Fermer

Connectez-vous

Vous devez être connecté pour faire ça.

Identifiez-vous

Votre compte spontex.org




Ou




Nouveau ?


Osez rejoindre le crew !

Données personnelles ?

Les informations sur ce site sont publiques mais la participation est réservée aux personnes enregistrées. S'enregistrer, ça veut dire "donner un login + un mot de passe". Après, vous pourrez renseigner plus d'informations mais RIEN d'autre n'est obligatoire. Si vous êtes tombé ici, c'est que vous avez voulu faire quelque chose réservé aux personnes enregistrées. De source fiable, j'ai appris que PERSONNE n'était JAMAIS mort après avoir rempli ce formulaire. Si vous ne voulez toujours pas vous enregistrer (libre à vous), vous pouvez continuer votre navigation, sans cliquer sur les liens qui mènent à cette page :-) Merci d'avoir lu jusqu'ici.

Titre
N'hésitez pas à partager nos informations... mais n'oubliez pas de nous citer !
you should never read that.
Ronron thérapie
Par rory - 28 avr. 2009   


+137
23 commentaires Spacroyable !
Spitoyable.


Le ronronnement du chat libère des endorphines qui lui permettent de calmer sa douleur et de s'auto-rassurer.

Détails :

Le chat ronronne lorsqu'il est heureux pour exprimer son bien-être mais aussi lorsqu'il souffre ou est angoissé.
Les basses fréquences du ronronnement permettraient même une accélération de la guérison articulaire ou osseuse chez l'humain, en plus de vertus relaxantes.

Sources :

Chatsdumonde.com – Le ronronnement
Effervesciences.com – Ronron


Ellson
Ellson - 30 jan. 2009 - 11:20 - (lien vers ce commentaire)
Ce commentaire est caché parce que vous ne l’aimez pas
(ou parce que trop de gens ne l’aiment pas).
Montrer le commentaire - Cacher le commentaire



ETOILE
ETOILE - 11 fév. 2009 - 19:06 - (lien vers ce commentaire)

Le ronronnement du chat est tr-s relaxant pour nous et donc antidépresseur puisqu'il est de la même longueur d'onde que les ondes que l'on libère juste avant de sombrer dans le sommeil… (pendant la phase de mentisme hypnagogique) ... les ondes alpha je crois.



Junk
Junk - 11 fév. 2009 - 19:23 - (lien vers ce commentaire)

ouh, ca ressemble a de la science dure du meme niveau que l'energie positive des cristaux new age. Vu que les ondes alpha font 8 a 12Hz, un ronronnement sur cette frequence n'est pas audible par l'homme.



zb1000
zb1000 - 25 fév. 2009 - 14:33 - (lien vers ce commentaire)

Tous les gens ayant un chat que je connais trouvent le ronronnement du chat relaxant et agréable.
Apres, est ce de l'empathie avec le chat, est ce une histoire de fréquence (ce n'est pas parceque ce n'est pas audible que c'est forcement sans effet), est ce la répétition réguliere d'un son (certains sons favorisent l'entree en méditation), je ne saurais dire…

Un chat mourant peut aussi ronronner.



zobizob
zobizob - 28 avr. 2009 - 19:27 - (lien vers ce commentaire)
Ce commentaire est caché parce que vous ne l’aimez pas
(ou parce que trop de gens ne l’aiment pas).
Montrer le commentaire - Cacher le commentaire



ChPortos
ChPortos - 29 avr. 2009 - 19:54 - (lien vers ce commentaire)
Ce commentaire est caché parce que vous ne l’aimez pas
(ou parce que trop de gens ne l’aiment pas).
Montrer le commentaire - Cacher le commentaire



Junk
Junk - 29 avr. 2009 - 20:12 - (lien vers ce commentaire)

ChPortos : “ETOILE” a bien dit “de meme longueur d'onde”. Le ronronnement du chat est entre 25 et 150Hz. Effectivement, si tu t'autorises toutes les harmoniques, tu peux aussi arguer que le ronronnement du chat stimule des ondes cerebrales entre 12.5 et 75 Hz (la moitie de 25 a 150 pour ta premeire harmonique), voire 6.25 et 37.5, ou meme 3.25 et 18.75. Dans cette zone, tu as les ondes alpha, mais aussi beta (Celles de l'activite intens,e juqu'a 20Hz environs). Il me parait evident que ca ressemble beaucoup as essayer d'inventer une explication a une conclusion courues d'avance, c'est a direl e contraire de la science. Le ronronnement du chat est relaxant pour des rasions evidentes, pas besoin d'invoquer de la pseudo scientificite pour le justifier. Sinon, a ce moment la, dans cette plage de frequence, il ya aussi des moteurs diesels, les matreaux-piqueurs, les mixers electrique, qui emettent sur des frequences qui contiennent des harmoniques qui devraient nous relaxer, non? Si tu va jusuq'a deux ou trois harmoniques plus loin, ca te donne une plage de trois, 4 octaves, effectivement, tu va trouver une frequence pour tout et n'importe quoi…



towen00
towen00 - 15 juil. 2009 - 20:06 - (lien vers ce commentaire)

Un rapport avec les personnes pratiquant la méditation et qui utilisent le fameux “Hmmmmmmmmmmmmmmmm” ? (pour se concentrer ? pour faire le vide en eux ?...)

