Fermer

Connectez-vous

Vous devez être connecté pour faire ça.

Identifiez-vous

Votre compte spontex.org




Ou




Nouveau ?


S'inscrire

Données personnelles ?

Les informations sur ce site sont publiques mais la participation est réservée aux personnes enregistrées. S'enregistrer, ça veut dire "donner un login + un mot de passe". Après, vous pourrez renseigner plus d'informations mais RIEN d'autre n'est obligatoire. Si vous êtes tombé ici, c'est que vous avez voulu faire quelque chose réservé aux personnes enregistrées. De source fiable, j'ai appris que PERSONNE n'était JAMAIS mort après avoir rempli ce formulaire. Si vous ne voulez toujours pas vous enregistrer (libre à vous), vous pouvez continuer votre navigation, sans cliquer sur les liens qui mènent à cette page :-) Merci d'avoir lu jusqu'ici.

Titre
N'hésitez pas à partager nos informations... mais n'oubliez pas de nous citer !
you should never read that.
Paris-ci ou par là ?
Par looz - 13 nov. 2011   


+208
10 commentaires Spacroyable !
Spitoyable.


Lors de la première guerre mondiale, la construction d’un faux Paris fut mise en oeuvre afin de leurrer les Allemands.

Détails :

A cette époque, les radars n’existaient pas et les pilotes naviguaient et larguaient leurs bombes à vue.
Il était prévu de créer une fausse capitale, au nord-ouest de Paris (vers Maison Laffitte), sur un coude de la Seine rappelant celui qui traverse Paris.
Cette fausse ville devait comprendre des rues, des gares, des usines. Le projet a même démarré, mais s’est arrêté lors de la signature de l’armistice de 1918.

Sources :

Slate.fr – Un faux Paris créé pour être détruit par les Allemands en 1917 [fr]
Ptak Science Books – A Paris Made to be Destroyed—Sham Paris, 1917/18 [en]


Arpegius
Arpegius - 4 nov. 2011 - 13:33 - (lien vers ce commentaire)

J'adore. Ça tient à la fois du savoir historique sérieux, et en même temps le subterfuge parait sorti tout droit de Bip Bip et Coyotte : le truc super bien pensé qui demande des gros moyens, mais qui va faire un gros flop parce que les allemands vont arriver du côté Est et bombarder le vrai Paris sans même voir le piège.



Crom
Crom - 4 nov. 2011 - 13:33 - (lien vers ce commentaire)


atchoum
atchoum - 4 nov. 2011 - 13:42 - (lien vers ce commentaire)

Pareil que Arpegius, j'ai pas tellement compris pourquoi ils l'ont faite au nord-ouest et non à l'est… Peut-être parce que la Seine n'y passe pas?



Crom
Crom - 4 nov. 2011 - 14:02 - (lien vers ce commentaire)

Les allemands passaient par la Belgique du coup ils arrivent au nord. non?



Metalorissss
Metalorissss - 17 nov. 2011 - 15:47 - (lien vers ce commentaire)
Ce commentaire est caché parce que vous ne l’aimez pas
(ou parce que trop de gens ne l’aiment pas).
Montrer le commentaire - Cacher le commentaire



Jacamable
Jacamable - 17 nov. 2011 - 21:48 - (lien vers ce commentaire)

C'était un “paris” risqué…. !



Lotharius
Lotharius - 1 déc. 2011 - 22:40 - (lien vers ce commentaire)

Faut lire la source aussi ^^
Ce Paris factice avait seulement pour objectif de leurrer les pilotes allemands puisqu’auparavant ils pilotaient à vue. Et oui les radars n’existaient pas à l’époque !

Pas besoin de lire la source pour cela, c'est écrit textuellement dans le LSV et ça ne répond toujours pas à la question “pourquoi diable au nord-ouest de Paris”, fusse-t-il sur un bras de la Seine qui ressemble à celui de Paris, alors qu'on ne s'attend pas à ce que les pilotes allemands passassent par là?



LeSavant-pas-si-fou
Ce commentaire est caché parce que vous ne l’aimez pas
(ou parce que trop de gens ne l’aiment pas).
Montrer le commentaire - Cacher le commentaire



Zakdoek
Zakdoek - 6 déc. 2011 - 00:33 - (lien vers ce commentaire)

“Pourquoi diable au Nord-Ouest de Paris ?” Deux explications, pas forcément contradictoires, me viennent à l'esprit :

1 – Parce que les aérodromes utilisés par les Allemands étaient situés au Nord-Ouest de Paris. A l'époque, on ne pouvait pas parcourir les mêmes distances en avion qu'aujourd'hui et utiliser des aérodromes allemands aurait coûté plus cher que de stationner les avions plus près de la ligne de front.

2 – Parce que les Français s'attendaient à ce que les Allemands prennent le chemin le plus court, ce qui en faisait également le plus dangereux pour ces derniers. D'ailleurs, de tous temps, les chefs militaires n'empruntaient le chemin le plus court que si c'était absolument nécessaire. Exemple célèbre avec le débarquement de Normandie.



jlabo
jlabo - 5 fév. 2012 - 20:27 - (lien vers ce commentaire)

ça serais plutôt parce que les pilotes de l époque se dirigeait a vue cherchais des reperes fiable pour leur navigation et un fleuve c est parfait