Fermer

Connectez-vous

Vous devez être connecté pour faire ça.

Identifiez-vous

Votre compte spontex.org




Ou




Nouveau ?


S'inscrire

Données personnelles ?

Les informations sur ce site sont publiques mais la participation est réservée aux personnes enregistrées. S'enregistrer, ça veut dire "donner un login + un mot de passe". Après, vous pourrez renseigner plus d'informations mais RIEN d'autre n'est obligatoire. Si vous êtes tombé ici, c'est que vous avez voulu faire quelque chose réservé aux personnes enregistrées. De source fiable, j'ai appris que PERSONNE n'était JAMAIS mort après avoir rempli ce formulaire. Si vous ne voulez toujours pas vous enregistrer (libre à vous), vous pouvez continuer votre navigation, sans cliquer sur les liens qui mènent à cette page :-) Merci d'avoir lu jusqu'ici.

Titre
N'hésitez pas à partager nos informations... mais n'oubliez pas de nous citer !
you should never read that.
Dazed and Confused
Par Fourtwo - 28 déc. 2012   


+48
0 commentaires Spacroyable !
Spitoyable.


Peu après Picasso, les militaires britanniques adoptèrent le cubisme sur leurs navires de guerre durant la Première Guerre Mondiale.

Détails :

A l’époque de la première bataille de l’Atlantique, on utilisait des instruments de mesure télémétrique (instruments optiques) pour déterminer la vitesse, le cap et la taille d’un bâtiment ennemi. La peinture géométrique irrégulière des navires avait donc pour but de perturber la détermination par un observateur (notamment les U-boots allemands) des paramètres de tir des torpilles.

Ce camouflage disruptif baptisé “Razzle Dazzle” devint obsolète avec l’arrivée du radar.

Selon certaines théories, les rayures des zèbres auraient des effets similaires sur leurs prédateurs (en anglais un troupeau de zèbres se dit d’ailleurs “a dazzle of zebras”).

Sources :

Alliancegeostrategique.org – Razzle-dazzle
Wikipedia.org – Camouflage Dazzle


xxboubouxx
xxboubouxx - 30 déc. 2012 - 02:03 - (lien vers ce commentaire)

Ce qui est intéressant, est que aujourd'hui encore on utilise ce procédé. Comme quoi l'œil reste le meilleur radar.