Fermer

Connectez-vous

Vous devez être connecté pour faire ça.

Identifiez-vous

Votre compte spontex.org




Ou




Nouveau ?


Osez rejoindre le crew !

Données personnelles ?

Les informations sur ce site sont publiques mais la participation est réservée aux personnes enregistrées. S'enregistrer, ça veut dire "donner un login + un mot de passe". Après, vous pourrez renseigner plus d'informations mais RIEN d'autre n'est obligatoire. Si vous êtes tombé ici, c'est que vous avez voulu faire quelque chose réservé aux personnes enregistrées. De source fiable, j'ai appris que PERSONNE n'était JAMAIS mort après avoir rempli ce formulaire. Si vous ne voulez toujours pas vous enregistrer (libre à vous), vous pouvez continuer votre navigation, sans cliquer sur les liens qui mènent à cette page :-) Merci d'avoir lu jusqu'ici.

Titre
N'hésitez pas à partager nos informations... mais n'oubliez pas de nous citer !
you should never read that.
Astéro-crucifix
Par Exar - 20 mars 2013   


+50
9 commentaires Spacroyable !
Spitoyable.


La vieille chapelle de Bethléem à Saint-Jean-de-Boisseau est ornée de chimères pour le moins surprenantes : on y retrouve ainsi un gremlin, Gizmo ou bien encore Goldorak.

Détails :

Entre 1992 et 1995, il fut décidé de remplacer les pinacles de cette chapelle du XVème siècle qui avaient disparus avec le temps. Le sculpteur qui s’y attela, Jean-Louis Boistel, s’inspira alors de l’iconographie chrétienne, mythologique et contemporaine pour représenter les 28 chimères destinées aux sept pinacles en reconstruction.

Et si vous vous demandiez comment on a pu laisser ce sculpteur réaliser ce genre de choses, sachez que c’est l’architecte des bâtiments de France lui-même qui l’a choisi, en lui donnant carte blanche de surcroît (et autant dire qu’il en a profité…).

Sources :

Chapelle de Bethléem – Wikipédia.org
Photos des gargouilles – boistelconseil.free


lorisalis
lorisalis - 14 fév. 2013 - 21:36 - (lien vers ce commentaire)

Une photo, ça aide



kiricou
kiricou - 14 fév. 2013 - 21:48 - (lien vers ce commentaire)

On avait la proposition de ghost qui n'était pas passée dans le même style ici



lorisalis
lorisalis - 14 fév. 2013 - 21:55 - (lien vers ce commentaire)

A Washington, on a affaire à une cathédrale moderne. (même si elle est bâtie “à l'ancienne”)
Ici, la chapelle est quand même du 15è siècle.
Et puis , c'est en France.

PS: l'alien n'est pas mal non plus.



swp3
swp3 - 15 fév. 2013 - 00:47 - (lien vers ce commentaire)

un deuxième lien illustré : site concurrent



Be@
Be@ - 15 fév. 2013 - 17:37 - (lien vers ce commentaire)

Ici, la chapelle est quand même du 15è siècle.

La chapelle, certes, mais pas les sculptures. Qu'un sculpteur s'inspire de son époque n'est pas si surprenant.

D'ailleurs, j'aime beaucoup la conclusion du site concurrent :

Comme nous voyons d'anciennes sculptures, de nos jours, verrons-nous dans quelques siècles ces gargouilles contemporaines comme un reliquat historique d'une époque révolue?



lorisalis
lorisalis - 16 fév. 2013 - 11:18 - (lien vers ce commentaire)

La chapelle, certes, mais pas les sculptures

Oui ben d'un autre côté tant mieux. Ça foutrait un peu les jetons de trouver des représentations de Goldorak et d'Alien sculptées il y a 600 ans.

