Fermer

Connectez-vous

Vous devez être connecté pour faire ça.

Identifiez-vous

Votre compte spontex.org




Ou




Nouveau ?


S'inscrire

Données personnelles ?

Les informations sur ce site sont publiques mais la participation est réservée aux personnes enregistrées. S'enregistrer, ça veut dire "donner un login + un mot de passe". Après, vous pourrez renseigner plus d'informations mais RIEN d'autre n'est obligatoire. Si vous êtes tombé ici, c'est que vous avez voulu faire quelque chose réservé aux personnes enregistrées. De source fiable, j'ai appris que PERSONNE n'était JAMAIS mort après avoir rempli ce formulaire. Si vous ne voulez toujours pas vous enregistrer (libre à vous), vous pouvez continuer votre navigation, sans cliquer sur les liens qui mènent à cette page :-) Merci d'avoir lu jusqu'ici.

Titre
N'hésitez pas à partager nos informations... mais n'oubliez pas de nous citer !
you should never read that.
Monsieur 400 000 Volts
Par lauvergnat - 27 sep. 2011   


+79
15 commentaires Spacroyable !
Spitoyable.


Les lignards, chargés de l'entretien des lignes à très haute tension, ne portent pas des combinaisons isolantes, mais conductrices.

Détails :

Il serait impossible de couper le courant à chaque fois que des travaux d’entretien doivent être effectués sur la ligne. Or, la tension électrique dans ces câbles est si élevée (jusqu’à 1,2 millions de Volts) que le simple champ électrique qui les entoure représente un danger mortel. Ainsi, la seule proximité d’un intervenant non protégé peut conduire à la création d’un arc électrique et s’avérer létale, et ce, même en l’absence de contact avec le sol.

Lors d’une intervention sur une ligne sous tension, un technicien normalement vêtu aurait en effet ses mains au potentiel électrique du câble (en France, autour de 400 kV) et ses pieds à 100 kV du fait du champ électrique. Son corps étant meilleur conducteur que l’air, cela générerait au travers de son corps des décharges de 300 kV – ce qui, généralement, est assez fatal.

Afin d’éviter une consommation excessive d’employés, on a donc équipé ces lignards de combinaisons conductrices, pour qu’il n’y ait aucune différence de potentiel entre les différentes parties de leurs corps et ainsi éviter la grillade.

Sources :

Gizmodo.fr – Réparer des câbles haute tension
Oniseptv.onisep.fr – Agent d'entretien des lignes à haute tension (vidéo)
Audeladeslignes.com – Lignard


Raph
Raph - 16 sep. 2011 - 14:31 - (lien vers ce commentaire)

Oui c'est ça. Ce qui est dangereux, ce sont les différences de potentiel, parce que qui dit différence de potentiel aux bornes d'une résistance non infinie (genre un employé erdf), dit courant qui la traverse, proportionnel à la différence de potentiel (tension) appliquée.

Or, autour d'un conducteur électrique apparait un champ électrique qui décroit en 1/r (avec r la distance au fil). Donc, si les pieds du mec qui intervient sur un cable sont plus éloignés du cable que sa tête, les deux parties du corps ne se trouveront pas au même potentiel. Pour des petites tensions, l'effet est totalement négligeable, mais à 400 000 V, cela suffit largement à te carboniser même sans jamais toucher la ligne .

Donc la solution ici est de s'assurer qu'il n'y ait aucune différence de potentiel entre les différentes parties du corps du bonhomme, en l'enveloppant d'un matériau conducteur.



bonux
bonux - 16 sep. 2011 - 18:26 - (lien vers ce commentaire)

J'ai regardé d'autres sources sur le net parce que je ne comprenais pas l'explication :

http://forums.futura-sciences.com/electronique/75088-entretien-lignes-haute-tension-edf.html

Voir le commentaire de “cottonsth” qui est lignard edf.

Ils n'ont pas les mains à 400kV et les pieds à 100kV, ce qui bien entendu ferait une différence de potentiel. Ils sont au potentiel d'un câble seulement (avec leur combinaison conductrice donc), et à une distance suffisamment importante des autres câbles pour ne pas créer d'arc électrique.

Avec cette explication ça me parait déjà beaucoup plus compréhensible, et en accord avec tout ce que j'ai appris jusqu'aujourd'hui.



bonux
bonux - 16 sep. 2011 - 18:28 - (lien vers ce commentaire)

C'est d'ailleurs ce qui se passe quand vous prenez le métro par exemple. Vous êtes au potentiel de la ligne soit environ 20kV il me semble. C'est une technique courante en sécurité HT.



sapiens
sapiens - 17 sep. 2011 - 11:38 - (lien vers ce commentaire)

Je n'y connais rien du tout en électicité, mais il me semblait que tant que l'on n'était pas « groundé » (je ne connais pas le terme français, mais en gros, l'idée est que le corps, pour s'électriser, doit toucher une alimentation électrique mais aussi le sol ou un conducteur relié au sol) on ne risque pas l'électrisation. Le fait de faire les interventions en hélico—si c'est vrai—ou de les faire d'une plateforme isolée du sol et des poteaux électriques ne suffit pas, en soit, à protéger le technicien sans qu'il n'ait à porter de combinaison spéciale ? Ou bien peut-être est-ce parce que le courant est tellement fort que des pneus en caoutchouc, aussi gros soient-ils, ne suffiraient pas à isoler une plateforme ? Aidez-moi, svp, car pour moi, l'électricité est encore du domaine du magique.



