Fermer

Connectez-vous

Vous devez être connecté pour faire ça.

Identifiez-vous

Votre compte spontex.org




Ou




Nouveau ?


S'inscrire

Données personnelles ?

Les informations sur ce site sont publiques mais la participation est réservée aux personnes enregistrées. S'enregistrer, ça veut dire "donner un login + un mot de passe". Après, vous pourrez renseigner plus d'informations mais RIEN d'autre n'est obligatoire. Si vous êtes tombé ici, c'est que vous avez voulu faire quelque chose réservé aux personnes enregistrées. De source fiable, j'ai appris que PERSONNE n'était JAMAIS mort après avoir rempli ce formulaire. Si vous ne voulez toujours pas vous enregistrer (libre à vous), vous pouvez continuer votre navigation, sans cliquer sur les liens qui mènent à cette page :-) Merci d'avoir lu jusqu'ici.

Titre
N'hésitez pas à partager nos informations... mais n'oubliez pas de nous citer !
you should never read that.
Alors tu prends ton pied, mon trésor ?
Par mansuetus - 26 mai 2018   


+9
0 commentaires Spacroyable !
Spitoyable.


L'expression << prendre son pied >> n'a qu'un lointain rapport avec l'anatomie et absolument aucun avec le kamasutra.

Détails :

L'expression provient du partage des butins chez les malfrats qui utilisaient le système anglo-saxons, i.e le pied, dont nous sommes si friands sur spontex.

Certaines sources précisent l'explication au moyen de la présentation des trésors fraîchement dérobés par un équipage de pirates, qui seraient étalés sous forme de petits tas d'un pied, où chacun des coquins prendrait sa part, prendrait son pied.

Une source plus fiable 2 tend à confirmer que le 'pied' est bien l'unité de mesure des voleurs ; et qu'avoir son pied signifie qu'on a reçu sa juste rétribution pour le forfait commis. Cette source justifie même une forme de glissement, l'emploi passant de l'argot des pirates à celui des prostituées, qui aurait créé le sens actuel, chargé de connotations érotiques…

Sources :

1. Wikitionary.org – prendre son pied
2. Dictionnaire Historique de la langue française, par Alain Rey (2011)
3. lu dans les autres ne savent plus écrir ent par Romain Filstroff (chaîne linguisticae )


Il n'y a pas encore de commentaire