Fermer

Connectez-vous

Vous devez être connecté pour faire ça.

Identifiez-vous

Votre compte spontex.org




Ou




Nouveau ?


S'inscrire

Données personnelles ?

Les informations sur ce site sont publiques mais la participation est réservée aux personnes enregistrées. S'enregistrer, ça veut dire "donner un login + un mot de passe". Après, vous pourrez renseigner plus d'informations mais RIEN d'autre n'est obligatoire. Si vous êtes tombé ici, c'est que vous avez voulu faire quelque chose réservé aux personnes enregistrées. De source fiable, j'ai appris que PERSONNE n'était JAMAIS mort après avoir rempli ce formulaire. Si vous ne voulez toujours pas vous enregistrer (libre à vous), vous pouvez continuer votre navigation, sans cliquer sur les liens qui mènent à cette page :-) Merci d'avoir lu jusqu'ici.

Titre
N'hésitez pas à partager nos informations... mais n'oubliez pas de nous citer !
you should never read that.
Blockharmonie
Par Beri - 8 août 2012   


+66
12 commentaires Spacroyable !
Spitoyable.


À cause d’un problème d’isolation phonique, la place surplombant la philharmonie de Cologne est interdite aux piétons à chaque fois que l’orchestre joue, soit 3 fois par jour en moyenne.

Détails :

La philharmonie de Cologne, construite en 1986 et qui héberge l’orchestre philharmonique de la ville, a été conçue de façon à fournir une acoustique intérieure la plus parfaite possible et fait partie des salles de concerts les plus perfectionnées au monde.
Cependant, elle se situe en sous-sol, juste sous la place piétonne Heinrich Böll, un lieu hautement touristique. Ce détail a son importance puisque l’isolation entre la place et la salle s'avère être insuffisante. Cette dernière se révèle donc inutilisable en temps normal, les vibrations provoquées par les passants, skateboards, valisettes à roulettes ou autres talons circulant au dessus étant transmises à l’intérieur et amplifiées.
La ville de Cologne est donc obligée de déployer plusieurs vigiles et forces de l’ordre pour condamner la place lors des répétitions et des représentations, soit 1 000 fois par an environ, dispositif qui coûte environ 100 000 euros par an. En comparaison, le prix des travaux d’isolation serait de 10 millions d’euros. En revanche, on peut se demander pourquoi la ville n’a pas choisi de condamner définitivement la place.

Sources :

Wikipedia – Kölner Philharmonie [de]
maps.google.fr – Vue satellite de la place
virtualtourist.com – Things to do in Cologne [en]
koeln.de – Sperrung des Böllplatzes kostet 100 000 € pro Jahr [de]
general-anzeiger-bonn.de – Zu laut: Platz über Kölner Philharmonie 1 000 Mal im Jahr gesperrt [de]


Schtroumpf
Schtroumpf - 25 juil. 2012 - 15:59 - (lien vers ce commentaire)

Ca me rappelle mon école d'architecture dont l'amphi était une horreur esthétique acoustique et dont les prof (d'architecture donc) trouvaient le concept génial.



Beri
Beri - 25 juil. 2012 - 16:08 - (lien vers ce commentaire)

Je trouve pas de sources en francais pour vous aider les non germanophones. On trouve des trucs sur l'orchestre en lui même ou sur le nom de la place, mais pas sur cette info.

Je suis allé à Köln l'année dernière et quand on m'a raconté ca, j'y croyais pas. Plus tard dans la journée, en y repassant, j'ai vu les pancartes et des gars habillés en gilet jaune DDE qui bloquaient et surveillaient la place, un peu comme des stadiers de foot.

C'est bien d'avoir tout prévu pour cette salle, mais que les architectes se chient dessus, c'est doucement se foutre de la gueule du monde.



kiricou
kiricou - 25 juil. 2012 - 17:01 - (lien vers ce commentaire)

mais que les architectes se chient dessus, c’est doucement se foutre de la gueule du monde.

Non, non c'est normal.
Pardon! Les architectes sont mes amis et ce n'est pas leur faute quand il y a des erreurs.



atchoum
atchoum - 25 juil. 2012 - 17:19 - (lien vers ce commentaire)

peut-être, mais tu n'est pas d'accord avec nous que dans ce cas-là c'est quand même un peu gros?



