Fermer

Connectez-vous

Vous devez être connecté pour faire ça.

Identifiez-vous

Votre compte spontex.org




Ou




Nouveau ?


Osez rejoindre le crew !

Données personnelles ?

Les informations sur ce site sont publiques mais la participation est réservée aux personnes enregistrées. S'enregistrer, ça veut dire "donner un login + un mot de passe". Après, vous pourrez renseigner plus d'informations mais RIEN d'autre n'est obligatoire. Si vous êtes tombé ici, c'est que vous avez voulu faire quelque chose réservé aux personnes enregistrées. De source fiable, j'ai appris que PERSONNE n'était JAMAIS mort après avoir rempli ce formulaire. Si vous ne voulez toujours pas vous enregistrer (libre à vous), vous pouvez continuer votre navigation, sans cliquer sur les liens qui mènent à cette page :-) Merci d'avoir lu jusqu'ici.

Titre
N'hésitez pas à partager nos informations... mais n'oubliez pas de nous citer !
you should never read that.
C'est l'histoire d'un belge…
Par jef0 - 2 sep. 2013   


+48
17 commentaires Spacroyable !
Spitoyable.


…qui buvait de la bière à la cantine scolaire.

Détails :

Jusque dans les années septante ou quatre-vingt selon les témoignages1, des bières dites de table – avec un taux d’alcool généralement inférieur à 1,5% – étaient servies aux enfants pendant le déjeuner. Cette pratique n’est malheureusement plus en usage de nos jours, mais ne perdons pas espoir, certaines organisations travaillent au retour de cette tradition. Elles considèrent que ces bières, blondes ou brunes, sont meilleures pour la santé que les sodas.

1 Ami belge, si toi aussi tu t’es fait une moustache à la cantine, ta nostalgie est bienvenue : nous t’écoutons.

Sources :

Wikipedia.org – Bière belge
Wikipedia.org – Bière de table
Dhnet.be – Choisir la bière plutôt que le Coca à l'école
Bierengezondheid.be – La bière de table a-t-elle sa place à l'école ?
French.ruvr.ru – De la bière pour tous… dans les écoles belges


lauvergnat
lauvergnat - 15 août 2013 - 18:46 - (lien vers ce commentaire)

J'aime bien, ça me rappelle une discussion qu'on avait eu ici (je crois ?) sur la loi anglaise qui interdit la consommation d'alcool aux enfants de moins de 7 ans, alors qu'en France seule la vente est interdite aux moins de 18 ans (mais pas la consommation, par exemple dans le cadre familial).



axelvans
axelvans - 24 août 2013 - 18:31 - (lien vers ce commentaire)

Je me souviens que c'était de la Piedboeuf blonde qui était servie. Son taux est de 1.2, elle existe toujours.



Mako
Mako - 25 août 2013 - 23:39 - (lien vers ce commentaire)

Ils sont marrants ces belges : on leur sert du jus d'orange, et ils pensent que c'est de la bière…




axelvans
axelvans - 29 août 2013 - 12:38 - (lien vers ce commentaire)

Tous ces articles s'accordent:
– De la bière de table était servie dans nos écoles belges.
– Un essai de réintroduction de la bière de table à été effectué dans la commune de Hasselt.
– Les bières de table contiennent beaucoup moins de sucre que les sodas. L'argument majeur étant là lutte contre l'obésité et certaines formes de cancers.
– Un test à été effectué sur des jeunes qui, après avoir jeûné pendant 12 heures ont bu une bière de table (1.1%) de 33 cl et aucune trace d'alcool n'a été décelée dans leur sang.



axelvans
axelvans - 30 août 2013 - 11:58 - (lien vers ce commentaire)

Octante est utilisé en Suisse, pas en Belgique. Nous utilisons septante (70) et nonante (90). J'aurais aimé utiliser huitante (tel dans certains cantons suisses) car je le trouve plus logique que “quatre fois vingt” (80) (le pire étant selon moi en France; “quatre fois vingt plus 10”, pour dire nonante.



atchoum
atchoum - 2 sep. 2013 - 16:50 - (lien vers ce commentaire)

euh… c'est marrant parce qu'en Suisse on dit qu'octante est utilisé en Belgique :p (je n'ai personnellement jamais entendu octante à nulle part)
J'utilise aussi le septante, huitante et nonante perso (canton de Fribourg)



Bibivitch
Bibivitch - 2 sep. 2013 - 18:46 - (lien vers ce commentaire)

Il me semble qu'en France c'était aussi le cas jusque dans les années 60 (à confirmer). Sauf que nous c'était du vin.



