Titre
N'hésitez pas à partager nos informations... mais n'oubliez pas de nous citer !
you should never read that.
Inventeur inventé
Par Crom - 24 août 2011   


+72
4 commentaires Spacroyable !
Spitoyable.


Lassé de la confusion possible entre le l minuscule (litre) et le chiffre 1, un professeur inventa le personnage de Claude Litre, supposé inventeur de l’unité, afin d’autoriser l’usage du L majuscule.

Détails :

Kenneth Woolner, professeur de physique à l’université de Waterloo, inventa le personnage né en 1716 et fils d’un fabricant de bouteilles de vin, dont il fit publier la biographie dans une revue scientifique en lui attribuant la découverte de l’unité de mesure. Cette “découverte” fit grand bruit dans la communauté scientifique et la légende de M. Litre fut entretenue par plusieurs professeurs complices.

Afin de comprendre clairement les intentions – pour le moins loufoques – de Woolner, il faut savoir que le système international d’unités (SI) n’accepte les lettres majuscules pour designer une unité que si elle provient du nom de l’inventeur. Ainsi, M. Woolner, probablement agacé par ce problème, fit travailler son imagination pour tenter de faire bouger les choses.

Cependant, croire que le BIPM (Bureau International des Poids et Mesures) accepta cette double écriture grâce à M. Woolner ne serait que pure spéculation.

Sources :

Wikipedia.org – Claude Litre [fr]
Bipm.org – Système SI [en]
Pageperso.univ-brest.fr – Claude Emile Jean-Baptiste Litre [en]


Ghost
Ghost - 4 août 2011 - 22:32 - (lien vers ce commentaire)

Mais par contre, Émile Littré a bien créé le dictionnaire éponyme.



Crom
Crom - 4 août 2011 - 22:34 - (lien vers ce commentaire)

compris^^

Alcoofolies ;-)



Lotharius
Lotharius - 23 août 2011 - 17:23 - (lien vers ce commentaire)

On lit dans la dernière source :

It began when Friesen heard the 16th
General Conference on Weights and Measures
was considering changing the abbreviation
of litre from l to L.

Donc le BIPM avait bien l'intention de remédier à la confusion AVANT le canular, même si celui-ci fut publié avant la décision du BIPM. Mais j'aime bien l'idée de Woolner et donc ce LSV.



lauvergnat
lauvergnat - 29 oct. 2012 - 19:16 - (lien vers ce commentaire)

Dans le même genre, on a Nicolas Bourbaki, mathématicien imaginaire qui portait le message au nom de tout un groupe de mathématiciens francophones, qui a publié des livres, a un avis de décès en bonne et due forme, lisible en fin de page Wiki.

[…] ont la douleur de vous faire part du décès de M. Nicolas Bourbaki, leur père, frère, fils, petit-fils arrière-petit-fils et petit-cousin respectivement pieusement décédé le 11 novembre 1968, jour anniversaire de la victoire, en son domicile de Nancago. La crémation aura lieu le samedi 23 novembre 1968 à 15 heures au cimetière des fonctions aléatoires, métro Markov et Gödel. On se réunira devant le bar « aux produits directs », carrefour des résolutions projectives, anciennement place Koszul. Selon les vœux du défunt, une messe sera célébrée en l'église Notre-Dame des problèmes universels, par son éminence le Cardinal Aleph 1 en présence des représentants de toutes les classes d'équivalence et des corps algébriquement clos constitués. […]