Titre
N'hésitez pas à partager nos informations... mais n'oubliez pas de nous citer !
Résistance dans les G8
Par Becks - 8 sep. 2009   


+45
18 commentaires Spacroyable !
Spitoyable.


Le corps humain est plus résistant à l’accélération verticale quand il est à plat ventre que quand il est debout. C’est ce qui explique la position couchée des spationautes dans une fusée au décollage.

Détails :

En effet, nous résistons mieux aux accélérations perpendiculaires à la colonne vertébrale.
Plus l’accélération est longue, plus le seuil de tolérance baisse.

En considérant une accélération constante d’une minute, le corps peut résister à 9 g sur le ventre et à 8 g sur le dos. Si l’accélération pousse le sang vers les jambes, donc “tête la première”, un humain résiste à 7 g, mais seulement à 3,3 g si le sang est ramené vers le cerveau ! Dans ce dernier cas comme sur le dos, on parle de g négatifs.
(Pour rappel : g est une unité d’accélération qui vaut environ 9,8 m/s2)

Ces mesures sont importantes dans des domaines comme l’acrobatie aérienne, le sport automobile, les parcs d’attraction et bien entendu l’aérospatiale.

Source :

Wikipedia.org – g


Caramel
Caramel - 17 déc. 2009 - 18:59 - (lien vers ce commentaire)

Bien dit ! Outre le déplacement du sang (avec augmentation de la pression artérielle) l’accélération subie déplace évidemment les tissus et organes internes. Bien que moins important que pour le cerveau, cette effet reste nettement moins violent “perpendiculairement à la colonne vertébrale” l’amplitude étant diminuée.
Je n’ai pas trouver grand chose pour compléter la débilité de wikipédia (sur ce point il va sans dire) mais cette source est déjà nettement plus détaillée (sans critiquer Becks):
http://membres.lycos.fr/sky727/page3.html

Par ailleurs je ne peut m’empêcher de penser que dans certains cas, l’application de la force gravitationnelle, de l’accélération et de la décélération sur un même axe vertical est extrêmement bénéfique pour le corps humain si bien appliquées. C’est typiquement le cas du trampoline (de bonne qualité) qui permet d’appliquer ces forces en absorbant les chocs (cf récupération de 15% de masse osseuse en 3 jours pour les astronautes à la NASA)



Altega
Altega - 17 déc. 2009 - 20:07 - (lien vers ce commentaire)

A ce qui me semblait, les astronautes sont plutôt placés sur le dos que sur le ventre. Il doit y avoir une raison qui supplante la résistance aux g, comme par exemple avoir une seule position pour le décollage et le retour dans l’atmosphère (où là, c’est mieux de faire face au nez pour piloter… enfin pour le moment). Il faudrait savoir si cela s’applique aussi aux cosmonautes russes, spationautes européens (ne disposant pas de lanceur habitable) et taïkonautes chinois… à ne pas confondre (ce qui est discutable ici)
Par contre, Hergé avait bien tout compris dans “objectif lune” et “on a marché sur la lune”...
http://www.coinbd.com/images/planches/2341_t17.jpg



le_hollandais_volant
Ce commentaire est caché parce que vous ne l’aimez pas
(ou parce que trop de gens ne l’aiment pas).
Montrer le commentaire - Cacher le commentaire



Raph
Raph - 22 avr. 2010 - 17:24 - (lien vers ce commentaire)

le_hollandais_volant:
Ah?
Quelle partie de cette équation ne te parait pas claire?
m.a = Somme des forces
m.a = m.g + ...



racou
racou - 22 avr. 2010 - 22:07 - (lien vers ce commentaire)

Euuh peut-être que c’est vrai au collège mais au lycée tu apprends qu’on t’as menti pendant des années et que g est homogène à une accélération.

Raph tu pourrais cité 2eme loi de Newton pour ceux qui connaissent pas.



Raph
Raph - 22 avr. 2010 - 23:49 - (lien vers ce commentaire)

au lycée tu apprends qu’on t’as menti pendant des années

C’est à dire?

Et citer la deuxième loi de newton pour ceux qui ne connaissent pas, ça ne sert strictement à rien à part montrer qu’on la connait, puisqu’ils ne connaissent pas… Le nom n’aide pas franchement à comprendre le sens de l’équation.



racou
racou - 25 avr. 2010 - 16:36 - (lien vers ce commentaire)

Et citer la deuxième loi de newton pour ceux qui ne connaissent pas, ça ne sert strictement à rien à part montrer qu’on la connait, puisqu’ils ne connaissent pas… Le nom n’aide pas franchement à comprendre le sens de l’équation.

Oui je suis d’accord mais s’ils la connaissent pas qui te dis qu’ils ne vont pas googler pour la comprendre.

C’est à dire?

C’est une hyperbole, on te dit que g c’est en N et après on t’apprend qu’en fait c’est m.s-2 .