Mako
Mako - 3 sep. 2013 - 09:13 - (lien vers ce commentaire)

euh… c’est marrant parce qu’en Suisse on dit qu’octante est utilisé en Belgique :p (je n’ai personnellement jamais entendu octante à nulle part)

Le saviez-vous ? Personne ne dit “octante” en vrai…



axelvans
axelvans - 6 sep. 2013 - 14:29 - (lien vers ce commentaire)

Exact Mako: Le français possède trois mots pour le nombre 80 : quatre-vingts, huitante et octante. Aujourd'hui, quatre-vingts est de loin le plus répandu dans la francophonie, huitante est courant dans plusieurs cantons de Suisse romande et dans la Vallée d'Aoste (Italie), et octante n'est pratiquement plus utilisé. Cependant, ces deux derniers termes ont été plus largement utilisés dans le passé. L'existence du terme “quatre-vingts” semble s'expliquer par l'influence gauloise sur le français : les Gaulois comptaient par vingtaines et non par dizaines.
Ce mode d'écriture du 80 est issue du Système vicésimal, il n'est resté que 70-soixante-dix (normalement trois-vingt-dix), 80-quatre-vingts, 90-quatre-vingt-dix



AnnaBrgs
AnnaBrgs - 23 sep. 2013 - 23:25 - (lien vers ce commentaire)

En france les enfants pouvaient boire de l'alcool à la cantine dans les années 60 il me semble.



Menpenti
Menpenti - 24 oct. 2013 - 14:00 - (lien vers ce commentaire)

Français vivant en Belgique, je peux vous en dire un peu plus. Octante s'utilise, peu c'est vrai mais on l'entend encore…. La bière de table (la Piedboeuf si chère à Gaston) existe encore et a un degré d'alcool vraiment insignifiant (1,1%), beaucoup de belges la consomment encore comme boisson d'appoint, d'ailleurs, il n'est pas rare que ma compagne, belge, en prenne pour notre usage personnel.



gigapills
gigapills - 10 nov. 2013 - 17:13 - (lien vers ce commentaire)

Il y a bien longtemps que le terme « octante » n'est quasiment plus employé contrairement à ce que beaucoup de gens croient. La Suisse romande ne fait pas exception étant donné que c'est le terme « huitante » qui est utilisé dans certains cantons pour désigner « octante » ou « quatre-vingt ». Ceci est le cas dans le canton de Vaud, du Valais et de Fribourg contrairement à la région du Jura bernois et aux autres cantons romands où « quatre-vingt » est employé. Il arrive cependant régulièrement d'entendre « huitante » dans ces cantons et ceci semble s'accentuer sans pour autant inverser la tendance.« Quatre-vingts » provient d’une numération en base 20 et pourrait être écarté au profit de « octante » ou « huitante » comme le recommandent les instructions officielles françaises pour l’apprentissage des nombres. ( http://fr.m.wiktionary.org/wiki/octante) J'habite le valais et j'ai travaillé 25 ans dans les medias, dont 15 à la tv, la seul personne que j'ai entendu dire octante avait le meme nombre d'année et habitait Yverdon. Ici ont dit septante, huitante, nonante, ce qui est le plus logique dans la continuité des dizaines.



Egk212
Egk212 - 26 nov. 2013 - 00:49 - (lien vers ce commentaire)

Je vous ferais savoir que cela a été le cas également dans certaines écoles en France à la même époque… Alors arrêtons de nous acharner sur les Belges !



Lotharius
Lotharius - 2 déc. 2013 - 18:10 - (lien vers ce commentaire)

egk212 : on est prêt à te croire, mais aurais-tu une source ou une référence à cela ?

Et puis, arrêtez au nom du ciel cet acharnement à voir de l'acharnement contre les belges, astemblieft.
Le LSV dit que de la bière de table était servie en cantine en Belgique, parce que le fait est insolite et que de nos jours, non seulement ça ne serait plus possible, mais même carrément illégal. Je n'ai pas lu sur cette page que les belges sont tous des cons.

On a un LSV qui explique que l'ordre de Malte est un pays sans territoire, et aucun membre de l'ordre n'est venu râler en disant qu'on traite ses “compatriotes” de SDF.



Lotharius
Lotharius - 9 fév. 2014 - 13:23 - (lien vers ce commentaire)

L’existence du terme “quatre-vingts” semble s’expliquer par l’influence gauloise sur le français : les Gaulois comptaient par vingtaines et non par dizaines.
Ce mode d’écriture du 80 est issue du Système vicésimal,

Je confirme, axelvans.
“Six-vingt” est également un archaïsme que l'on rencontre sporadiquement dans la littérature. Je me souviens l'avoir lu un jour chez Zola il me semble.

six(-)vingt(s),(Six vingt, Six vingts, Six-vingt, Six-vingts) adj. numéral cardinal,p. arch. Cent vingt. Pareille chose ne se fût jamais vue voilà six-vingt ans (Maurras,Avenir intell., 1905, pp. 21–22).V. farde ex. de Claudel.
Source
Voir la fréquence sur Google

Et sinon, je ne crois pas l'avoir déjà signalé, mais la Piedboeuf brune au taux d'alcool dérisoire est excellente aussi pour la cuisine. Un bon lapin à la bière brune, par exemple. C'est dommage qu'on n'en trouve pas par ici en France, parce que “gaspiller” une brune à 6 ou 7° et presque 8 euros le litre, c'est moche.



aflemaire@gmail.com

Dans les années 50, j'étais interne dans un lycée du Nord ; on y buvait de la bière à la cantine (qui s'appelait alors “réfectoire”. Le bruit courait parmi les ados que l'Administration y ajoutait du bromure !