Fermer

Connectez-vous

Vous devez être connecté pour faire ça.

Identifiez-vous

Votre compte spontex.org




Ou




Nouveau ?


Osez rejoindre le crew !

Données personnelles ?

Les informations sur ce site sont publiques mais la participation est réservée aux personnes enregistrées. S'enregistrer, ça veut dire "donner un login + un mot de passe". Après, vous pourrez renseigner plus d'informations mais RIEN d'autre n'est obligatoire. Si vous êtes tombé ici, c'est que vous avez voulu faire quelque chose réservé aux personnes enregistrées. De source fiable, j'ai appris que PERSONNE n'était JAMAIS mort après avoir rempli ce formulaire. Si vous ne voulez toujours pas vous enregistrer (libre à vous), vous pouvez continuer votre navigation, sans cliquer sur les liens qui mènent à cette page :-) Merci d'avoir lu jusqu'ici.

Titre
N'hésitez pas à partager nos informations... mais n'oubliez pas de nous citer !
you should never read that.
Catastrophe évitée
Par Lulu - 2 juil. 2009   


+14
14 commentaires Spacroyable !
Spitoyable.


Orson Welles a proposé à Walt Disney de réaliser une adaptation du “Petit Prince” avec lui. Walt Disney a refusé.

Détails :

Le scénario de Welles, écrit en 1943, prévoyait une partie filmée avec Welles dans le rôle du pilote, et une partie animée dirigée par Disney. Walt Disney, craignant que Welles lui fasse de l'ombre, a prétexté qu'il “n'y a pas de place pour deux génies dans cette entreprise”.

Sources :

2000 ans d'Histoire sur France Inter faisait intervenir un spécialiste de Disney.
Wikipedia.org – Antoine de Saint-Exupéry [fr]
Lexpress.fr – Les 10 mystères du Petit Prince [fr]
Google books – Drawing the Line: The Untold Story of the Animation Unions from Bosko to Bart Simpson par Tom Sito [en]


Flipper
Flipper - 25 jan. 2010 - 16:18 - (lien vers ce commentaire)

Quelqu'un pourrait m'expliquer pourquoi le titre est “Catastrophe Evitée” ?



Gwigwi
Gwigwi - 26 jan. 2010 - 22:48 - (lien vers ce commentaire)
Ce commentaire est caché parce que vous ne l’aimez pas
(ou parce que trop de gens ne l’aiment pas).
Montrer le commentaire - Cacher le commentaire



silvio
silvio - 26 jan. 2010 - 23:16 - (lien vers ce commentaire)

@ flipper
Surement parce que si le petit prince était devenu un film les gens auraient oublié le livre et penseraient (comme c'est très souvent le cas) que le film est l'oeuvre originale.
De plus certains livres ne sont pas adaptables au cinéma sans perdre leur identité et leur force. C'est selon moi le cas du petit prince qui aurait été complètement dénaturé. Alors oui, on a évité une catastrophe car le petit prince est une oeuvre majeure de la littérature du XXème siècle.



Flipper
Flipper - 29 jan. 2010 - 14:32 - (lien vers ce commentaire)

@silvio
Je pense quand même que Orson Welles se débrouillait plutôt pas trop mal au cinéma et je doute qu'il aurait fait de la merde avec cette oeuvre mais c'est mon avis…
D'autre part, Sfar l'a bien adapté en BD et je crois que personnelement j'aurais préféré un film de Welles sur le petit prince que la BD de Sfar…



snouz
snouz - 9 sep. 2010 - 16:46 - (lien vers ce commentaire)

“Catastrophe évitée”???
D'abord, Orson Welles est celui qui réalisa Citizen Kane, un film qui n'a pas marqué que son époque mais toute l'histoire du cinéma. Certains confondent peut-être avec Ed Wood? Bref, on pouvait trouver pire comme “catastrophe”. Et avec Disney? Faut dire que Disney est à l'époque la pointure du dessin animé grand public. 1942, c'est juste après Fantasia (“souvent qualifié de chefs-d'œuvre du studio”) et Dumbo! Tout ça sous la direction de Walt! Y a de quoi se réjouir
Ensuite, sachez que le Petit Prince a été adapté pas moins de 6 fois dans différents pays au cinéma, sans compter les opéras, comédies musicales…
Ce n'était donc ni une “catastrophe” ni “évitée”.



_MAL_
_MAL_ - 29 sep. 2010 - 23:22 - (lien vers ce commentaire)

On peut également faire remarquer que le petit prince n'a pas de parents. Et faire un Disney à l'époque sans parent qui meurent, franchement, c'est comme des spaghetti sans bolognaise… C'est fade.



Mako
Mako - 30 sep. 2010 - 18:04 - (lien vers ce commentaire)

@Mal : Avant 1942, les grands classiques Disney étaient Blanche-Neige et les Sept Nains, Pinocchio, Fantasia et Dumbo. Il n'y a que dans le premier où les parents “meurent” (explicitement ou implicitement).



