincu…apres relecture de la source du LSV, je la trouve bien étayée et convainquante.
@BA : le fait qu'une information érronée soit répétée par diverses sites sans source aucune (du style des 2 derniers liens que tu post), ne prouve rien, ET surtout est la raison d'etre de ce type de LSV (démentir une information érronée n'est LSVable que si il sagit d'une information tres répandues). Pour wiki, je suis plus ennuyé, vue le sérieux habituel et l'usage tres éttendue que j'en fait. Mais bon, wiki n'est pas infaillible et dans le cas présent ne ce base que sur l'affirmation de Daniel Lacotte (qui n'est pas une “pointure” comme historien, IMHO), et est bien estempillé :“Cet article ne cite pas suffisamment ses sources”.

@Manson :

“Trinquer se faisait en deux temps: l’un des buveurs frappait son verre contre celui de l’autre en y versant un peu de son breuvage, puis le second frappait son verre contre celui du premier faisant ainsi de même.”

peux tu indiquer quelle source tu cites ?



Be@
Be@ - 24 mars 2010 - 16:01 - (lien vers ce commentaire)

C'est aussi wikipedia

J'ai mis ces trois sites mais il y en a beaucoup d'autres qui affirment la même chose (ceci-dit, je suis d'accord avec toi, la majorité n'a pas forcément raison).
Je ne suis pas convaincue par la source (mais j'ai peut être aussi des soucis de traduction).
Je trouve cependant qu'affirmer que le fait d'entrechoquer n'est pas fait pour éviter l'empoisonnement est un peu péremptoire. Par exemple, pour quoi dire que trinquer n'aurait pas de sens après la période ou tout le monde buvait dans la même coupe. Justement, lorsque l'on buvait dans la même coupe, il n'y avait pas de risque. Dès lors qu'on utilise des coupes individuelles, il y a une part de risque. Les gouteurs étaient bien là pour cela.



mariem
mariem - 26 oct. 2010 - 14:29 - (lien vers ce commentaire)

helloeverybody !
Ravie de rejoindre ce petit groupe que je trouve fort instructif. J'ai mis un petit moment à en compendre les règles du jeu (j'ignorais même jusqu'à la signification de “LSV” – mais c'est bon j'ai fini par connecter mes 2 neurones et ça va mieux).
Bref, un petit apparté pour vous dire que dans le “genre croyance populaire”, la plus répandue de par chez moi, c'était qu'on entrechoquait les verres pour qu'on puisse vérifier leur qualité qui se devait d'être en cristal (d'où le petit bruit “tchin-tchin”). Maintenant, je serai bien embêtée pour trouver une source et j'ai bien compris que c'est une erreur très grave ! Cependant, je ne prétends pas dire que c'est la vérité, mais une autre rumeur qui court sur le sujet…



basile01
basile01 - 28 nov. 2010 - 20:50 - (lien vers ce commentaire)
Ce commentaire est caché parce que vous ne l’aimez pas
(ou parce que trop de gens ne l’aiment pas).
Montrer le commentaire - Cacher le commentaire



Manux
Manux - 28 nov. 2010 - 21:20 - (lien vers ce commentaire)

n'oubliez pas la magnifique, inévitable, sublimissime boutade la prochaine fois que trinquerez avec un acolyte.

premier verre:
vous : “Allez, faut trinquer, j'fais l'train tu fais…?”
l'autre : “l'quai !! :D”

Second verre:
vous :” Allez trinquons, j'fais l'train tu fais..?”
l'autre: ”.. ”

c'est marrant hein..



Mulwurst
Mulwurst - 12 oct. 2011 - 21:48 - (lien vers ce commentaire)

Dans ma Suisse natale, lorsqu'on trinque, il est TRES mal vu de ne pas regarder la personne dans les yeux en disant “santé”... de même que lorsqu'on serre la main à quelqu'un.

Ce qui n'est pas le cas partout en France, où apparemment on regarde parfois le suivant lorsqu'on trinque/salue.

Ne vous étonnez pas de voir un helvète s'indigner lorsqu'il n'est pas regardé dans les yeux avant de boire un verre ;)



paulolascience29
paulolascience29 - 12 oct. 2011 - 21:51 - (lien vers ce commentaire)
Ce commentaire est caché parce que vous ne l’aimez pas
(ou parce que trop de gens ne l’aiment pas).
Montrer le commentaire - Cacher le commentaire



Papik92
Papik92 - 25 nov. 2011 - 10:58 - (lien vers ce commentaire)

Pour ma part, je préfère cette explication, plus moderne, qui nous viendrait d'Italie :

Quand nous buvons du vin entre amis, tous nos sens sont en éveil
– Le toucher quand nous prenons le verre entre nos doigts.
– La vue quand nous recherchons les “jambes”.
– L'odorat quand nous cherchons les arômes avec notre nez.
– Et enfin le gout !
Seul manquait l'ouïe. C'est pour cela que l'idée est venue de choquer nos verre (en cristal de préférence).



kouign
kouign - 2 mai 2012 - 00:50 - (lien vers ce commentaire)

je ne suis pas plus convaincu par ton explication papik.
en plus est ce que tu as déjà vu quelqu'un trinquer avec du vin ?



Yuku
Yuku - 2 mai 2012 - 03:18 - (lien vers ce commentaire)

Kouign, bien sûr qu'on peut trinquer avec une villageoise mais je suis pas convaincu par l'explication de Papik92 non plus (le toucher j'ai pas trop compris à moins que les italiens mettent les doigts dans le verre mais ça c'est dégueulasse).



vouzavedibizare

Il y a peut-être plus simple : trinquer en entrechoquant les verres est une façon de personnaliser le simple “santé” lancé à la cantonnade, de la même manière que la bourrade sur l'épaule quand un veut accentuer le banal “salut tout le monde”. Ces gestes sont intimes, relationnels et amicaux.



brrrtel
brrrtel - 2 juil. 2012 - 00:33 - (lien vers ce commentaire)

on m'a toujours dit qu'autrefois on croyait que le tintement des verres faisait partir les démons. tout comme le tintement des carillons aux portes d'entrée, ou bien (plus recement) les coups de claxon aux mariages. cest pourquoi choquer les verres evité que le diable ne vous rendre par la bouche en buvant, puisque les tintements du verre l'avait fait fuir…
on trouve aussi les casseroles derriere les voitures de marier ou encore le bruit que fait l'eau passant dans le conduit des gargouilles des eglises… le meme objectif…



tetram78
tetram78 - 10 oct. 2012 - 17:53 - (lien vers ce commentaire)

C'est vrai que la majorité ne rime pas toujours avec vérité. Cependant pour infirmer l'explication si répandue, il faut des arguments tout de même, à défaut d'avoir une preuve concrète.

Au moyen âge, je vois bien l'image des poilus choquer les gros pichets en métal avec force de sorte que les liquides se mélangent (quitte à ce qu'il y en ait partout, pourquoi pas après tout ?)

L'argumentaire d'origine me semble plus pertinent que le contre argument annoncé ici. D'autant que tous les autres éléments qui sont liés à cette pratique concordent… “santé !” dans l'idée que l'on souhaite que les verres ne soient pas empoisonnés, ou le fait de regarder les autres droits dans les yeux dans l'éventualité d'y détecter une mauvaise intention.



Stef_de_Caracas
Stef_de_Caracas - 10 oct. 2012 - 19:30 - (lien vers ce commentaire)

Sachez qu'au Venezuela, il faut trinquer de la main gauche (pour que l'occasion se reproduise) et en se regardant dans les yeux (sinon c'est 7 ans de mauvais sexe…).