Raph
Raph - 25 avr. 2010 - 16:43 - (lien vers ce commentaire)

Non, tu avais peut-être mal compris, mais il est peu probable qu’un prof de physique, collège ou non, t’ait dit que g était en newton, vu qu’il s’agit de N/kg (d’où le m.g pour avoir obtenir une force, le poids en l’occurrence).
Et en admettant que c’était ce que tu tu voulais dire, mais que que tu te sois simplement lamentablement vautré, on ne t’as pas menti puisque ces unités sont équivalentes.



le_hollandais_volant

*@raph :*je parlais du “g” que l’on utilise pour parler par exemple d’une “accélération de deux g”. Je parlais de la “pousée” en fait.

On définit le “g” (la poussé subie par un corps, donc) par un calcul (fesant intervenir l’acc tangentiel, entre autre). Et au final, ce n’est pas homogène à une accélération.

tout comme, par exemple, l’expression “diamètre apparent” n’est pas homogène à un diamètre (distance) mais à un angle. C’est un abus de langage de parler de diamètre.
Et je dis qu’il en est de même pour “g” (la poussé), qui n’est pas une accélération au sens physique

(je retrouverais ça)

Sinon, le “g” accélération de la pesanteur est bien une accélération, elle. (m*s-2)

Et une force : F = mg = kg*m*s-2.



le_hollandais_volant

C’est bon, j’ai retrouvé la définition de la poussé que l’on subit dans un avion par exemple :

g = Fc/P

Où g est le nombre de “g” ; Fc est la force centrifuge et P le poids. C’est un rapport de deux forces et n’a pas d’unité.

Ce n’est donc certainement pas une “accélération” comme on a l’habitude de dire.

voili voilou ;-)



Arafel
Arafel - 13 oct. 2010 - 17:49 - (lien vers ce commentaire)

Mmmh, je ne connais pas cette formule le_hollandais (peut-être pourrais-tu mettre un lien avec la définition), mais je vois mal comment elle peut mesurer l’accélération subi par un cosmonaute (par exemple), étant donné qu’il n’y pas de force centrifuge dans ce cas-là (dans le cas d’un avion au décollage non plus d’ailleurs)...

Ce qui est sûr, c’est que quand on dit qu’on subit 8g, ça veut dire que notre accélération est de 8*g=8*9.81 m.s⁻²..., c’est-à-dire que la force qu’on subit est de 8*g*(notre masse), en Newton (N). Donc le g de 8g est bien une accélération, et cette convention est d’ailleurs utilisé pour avoir une intuition physique de ce qui se passe : c’est comme si tu “pesais” soudain huit fois ton poids !



Samva
Samva - 21 juil. 2011 - 00:39 - (lien vers ce commentaire)

Vous avez tous un peu raison.

En fait quand on dit “2g” c’est-à-dire qu’on subit une force qui correspondrait à “un lieu” où l’accélération de la pesanteur vaut 2g (g=9.81 m/s²)

Le plus simple exemple est l’impesanteur, soit 0g, donc vous subissez une force équivalent = 0*Poids. Ou sur la lune, vous subissez 0,15g, et donc vous pesez 0,15*Poids.

Donc dans ce sens, oui le “nombre de g” est égal au rapport Force subie / Poids sur terre.
C’est juste une manière pratique de mesurer l’intensité des forces exercées sur des objets terrestres. On sait que quand vous subissez 1g, vous pesez votre poids, 5g, c’est comme si vous pesiez 5 fois votre poids.

Y a pas de contradiction dans vos définitions, juste la manière dont vous l’exprimez :)



kouign
kouign - 22 nov. 2011 - 22:32 - (lien vers ce commentaire)

“Le corps humain est plus résistant à l’accélération quand il est à plat ventre que quand il est debout.”
FAUX ! drai plutôt le formuler comme ça “nous résistons mieux aux accélérations perpendiculaires à la colonne vertébrale.”
car dans le métro/voiture/tapis roulant/TGV/avion/... , l ‘accélération n’ est pas forcement parallèle à la colonne vertébrale bien qu’ on s’ y tienne généralement en position verticale !!



kouign
kouign - 22 nov. 2011 - 22:39 - (lien vers ce commentaire)

pourquoi on résiste mieux sur le ventre ? c ‘est du a la position du coeur , plus bas ? comme le coeur travail en compression.
je me renseigne…



bibou
bibou - 7 fév. 2012 - 16:00 - (lien vers ce commentaire)

En fait, sur une courte durée, le corps humain peut résister à bien plus que 8G : Joh, Stapp a survécu sans dommage à plus de 46G



Schtroumpf
Schtroumpf - 7 fév. 2012 - 23:49 - (lien vers ce commentaire)

Je le savais depuis que Tintin est allé sur la Lune .



vel
vel - 26 oct. 2012 - 19:25 - (lien vers ce commentaire)

j’ai une question qui me taraude depuis longtemps et je n’ai jamais trouvé la réponse: Combien de g supporte un spationaute au décollage et surtout à quel moment , les premiers instants ou au contraire une fois que le lanceur “s’emballe” .Merci à ceux qui savent (trouver)



Beri
Beri - 29 oct. 2012 - 09:08 - (lien vers ce commentaire)

@vel: Il y a surement d’autres sources, mais voici un site tracant l’histoire des vols Apollo
Sur la page d’accueil, clique sur le lien ici:

(Si vous voulez connaître l’origine du titre du site “MaxQ”, suivez ce lien).