Fermer

Connectez-vous

Vous devez être connecté pour faire ça.

Identifiez-vous

Votre compte spontex.org




Ou




Nouveau ?


Osez rejoindre le crew !

Données personnelles ?

Les informations sur ce site sont publiques mais la participation est réservée aux personnes enregistrées. S'enregistrer, ça veut dire "donner un login + un mot de passe". Après, vous pourrez renseigner plus d'informations mais RIEN d'autre n'est obligatoire. Si vous êtes tombé ici, c'est que vous avez voulu faire quelque chose réservé aux personnes enregistrées. De source fiable, j'ai appris que PERSONNE n'était JAMAIS mort après avoir rempli ce formulaire. Si vous ne voulez toujours pas vous enregistrer (libre à vous), vous pouvez continuer votre navigation, sans cliquer sur les liens qui mènent à cette page :-) Merci d'avoir lu jusqu'ici.

Titre
N'hésitez pas à partager nos informations... mais n'oubliez pas de nous citer !
you should never read that.
Envoie le jus !
Par Kicker - 31 mars 2009   


+13
2 commentaires Spacroyable !
Spitoyable.


Les électrochocs, appelés aussi sismothérapie, narcose ou ECT (Electro Convulsivo Thérapie) sont toujours pratiqués de nos jours, et n'ont plus rien du traitement inhumain qu'on imagine !

Détails :

En réalité, de nombreuses thérapies et thérapeutiques diverses sont beaucoup moins efficaces que les électrochocs. Sur certains troubles psychiques graves comme la dépression avancée ou des troubles délirants qui résistent aux médicaments, c’est un traitement tout à fait valable aux effets secondaires rares.

Les séances d’ECT sont pratiquées sous anesthésie générale (pas de souffrance physique) et provoquent souvent un état confusionnel pendant quelques heures à quelques jours, mais celui-ci passe rapidement et le patient retrouve souvent toute sa joie de vivre.

Source :

Wikipedia – sismothérapie


Becks
Becks - 22 mars 2009 - 14:16 - (lien vers ce commentaire)

Est-ce qu'il s'agit exactement des mêmes “impulsions” que celles employées pour la torture par exemple ? Ou un dérivé ?



Animaphagus
Animaphagus - 24 mai 2009 - 23:58 - (lien vers ce commentaire)

Dans les années 30, le psychiatre Von Meduna avait décrété un antagonisme entre schizophrénie et épilepsie; il n'en fallut pas plus pour qu'il tente de déclencher des convulsions médicamenteuses (grâce au Cardiazol) à ses patients. Moins d'une dizaine d'années et Cerletti et Bini, médecins psychiatres eux aussi, ont décidé de tenter les électrochocs mécaniques sur leurs patients (à partir de l'observation de l'anesthésie électrique des cochons à l'abattoir). Et ça fait partie de la longue liste des entorses de la psychiatrie à l'éthique médicale