Fermer

Connectez-vous

Vous devez être connecté pour faire ça.

Identifiez-vous

Votre compte spontex.org




Ou




Nouveau ?


Osez rejoindre le crew !

Données personnelles ?

Les informations sur ce site sont publiques mais la participation est réservée aux personnes enregistrées. S'enregistrer, ça veut dire "donner un login + un mot de passe". Après, vous pourrez renseigner plus d'informations mais RIEN d'autre n'est obligatoire. Si vous êtes tombé ici, c'est que vous avez voulu faire quelque chose réservé aux personnes enregistrées. De source fiable, j'ai appris que PERSONNE n'était JAMAIS mort après avoir rempli ce formulaire. Si vous ne voulez toujours pas vous enregistrer (libre à vous), vous pouvez continuer votre navigation, sans cliquer sur les liens qui mènent à cette page :-) Merci d'avoir lu jusqu'ici.

Titre
N'hésitez pas à partager nos informations... mais n'oubliez pas de nous citer !
you should never read that.
Faites relire l'accusé
Par Dauby - 1 août 2011   


-12
2 commentaires Spacroyable !
Spitoyable.


Le célèbre titre de l’article J’accuse…! n’est pas celui initialement choisi par Zola. C’est Georges Clemenceau qui a décidé d’utiliser l’anaphore percutante que l’on connaît tous.

Détails :

Le nom initial de l'article était “Lettre au Président de la République”. Mais l'équipe du journal l'Aurore voulait que la Une puisse se lire facilement de loin et surtout, se crier dans la rue. C'est donc dans cette optique que M. Clemenceau proposa d’utiliser ce titre à la fois percutant et aguicheur sous lequel fut publié l’article le 13 janvier 1898.

Sources :

Musée-deuxvictoires.fr – Biographies
Wikipedia.org – J'accuse…!
Wikipedia.org – Georges Clemenceau
Perso.magic.fr – Article complet


laboulange
laboulange - 21 oct. 2011 - 11:55 - (lien vers ce commentaire)

clemenceau, le seguela du 19 ème.



idiotduvillage
idiotduvillage - 20 août 2013 - 14:14 - (lien vers ce commentaire)

Ce cher Georges C. a toujours eu le sens des formules “percutantes” et aussi pérennes . N'a t il point dit :<< La France est un pays fertile ! on y plante des fonctionnaires et il pousse des impôts !!>> Et pourtant, à l'époque, il n'y avait ni autant de fonctionnaires ni autant d'impôts !!! Belle analyse et prévision de ce qui allait se passer !