Raph
Raph - 17 sep. 2011 - 11:40 - (lien vers ce commentaire)

Sapiens: Oui c'est ça. Même lors d'une intervention en hélico un mec peut constituer un court circuit entre deux zones de l'air environnant qui ne sont pas au même potentiel.



sapiens
sapiens - 17 sep. 2011 - 12:19 - (lien vers ce commentaire)

Merci Raph :) J'avais pas pensé à ce « détail ».



Ghost
Ghost - 23 sep. 2011 - 16:12 - (lien vers ce commentaire)

La combinaison est isolée, c'est l’extérieur de la combinaison qui est conducteur donc l'électricité lui passe dessus pas au travers ?!



lauvergnat
lauvergnat - 23 sep. 2011 - 16:47 - (lien vers ce commentaire)

ma compréhension du phénomène est que l'électricité ne circule pas dans son corps ou dans la combi, puisque le potentiel électrique est nivelé. Il n'y a circulation de courant que s'il y a différence de potentiel, et la combinaison évite ça.



Raph
Raph - 23 sep. 2011 - 20:09 - (lien vers ce commentaire)

Oui c'est ça. Le fait de porter la combinaison porte l'ensemble du corps du mec au potentiel de la ligne (ahmet: les combinaisons ne sont pas isolées à l'intérieur non plus). Comme il n'y a pas de différence de potentiel, il n'y pas de courant.



lauvergnat
lauvergnat - 23 sep. 2011 - 20:19 - (lien vers ce commentaire)

Comme je deviens trop une bête en électricité !!!
Ce week-end, je vais tenter de changer une ampoule, allez !



Toketchup
Toketchup - 28 sep. 2011 - 21:49 - (lien vers ce commentaire)

Compliqué comme LSV… Je n'y connais rien en électricité, mais j'ai au moins compris le résumé. Je vais peut-être poser une question stupide (comme toutes les questions que je pose, d'ailleurs), mais serait-il possible d'expliquer plus simplement ? Même en omettant quelques détails ? Sinon, tant pis : je ne brillerai pas en société ce soir…



lorisalis
lorisalis - 28 sep. 2011 - 22:18 - (lien vers ce commentaire)

Oh, t'inquiète… moi aussi quand c'est trop pointu, je décroche.
J'essaie de piger le truc mais aussitôt, j'ai un petit singe qui vient jouer de la cymbale dans mon crane.
Évite juste de sortir l'info à des personnes qui risquent de te demander des détails techniques.
En fait, n'en parle à personne.



lauvergnat
lauvergnat - 29 sep. 2011 - 09:12 - (lien vers ce commentaire)

J'y connais rien en électricité non plus, donc je vais peut-être écrire une énormité…
Mais le fait qu'une ligne à haute tension diffuse autour d'elle un “nuage électrique” ça me parle : je suis déjà passé sous une ligne à haute tension un soir d'orage, et ça fait un bruit incroyable. Et tu le ressens, même, c'est assez flippant.
Alors imagine un gars qui s'approche de la ligne à la toucher, il est vraiment dans ce nuage. Quand il approche la main de la ligne, du fait de la “tension ambiante”, il se crée souvent un arc électrique entre les deux (mais pas un fort, hein : juste quatre cents mille volts). Et une fois qu'il l'a touché, sa combinaison prend le relais et tout son corps passe à quatre cents mille volts. S'il le grille pas sur place, c'est parce qu'il n'y a pas d'intensité (il est isolé du sol), juste une tension. Souviens-toi de tes cours d'électricité au collège : ce qui est dangereux, ce n'est pas tant la tension (en volt) que l'intensité (en ampère).

C'est plus clair ? Interro écrite dans 10 minutes.



Menpenti
Menpenti - 24 nov. 2011 - 01:31 - (lien vers ce commentaire)

En fait, vous expliquez le principe de la cage de Faraday: lorsqu'on est dans ce type de cage (conductrice) on est au même potentiel que le courant qui la traverse et donc traversé aussi par ce courant sans rien en ressentir. La combinaison de ces agents EDF usent du même principe.



Elecsir
Elecsir - 6 déc. 2011 - 19:18 - (lien vers ce commentaire)

Non, dans une cage de Faraday, on est pas traversé par le courant. le courant passe justement par la cage (plus conductrice) que par le corps de la personne à l'intérieur (qui du coup reste en vie). pour les lignards, c'est la même chose:
le courant préfère passer par la tenue conductrice (moins résistive) qu'à travers le corps du gars à l'intérieur. du coup le technicien (et sa combinaison) est au potentiel de la ligne: difficile d'être plus branché!