Fermer

Connectez-vous

Vous devez être connecté pour faire ça.

Identifiez-vous

Votre compte spontex.org




Ou




Nouveau ?


Osez rejoindre le crew !

Données personnelles ?

Les informations sur ce site sont publiques mais la participation est réservée aux personnes enregistrées. S'enregistrer, ça veut dire "donner un login + un mot de passe". Après, vous pourrez renseigner plus d'informations mais RIEN d'autre n'est obligatoire. Si vous êtes tombé ici, c'est que vous avez voulu faire quelque chose réservé aux personnes enregistrées. De source fiable, j'ai appris que PERSONNE n'était JAMAIS mort après avoir rempli ce formulaire. Si vous ne voulez toujours pas vous enregistrer (libre à vous), vous pouvez continuer votre navigation, sans cliquer sur les liens qui mènent à cette page :-) Merci d'avoir lu jusqu'ici.

Titre
N'hésitez pas à partager nos informations... mais n'oubliez pas de nous citer !
you should never read that.
Ave Caesar no morituri te salutant
Par Bibivitch - 18 avr. 2013   


+78
2 commentaires Spacroyable !
Spitoyable.


Les combats entre deux gladiateurs se soldaient rarement par la mort d'un des deux combattants.

Détails :

Effectivement, un gladiateur coûtait cher. Dans le cas d'un esclave, le laniste devait l'acheter, l’entraîner, l'équiper, le loger, le nourrir. De plus, la mort d'un gladiateur dans l'arène obligeait l'organisateur du spectacle à rembourser, parfois très cher, le laniste pour sa perte.

Les combats, très réglementés avec la présence d'un ou deux arbitres chargés de faire respecter les règles, s'arrêtaient souvent au premier sang.

Toutefois, des condamnés à mort étaient bien exécutés dans l'arène sous forme de spectacle, d'où cette réputation de barbarie des combats de gladiateur.

Sources :

Gladiature-vae-victis.e-monsite.com – La mise à mort
Class.ulg.ac.be – Ave, Caesar, morituri te salutant


Pistorius
Pistorius - 12 avr. 2013 - 00:23 - (lien vers ce commentaire)

Ca tord bien le cou aux idées diffusées dans une des séries les plus à la mode du moment, et ça, ça me plaît !



Menpenti
Menpenti - 28 sep. 2013 - 20:12 - (lien vers ce commentaire)

Pourtant, dans nos livres d'histoire, c'est ce qu'on nous apprend…. Avec le pouce levé ou baissé selon que l'on veut voir le vaincu mourir ou survivre…. Content d'apprendre que çà ne concernait que les condamnés à qui l'on offrait une seconde chance.