Enfin c'est juste une hypothèse . . .



Fabifull
Fabifull - 24 juil. 2009 - 09:43 - (lien vers ce commentaire)
Ce commentaire est caché parce que vous ne l’aimez pas
(ou parce que trop de gens ne l’aiment pas).
Montrer le commentaire - Cacher le commentaire



cacahuete
cacahuete - 30 juil. 2009 - 16:28 - (lien vers ce commentaire)

j'ai vu une documentaire sur les effets relaxant des ronronnements des chats.

Effets approuver grâce à mon Sweety ! (mon chat)



madevilts
madevilts - 26 août 2009 - 19:32 - (lien vers ce commentaire)

J'y connais pas grand chose mais si les ondes alpha sont inaudibles, j'entends bien le ronronnement des chats…



gyscos
gyscos - 2 déc. 2009 - 19:50 - (lien vers ce commentaire)

Le problème c'est que les ondes alpha c'est pas des ondes accoustiques (variations de pressions) mais électriques… D'où un manque d'interactivité possible…



Junk
Junk - 2 déc. 2009 - 23:41 - (lien vers ce commentaire)

Gyscos : ce n'est pas vrai : Ecouter des frequences proche des alpha, qui glisse vers les alpha (ou les theta/delat), peut stimuler le cerceau a aligner ses frequences sur celle du stimulus : http://en.wikipedia.org/wiki/Binaural_beats

Evidemment, vu que tous est en dessous de 20Hz, on ne l'entends pas. masi tu peux avoir un son avec une modulation de volume de 20Hz, qui descend… il y a tout un tas de techniques..



gyscos
gyscos - 4 déc. 2009 - 11:31 - (lien vers ce commentaire)

Le lien semble traiter des bettements binaural : il faut avoir un son différent sur chaque oreille, ce qui semble difficile pour un chat – à moins d'écouter son ronronnement avec un casque stéréo, peut-être…
C'est en fait une erreur lors de la traduction du signal accoustique vers le signal électrique (c'est un circuit électrique d'interférence de base qu'on apprend dans les premières années d'électricité).
Cela crée une onde de la bonne fréquence à l'intérieur du cerveau, qui tent à attirer les autres ondes présentes – le “frequency following response”.
Mais cela ne marche que si l'onde en question est déjà présente dans le cerveau, ce qui n'est pas vraiment possible avec des ondes accoustiques de si basse fréquence. C'est d'ailleurs pour cela que tous les tests sur le sujet utilisent le battement binauculaire pour générer une fréquence assez faible dans les nerfs.
EDIT : c'est principalement car la courbe de réponse en fréquence du tympan s'écroule vers 20Hz… donc à moins d'avoir un chat géant qui ronronne à 60dB, les effets sont minimes – inférieurs au bruit parasite généré par le circulation du sang que le cerveau n'arrive pas parfaitement à supprimer…



Junk
Junk - 4 déc. 2009 - 15:35 - (lien vers ce commentaire)

Je suis tout a fait d'accord avec toi que l'hypothese de l'influence de la frequence du ronronnement est quelque peu legere, mais ce que je disais c'est simplement qu'il est possible d'influencer les ondes electriques du cerveau avec un stimulus auditif – donc des ondes acoustiques.

Effectivement le cadre experimental est loin d'etre le meme, mais les battement binauraux ne sont pas le seul stimulus qui marche, et l'argument de la reponse en frequence des oreilles n'est pas valide : tu peux avoir un son dans le spectre audible, mais dont l'amplitude (ou la frequence) oscille (vibrato/tremolo) a moins de 20Hz, ca cree de la stimulation aussi. La methode binaurale marche tres bien donc est dominante, mais c'est loin d'etre la seule.

Encore une fois, je te rejoins sur le fait que l'argument de la frequence du ronronnement tient de la pseudo-science, mais dire “c'est une onde acoustique, donc ca ne peut pas interagir avec une onde electrique”, n'est pas une refutation correcte, car c'est faux.



gyscos
gyscos - 4 déc. 2009 - 22:30 - (lien vers ce commentaire)

Techniquement, l'onde accoustique n'interagit pas directement avec les ondes du cerveau, c'est toujours le tympan qui traduit cela…

Et la courbe de réponse en fréquence ne fait pas que donner le seuil d'audition, elle donne aussi l'attenuation, assez énorme à ce niveau-là, au point d'être en théorie suffisante pour complètement absorber le son (les muscles autour de l'oreille jouent le rôle d'amplificateur ou d'amortisseur en fonction de la fréquence, et ce genre de son risque d'être absorbé au même titre que le bruit de l'intérieur du corps…)
(je parle bien ici du ronronnement du chat, pas de n'importe quel son ^^)

Mais c'est vrai que le principe est amusant :D .



