Fermer

Connectez-vous

Vous devez être connecté pour faire ça.

Identifiez-vous

Votre compte spontex.org




Ou




Nouveau ?


S'inscrire

Données personnelles ?

Les informations sur ce site sont publiques mais la participation est réservée aux personnes enregistrées. S'enregistrer, ça veut dire "donner un login + un mot de passe". Après, vous pourrez renseigner plus d'informations mais RIEN d'autre n'est obligatoire. Si vous êtes tombé ici, c'est que vous avez voulu faire quelque chose réservé aux personnes enregistrées. De source fiable, j'ai appris que PERSONNE n'était JAMAIS mort après avoir rempli ce formulaire. Si vous ne voulez toujours pas vous enregistrer (libre à vous), vous pouvez continuer votre navigation, sans cliquer sur les liens qui mènent à cette page :-) Merci d'avoir lu jusqu'ici.

Titre
N'hésitez pas à partager nos informations... mais n'oubliez pas de nous citer !
you should never read that.
Gros décalage horaire
Par lorisalis - 20 déc. 2011   


+67
9 commentaires Spacroyable !
Spitoyable.


Le document sonore de l’appel du 18 juin est en fait l’appel du 22 juin.

Détails :

L’enregistrement sonore de l’appel du 18 juin ne nous est jamais parvenu et cela pour une simple raison : il n’en existe pas d’enregistrement.
L’appel que nous connaissons, avec la fameuse voix chevrotante du général de Gaulle fut enregistré le 22 du même mois. Le soir du 18, les techniciens de la BBC, qui s’affairaient autour de la venue de Churchill dans les studios, ne pensèrent pas à immortaliser le discours d’un général français méconnu. Ils se rattrapèrent 4 jours plus tard, faisant passer l’appel du 22 juin à la postérité sonore.
Ce dernier discours n’est pourtant pas une répétition du précédent.
Les deux textes, bien qu’assez semblables dans le fond diffèrent dans la forme. Plus lyrique, celui du 18 juin se détache d’un point de vue littéraire

Sources :

Charles-de-gaulle.org – L'appel du 22 [fr]
Charles-de-gaulle.org – L'appel du 18 [fr]
Wikipedia.org – L'appel du 18 sur wiki [fr]


lauvergnat
lauvergnat - 17 déc. 2011 - 14:47 - (lien vers ce commentaire)

On parle bien de De Gaulle, pas de de Gaulle : il ne s'agit pas d'un “de” de titre de noblesse. Celui là prend toujours une majuscule, on le voit partout ainsi. Il faudrait que je trouve des sources. C'est aussi pour ça qu'on parle de De Gaulle, et qu'on ne parle pas de Gaulle (sans De), ce qu'on ferait avec un de de noblesse.



Ghost
Ghost - 17 déc. 2011 - 17:12 - (lien vers ce commentaire)

Ou sinon, je peux partir à la pêche avec deux gaules un 18 juin?



lauvergnat
lauvergnat - 17 déc. 2011 - 18:18 - (lien vers ce commentaire)

Je ne sais pas si tu peux avec deux, moi je n'en ai qu'une, mais une belle !

Par rapport à mon commentaire précédent, la page Wikipédia me contredit clairement : il s'agit “de petite noblesse parlementaire parisienne”. Et il y a bien un petit d dans son “de”... Donc je m'incline, ô Mansuetus, devant ton savoir.

Ca veut dire aussi que l“on m'a menti depuis des années… On parle de “De Gaulle” et on parle de “Villepin”, et on m'a toujours expliqué la “différence de traitement” par cette histoire de fausse noblesse. Faut que je retrouve mes profs d'histoire et que je les pende avec leur boyaux, pour la peine. Ou alors la page Wiki est fausse, ce qui est possible aussi.



mansuetus
mansuetus - 19 déc. 2011 - 20:32 - (lien vers ce commentaire)

Par rapport à mon commentaire précédent, la page Wikipédia me contredit clairement : il s’agit “de petite noblesse parlementaire parisienne”. Et il y a bien un petit d dans son “de”... Donc je m’incline, ô Mansuetus, devant ton savoir.

J'ai lu. j'ai douté, j'ai vérifié car il n'y a pas moyen de savoir (sauf les belges : c'est quasiment toujours “De”)

wikipedia.org/wiki/Charles_de_Gaulle

(Et je confirme que pour parler de la famille de Dominique de Villepin il vaut mieux parler parle des Villepin que des de Villepin, sauf à parler des deux Villepin… mais je suis déjà dehors)



Ghost
Ghost - 20 déc. 2011 - 10:04 - (lien vers ce commentaire)

C'est de Gaulle qui a décidé de mettre en minuscule le “de”.
Sinon pour l'emploi j'ai trouvé ces deux sites :

http://monsu.desiderio.free.fr/atelier/particule.html
http://nitescence.free.fr/noble.htm



Lotharius
Lotharius - 22 déc. 2011 - 00:59 - (lien vers ce commentaire)

@Mansuetus :

J’ai lu. j’ai douté, j’ai vérifié car il n’y a pas moyen de savoir (sauf les belges : c’est quasiment toujours “De”)

Oui, en tout cas dans le cas d'un nom flamand. Car le “de” dans ce cas n'est pas une particule signifiant “en provenance de”, mais un article défini, qui s'écrit d'ailleurs moins souvent détaché du reste du nom. C'est donc l'exact équivalent du “le” au début de noms français. (P. ex. Demeester = Lemaitre / Dehaene = Lecoq)
En revanche, un belge peut très bien avoir un nom francophone qui commence par “de”, et le doute est le même qu'en France. P. ex. Euh…. Elio Di Rupo ?



Hjok
Hjok - 4 fév. 2012 - 01:33 - (lien vers ce commentaire)

@Agha : Il semblerait bien que de Gaulle se soit toujours écrit de Gaulle. En effet ta source avance l'hypothèse que ce nom viendrait du flamand (de walle) et donc prendrait une majuscule. Hypothèse intéressante, mais qui se révèle rapidement fausse, en effet la famille de Gaulle aurait des origines dès le XIII° siècle en France. D'une façon plus sûre, sa famille aurait été présente en Bourgogne au XVI et en Champagne au XVII, avant de s'installer à Paris. Car si le général avait des origines flamandes, c'est par sa mère et non par son père, ainsi son nom ne saurait être soupçonné.



guillian
guillian - 10 mars 2012 - 05:10 - (lien vers ce commentaire)

Ça c'est du ping !



Jawad001
Jawad001 - 19 juin 2013 - 11:21 - (lien vers ce commentaire)

Pour ne pas faire d'erreur entre de Gaule et De Gaule, il n'y a qu“a l“appeler Charles.