Fermer

Connectez-vous

Vous devez être connecté pour faire ça.

Identifiez-vous

Votre compte spontex.org




Ou




Nouveau ?


S'inscrire

Données personnelles ?

Les informations sur ce site sont publiques mais la participation est réservée aux personnes enregistrées. S'enregistrer, ça veut dire "donner un login + un mot de passe". Après, vous pourrez renseigner plus d'informations mais RIEN d'autre n'est obligatoire. Si vous êtes tombé ici, c'est que vous avez voulu faire quelque chose réservé aux personnes enregistrées. De source fiable, j'ai appris que PERSONNE n'était JAMAIS mort après avoir rempli ce formulaire. Si vous ne voulez toujours pas vous enregistrer (libre à vous), vous pouvez continuer votre navigation, sans cliquer sur les liens qui mènent à cette page :-) Merci d'avoir lu jusqu'ici.

Titre
N'hésitez pas à partager nos informations... mais n'oubliez pas de nous citer !
you should never read that.
Siberisraël
Par Lotharius - 14 fév. 2014   


+8
1 commentaire Spacroyable !
Spitoyable.


Fondé à l’initiative de Staline, et ce, 14 ans avant la création de l’État d’Israël, l’oblast autonome juif est une région administrative russe qui a aujourd’hui encore le statut de terre d’accueil pour les Juifs de Russie.

Détails :

Après la révolution d’octobre, les Juifs sont reconnus comme une nationalité au sein de l’URSS et à ce titre, la Constitution de 1924 leur garantit un territoire (république, oblast, district) comme à toutes les autres nationalités. Cependant, contrairement aux autres peuples, les Juifs ne forment une majorité de la population dans aucun territoire de l’Union soviétique. C’est pourquoi l'on décida en 1934 de désigner un territoire peu peuplé situé à la frontière russo-chinoise sur les bords du fleuve Amour comme terre d’accueil où ils seraient libres de s’installer.

Plusieurs facteurs firent toutefois de ce projet un vaste échec. Premièrement, les conditions de vie étaient pour le moins spartiates dans cette région reculée de Sibérie orientale, située à plusieurs jours ou semaines de voyage des principales communautés juives du pays, qui se concentraient à l’époque principalement dans les républiques de l’Ouest. À cela s’ajoutaient le manque d’infrastructures d’accueil, quelques tensions avec les habitants déjà présents et l’absolu manque de moyens des migrants juifs. Au final, les candidats à cet « exil volontaire » ne se bousculaient pas et, loin du rêve américain, ce sont des bidonvilles de baraques en bois qui vinrent se greffer aux petits villages existants.

La création de l’État d’Israël en 1948 porta le coup de grâce et la population juive au sein de l’oblast ne cessa de chuter depuis. Au recensement de 2010, seul 1 % des habitants se déclarait de confession ou de culture juive.

Au fil des changements politiques et des fusions territoriales, il s’agit en ce début de XXIe siècle du dernier oblast autonome de la Fédération de Russie, qui conserve comme une relique du temps passé son statut de terre d’asile pour tous les Juifs de Russie et le yiddish comme langue officielle.

Source :

Wikipedia.org – Oblast autonome juif


Yellowsubmarine
Yellowsubmarine - 31 jan. 2014 - 15:10 - (lien vers ce commentaire)

Vu l'antisémitisme qui règnait du temps de Staline cet oblast au fin fond de la Sibérie ressemble beaucoup à un camp d'exil ou de ghetto