Qu’un sculpteur s’inspire de son époque n’est pas si surprenant

En effet, si cet artiste avait exposé ce genre d'œuvres dans n'importe quelle galerie d'art, elles y auraient trouvé leur place. Il n'est pas exagéré de dire que sur cette chapelle du 15è siècle, ces représentations iconoclastes sont un peu “déplacées”.
La catédrale de Washington elle, fut construite au 20è siècle. Quoi de plus naturel alors d'y associer des figures contemporaines ?
Dans le cas de cette chapelle, c'est le téléscopage des époques que je trouve sourcillesque.



silk
silk - 26 fév. 2013 - 18:38 - (lien vers ce commentaire)

Pour moi, ce qui est sourcillesque, c'est que l'Architecte des Bâtiments de France ait permis et même encouragé ça. Sachant que la chapelle est classée monument historique et connaissant les difficultés pour toucher au moindre cm² de patrimoine classé, ça m'en bouche un coin. Comme quoi les ABF, malgré leur réputation, ne sont pas tous figés dans la pierre.

Et plutôt que de mettre des liens vers des sites concurrents, pourquoi pas un lien vers le site du sculpteur ?
http://boistelconseil.free.fr/bethleem/01_inconscient.htm
Y a toute l'explication en détail et toutes les images qui vont avec.



Be@
Be@ - 8 mars 2013 - 10:56 - (lien vers ce commentaire)

Ont-ils leur mot à dire dans cette affaire ou cela concerne-t-il le diocèse ?

Si la chapelle est classée (c'est le cas depuis 1911), les monuments historiques ont leur mot à dire. Sinon non. C'est l'architecte des bâtiments de France qui a choisi le sculpteur et qui lui a donné carte blanche pour imaginer les sculptures.



silk
silk - 9 mars 2013 - 16:21 - (lien vers ce commentaire)

La chapelle appartient très probablement à la commune, comme la grande majorité des édifices religieux anciens en France. Le diocèse a peut-être été consulté, mais il n'a sûrement pas grand chose à dire. En revanche, comme l'a dit Bea, la commune doit impérativement obtenir un avis favorable de l'ABF avant tous travaux. Et en l'occurrence, l'ABF a non seulement autorisé le projet, mais il a même été à l'origine du choix du sculpteur et l'a encouragé à innover.
Pour quelqu'un qui s'intéresse un peu au patrimoine, c'est sourcillesque. Pour l'internaute lambda je sais pas.



Carnegie
Carnegie - 31 mars 2013 - 11:01 - (lien vers ce commentaire)

Probablement, le patrimoine que représentait la chapelle comprenait à la fois la pierre et le bâtiment en tant qu'édifice, mais également l'esprit qui présida à sa construction, à savoir, la volonté d'assimilation des cultures (à l'époque, contemporaines) et (à l'époque aussi) l'innovation ou l'originalité de la conception. Restaurer la chapelle sans prendre en compte ces aspects aurait peut-être semblé une restauration incomplète. Ce cas est difficile et un peu paradoxal : restaurer, cela se fait souvent à l'identique ou peu s'en faut, il s'agit donc généralement de copie. Peut-on alors restaurer une oeuvre qui se veut originale (c'est-à-dire, dont l'une des composantes essentielles est la volonté de faire original)? Peut-être cette restauration innovante de la chapelle est-elle en définitive tout à fait adaptée à ce patrimoine précis. (Restons lucides, le coup de pub que cela ferait, a sûrement aussi été pris en compte)

Cela dit, je profite de mon passage pour remercier les lecteurs qui seraient venus sur le site taxé ici de concurrent. Croyez bien que de l'autre côté du miroir LSV, nous ne voyons pas ces deux sites de cette façon ^^ Nous apprécions Spontex, n'avons ni l'ambition ni l'impression de réaliser un travail de même nature : ni moins bien, ni meilleur, mais différent. Et nous sommes heureux de constater l'intérêt porté à notre travail et aux infos que nous publions :) Merci en tout cas, pour le clin d'oeil ;)