Minizyl
Minizyl - 25 juil. 2012 - 17:38 - (lien vers ce commentaire)

Je fréquente personnellement des archis à peu près tous les jours (oui oui) donc je vais un peu me faire leur avocat (vite fait hein). Je ne connais pas l'histoire de cette salle mais il n'est pas rare (et surtout lorsqu'il s'agit de fonds publics en général limités) de voir des projets dans lesquels une partie des travaux sont zappés ou repensés au dernier moment pour des raisons financières.
Par exemple, dans mon ancien labo, une cour intérieure trop chère a été virée au dernier moment, donc ni vu ni connu on a recollé les deux parties attenantes du bâtiment, d'où deux rangées de salles sans fenêtres !
Bref, tout ça pour dire que l'archi n'est pas toujours responsable des malfaçons (aux yeux de la loi si, mais c'est une autre question).

D'un autre côté, comme le montre l'exemple de Schtroumpf (qui, soit dit en passant, sort d'un école d'archi ?), certaines personnes font passer l'esthétique ou tout autre critère avant la fonctionnalité dans ce métier, ce qui est une bien belle connerie.

En conclusion, taper sur les archis dans ce LSV, je suis contre.



Dauby
Dauby - 25 juil. 2012 - 17:58 - (lien vers ce commentaire)

Pour être dans une école qui propose un cursus ingénieur/archi (que je ne fais pas au passage, juste ingé), ce n'est pas la faute de l'archi mais de l'ingénieur. Par ailleurs, comme le souligne Minizyl, la différence entre le projet initial et la réalisation finale est souvent conséquente. Par contre, l'acoustique me semble être primordiale pour une salle de concert donc s'il y avait des trucs à zapper, ce n'était certainement pas ça.



atchoum
atchoum - 25 juil. 2012 - 18:01 - (lien vers ce commentaire)

QUI a quelque chose contre les ingénieurs?

/me se met sur la pointe des pieds pour paraître plus grand



kiricou
kiricou - 25 juil. 2012 - 23:12 - (lien vers ce commentaire)

Désolé mais j'ai des rapports plus conflictuel avec les archi surtout lorsqu'ils sont maître d'œuvre délégué sur les chantiers. Pour leur défense ils sont parfois secondé par des bureaux d'études où tu sens que les mecs ont pas du aller bien loin dans leurs études. Je referme la parenthèse et je dis plus rien sur eux.



Schtroumpf
Schtroumpf - 25 juil. 2012 - 23:25 - (lien vers ce commentaire)

Schtroumpf (qui, soit dit en passant, sort d’un école d’archi ?)

Oui oui, j'en suis sorti après 3 mois. Mais y'a prescription, c'était au dernier millénaire.



Dauby
Dauby - 25 juil. 2012 - 23:51 - (lien vers ce commentaire)

/me soulève atchoum pour qu'il paraisse encore plus grand



Cocobongo
Cocobongo - 8 août 2012 - 08:50 - (lien vers ce commentaire)

Bon ben, c'est la faute à qui? L'orchestre qui voulait une salle?



kouign
kouign - 7 sep. 2012 - 15:59 - (lien vers ce commentaire)

tout le monde prend :

- l' archi / maîtrise d'oeuvre spécifie les besoins du client. il doit donc spécifier les performances acoustiques et niveaux sonores souhaité (je pense qu' il l' a fait sur un projet comme celui la). il doit également préciser les conditions d'utilisation du bâtiment (passage de piéton sur la place). Enfin il doit valider les choix techniques du projets. Il a donc dans tout les cas une part de responsabilité (plus ou moins grande).

- Le bureau d 'étude acoustique, doit dimensionner les éléments , adapté ou effectué des choix techniques a partir des élément fournis par la maîtrise d' ouvrage, afin d 'atteindre les objectifs fixer par la maîtrise d'oeuvre. et si nécessaire demandé des compléments d'informations a la MOE

- Le bureau de contrôle, mandaté par les assureurs, il contrôle l' exactitude des hypothèses de calculs, les calculs eux même ainsi que la conformité du chantier exécuté par rapport aux prescriptions normatives, usuelles et spécifique du projet.

- L'entreprise d’exécution: réalise les travaux en conformités avec les prescriptions MOE, ainsi que les règles usuelles, normative et celles spécifique au projet. il fait généralement appel un un bureau d 'étude pour identifier et maîtriser les différents risques du projets (bureau d’étude acoustique, exécution…)