Junk
Junk - 5 déc. 2009 - 00:53 - (lien vers ce commentaire)

Et la courbe de réponse en fréquence ne fait pas que donner le seuil d’audition, elle donne aussi l’attenuation, assez énorme à ce niveau-là, au point d’être en théorie suffisante pour complètement absorber le son

Pour la troisieme fois, tu m'as mal compris : tu peux stimuler le cerveau a moins de 20Hz, en mono, sans ecouteurs, en prenant n'importe quel son, et en le modulant en amplitude : Imagine du bruit blanc, dont le volume varie, 10 fois par secondes, paf, tu as une stimulation de 10Hz. tu peux aussi decouper ton son en petit bout et le faire passer en pulsations, a la frequence que tu veux :

http://en.wikipedia.org/wiki/Isochronic_tones

http://en.wikipedia.org/wiki/Monaural_beats

http://en.wikipedia.org/wiki/Brainwave_entrainment

La courbe d'attenuation du tympan n'affecte pas la perception d'un tremolo ou d'un vibrato. Techniquement, une sirene deux tons de la police (qui fait pin-pon), ca alterne deux frequences a, genre 1.5 ou 2Hz : c'est pas ca qui l'attenue.

Pour prendre une analogie visuelle, c'est la difference entre la longueur d'onde du spectre visible (qui se mesure en 1014 Hz) et la frequence d'un clignotement. Typiquement c'est le clignotement qui peut declencher une crise d'epilepsie…

tu vois?



gyscos
gyscos - 5 déc. 2009 - 00:58 - (lien vers ce commentaire)

Au risque de me répéter,

>> (je parle bien ici du ronronnement du chat, pas de n’importe quel son ^^)

IE, d'un son naturellement de basse fréquence et non due à une modulation AM…



Junk
Junk - 5 déc. 2009 - 13:00 - (lien vers ce commentaire)

IE, d’un son naturellement de basse fréquence et non due à une modulation AM…

http://www.freesound.org/samplesViewSingle.php?id=15528

Je te laisse analyser la forme d'onde si tu veux, moi j'entends ensus de la “porteuse” dans l'audible, un “cliquetis” (c'est une desctiption tres approximative), un son percussif assez staccato qui est manifestement en dessous de 20Hz.

A ce titre je pense que tu peux pas declarer que le ronronnement du chat est exclut du reste des sons en terme de possiblites de modulation, vu la maniere dont c'est genere, comme beaucoup de bruit d'animaux, ca a une signature acoustique complexe avec plein de ce genre d'artefact.



gyscos
gyscos - 5 déc. 2009 - 18:25 - (lien vers ce commentaire)

Autant pour moi, je n'avais pas remarqué cela chez mon chat…
Je pensais principalement au premier commentaire,

>> Le ronronnement du chat est tr-s relaxant pour nous et donc
>> antidépresseur puisqu’il est de la même longueur d’onde que les
>> ondes que l’on libère juste avant de sombrer dans le sommeil…

Qui laissait penser à un ronronnement de longueur d'onde unique…
Je n'avais pas envisagé un ronronnement AM… Damn, mon chat est incompétent ! xD



le_hollandais_volant

C'est pas parce que l'on n'entend pas les ondes qu'elles n'ont pas d'effet sur nous. (Quelqu'un pour tester les ondes Gamma ?? ^^)

En tout cas, je trouve le ronronnement relaxant moi aussi et j'aime bien les chats.

(normal : http://www.korben.info/miaooowww.html )



Frankky
Frankky - 31 juil. 2011 - 07:54 - (lien vers ce commentaire)

Perso, le fait qu'un chat ronronne quand il est angoissé ou blessé m'impressionne bien plus que le reste. Est-ce le même principe que les humains quand on respire par le nez ou que l'on prend de grandes respirations pour se calmer?



lauvergnat
lauvergnat - 13 oct. 2011 - 18:26 - (lien vers ce commentaire)

Mode CCC on:
Je m'inscris en faux : quand mon chat le chat de ma femme vient ronronner à 6h du mat sur le lit le dimanche matin, je peux vous garantir que l'effet relaxant est TRES TRES minime.
Chez moi, ça déclenche même une réaction allergique étrange qui se traduit par une contraction musculaire réflexe qui entraine un mouvement brusque de la jambe en direction dudit chat. Qui part ronronner plus loin. Sans mettre une patte au sol.
Mode CCC off