JeQ
JeQ - 30 déc. 2010 - 15:08 - (lien vers ce commentaire)

Le titre est effectivement à revoir… Orson Welles est, à mon humble avis, loin d'être un mauvais réalisateur. Il suffit de voir – ou revoir “Citizen Kane” pour s'en convaincre !!



rv
rv - 16 jan. 2011 - 18:20 - (lien vers ce commentaire)

sur la quinzaine de films qu'Orson Welles a réalisé, il y a une bonne dizaine de chef-d'œuvres, dont “citizen Kane”, “la splendeur des amberson”, “othello”, “le procès” etc…
donc, parler de catastrophe n'est justifié que si l'on prend aussi en compte qu'il a réalisé plusieurs films inachevés en raison de catastrophes survenues lors de certains tournages comme “it's all true” ou “don quichotte” (à l'instar de terry gilliam ; “don quichotte” semblant être LE projet maudit pour le cinéma, même s'il existe un vieux film russe tout à fait honorable, si ma mémoire est bonne)...



ANTICHRISTUS
ANTICHRISTUS - 23 jan. 2011 - 02:19 - (lien vers ce commentaire)

Quelqu’un pourrait m’expliquer pourquoi le titre est “Catastrophe Evitée” ?

je crois que c'est à l'auteur du LSV de répondre.



piernel@hotmail.fr

Personne n'a cité saint-exupéry… le petit prince est l'oeuvre d'une vie, le chef d'oeuvre d'un siècle. Qui a compris l'âme du petit prince, comprendra le titre. Disney est sans aucun doute un génie, welles en est certainement un également même si on prête de nos jours ce titre plus qu'il n'en faut. Mais quel est la valeur ajoutée de plagier naïvement un chef d'oeuvre artistique (walt disney, malgré son génie, n'a pratiquement su faire que ça, comme tout cinéaste ayant essayé d'adapté un livre d'ailleurs).? ces grands génies de cinéastes ne sont-ils pas capables de créer eux-mêmes des chefs d'oeuvre? Oui, il y en a! mais laissez les livres dans leurs bibliothèques et arrêtez d'en faire des catastrophes en essayant de les adapter car les livres se suffisent à eux-mêmes et qui sait lire un livre n'a besoin de le regarder en film!



lombric
lombric - 29 juil. 2011 - 02:15 - (lien vers ce commentaire)

@piernel et silvio, je vous trouve très dures!

Adapter le travail d'un autre n'a amha rien d'avilissant. C'est offrir une vision différente de celle de l'auteur, mettre en lumière ce qui pouvait être implicite, imaginer d'autres hypothèses d'analyse… En somme, ça enrichie le travail de l'auteur.
Et si tout les admirateurs d'une oeuvre se mettaient à la ré-écrire, à la mettre en scène, en musique, en peinture, ou que sais-je?, je suis intimement convaincu que dans tout se fatra d'adaptations on trouverait de grands chef-d'oeuvres.

Passionné de littérature et de cinéma, je prend un incroyable plaisir à voire les adaptations de mes romans favoris. L'histoire n'en ai que plus vivante quand je relis les romans sus mentionnés :)

Concernant le travail de Walt Disney, je tiens à préciser qu'il n'était pas scénariste(*), et que le génie de son travail ne repose pas sur la qualité des histoires qu'il a mit en scène (même si elles sont de grande qualité!).

Je suis sûr que ces deux monstres sacrés du cinéma auraient fait un travail remarquable.

  • à ma connaissance, il n'est crédité comme scénariste que dans les courts métrage datant des débuts du studio, tel l'incoutournable “Steamboat Willie”.


JLeSavaisPas
JLeSavaisPas - 16 nov. 2011 - 14:51 - (lien vers ce commentaire)

Bah peut-être un petit ”?” à la fin de ce titre LSV serait le bienvenu non, ou bien ? Car le génie, qu'il soit inné ou acquit, doit tellement, tellement au hasard…



zen1fografist
zen1fografist - 22 mars 2012 - 10:36 - (lien vers ce commentaire)

Ou j'ai lu de travers ce LSV et je n'ai pas vu l'explication me paraissant la plus plausible pour le titre, ou vous étiez tous étonnement à coté de la plaque (pour un fois… en règle général je suis plutôt admiratif de vos commentaires ^^).
Bien sur c'est à l'auteur de ce prononcer, mais plutôt que de voir dans “catastrophe évitée” l'évocation de ce qui aurait donné un nanar ou l'abomination d'adapter un livre au cinéma (point par ailleurs discutable), n'est-ce pas sous l'angle de l'heureux aviateur de l'histoire, qui aura eu la chance de ne pas se casser la gueule une énième fois, qu'il faudrait appréhender ce titre ?

Personnellement je le vois comme ça. Pour le reste, j'aurais bien aimé voir l'aboutissement d'un tel projet.