Fermer

Connectez-vous

Vous devez être connecté pour faire ça.

Identifiez-vous

Votre compte spontex.org




Ou




Nouveau ?


Osez rejoindre le crew !

Données personnelles ?

Les informations sur ce site sont publiques mais la participation est réservée aux personnes enregistrées. S'enregistrer, ça veut dire "donner un login + un mot de passe". Après, vous pourrez renseigner plus d'informations mais RIEN d'autre n'est obligatoire. Si vous êtes tombé ici, c'est que vous avez voulu faire quelque chose réservé aux personnes enregistrées. De source fiable, j'ai appris que PERSONNE n'était JAMAIS mort après avoir rempli ce formulaire. Si vous ne voulez toujours pas vous enregistrer (libre à vous), vous pouvez continuer votre navigation, sans cliquer sur les liens qui mènent à cette page :-) Merci d'avoir lu jusqu'ici.

Titre
N'hésitez pas à partager nos informations... mais n'oubliez pas de nous citer !
you should never read that.
Vive les vacances !!
Par jackoneil - 1 sep. 2009   


+34
8 commentaires Spacroyable !
Spitoyable.


Alexander Fleming découvrit la pénicilline en rentrant de vacances, sans vraiment la chercher…

Détails :

Le 3 septembre 1928, le docteur Alexander Fleming alors âgé de 47 ans, revient de vacances et retrouve son laboratoire du Saint-Mary's Hospital à Londres. Il retrouve alors les boîtes de Petri où il faisait pousser des cultures de staphylocoques dans le but d'étudier l'effet antibactérien des lysozymes, une variété d'enzyme se trouvant dans les larmes et la salive. Il a la mauvaise surprise de voir ses boîtes envahies par des colonies cotonneuses de moisissures d'un blanc verdâtre. Elles ont été contaminées par les souches d'un champignon microscopique, Penicillium notatum, qu'utilise son voisin de paillasse, un jeune mycologue irlandais, Charles J. Latouche, qui travaille sur cette espèce de champignon, qui entraîne des allergies chez les patients asthmatiques.

Alors qu'il doit désinfecter ces boîtes contaminées, Fleming s'aperçoit qu'autour des colonies de moisissure, il existe une zone circulaire dans laquelle le staphylocoque n'a pas poussé. Il émet l'hypothèse qu'une substance sécrétée par le champignon en est responsable et lui donne le nom de pénicilline.

Source :

Wikipedia – Pénicilline


Siddhartha
Siddhartha - 12 jan. 2010 - 17:14 - (lien vers ce commentaire)

Et Pasteur a découvert le vaccin contre la rage un peu de la même façon: en retrouvant des vieilles moelles épinières de lapin enragés (comme celui de Sacré Graal). En revanche, Oppenheimer et son équipe ont disserté plusieurs semaines avant d'aboutir à un prototype de la A-Bomb. Quitte à prendre, quel type de découverte préfère-t-on?

La science dans tous ses domaines a subi de nombreux progrès grâce à des heureux “hasards”. Il ne faut pas pour autant leur en retirer le mérite, car les hommes de sciences, que leur nom perdure ou non, que leur “invention” ou leur “découverte” soit un effet du hasard ou non, ils ont dévoué leur vie à se consacrer au progrès de l'humanité.

Par ailleurs, on a bien dit qu'il l'a découverte, pas inventée, moi je trouve que c'est un bon contexte pour une découverte.



foxpapa
foxpapa - 12 jan. 2010 - 19:44 - (lien vers ce commentaire)

Pour compléter Siddhartha: Le hasard ne fait pas tous. Je pense que dans la même situation que Alexander Flemming je n'aurais aps découvert la pénicilline. Le mérite est de, à partir d'une situation, pouvoir exploiter ces 'fruits' du hasard



yoyo10
yoyo10 - 7 fév. 2010 - 13:53 - (lien vers ce commentaire)

Sans compter que les découvertes “au hasard” sont sérieusement favorisées par la recherche précédente, qui crée une situation propice à ce hasard (en l'occurence on connaissait les staphylocoques et les champignons).
C'est d'ailleurs un des intérêts de la recherche dite fondamentale: elle ne crée pas forcément d'innovation, mais crée des éléments qui permettent à un inventeur d'avoir “l'étincelle” et de créer le truc réellement utile.



Aube_Dukaos
Aube_Dukaos - 7 juil. 2010 - 02:36 - (lien vers ce commentaire)

Un “grand scientifique” ce pose toujours des questions, même quand apparemment il n'y a rein a trouver… Je suis sur que si je me prend une pomme sur la tête ma réflection ne sera pas: “pourquoi est-elle tombée?” Mais plutôt: “aie méchante pomme!!” (pour resté polie :) ).



Animaphagus
Animaphagus - 27 avr. 2011 - 15:28 - (lien vers ce commentaire)

La découverte, totalement due au hasard et à l'intelligence, d'un concept révolutionnaire n'est pas si rare que ça et porte un nom;
C'est la Sérendipité (ou la pseudo-sérendipité si le chercheur travaillait au préalable sur le sujet).

Un bon exemple est le velcro, mis au point par Georges de Mestral qui, en promenant son chien, s'est demandé comment faisaient les fruits de la bardane pour s'accrocher au pelage. Il les a observés et s'est rendu compte qu'ils présentaient de minuscules crochets.
Ainsi sont nées les bandes adhésives faites d'un bande de VELours et d'un bande munie de petits CROchets.



Minizyl
Minizyl - 27 avr. 2011 - 15:36 - (lien vers ce commentaire)

C'est bien ce que je disais

D'ailleurs le LSV qui m'a inspiré ce commentaire traite justement du cas du Velcro.



pascalite
pascalite - 27 avr. 2011 - 16:00 - (lien vers ce commentaire)

À propos de la pénicilline :

C'est comme l'histoire, ou la légende, au Moyen Âge, de ce berger qui oublie dans une grotte de l'Aveyron son casse-croûte composé de fromage frais de brebis. Il y revient quelques mois plus tard et découvre son fromage moisi.
Le penicillium roqueforti avait transformé ce fromage frais en Roquefort, fromage de renommée mondiale.
Le penicillium roqueforti est utilisé pour la production d'autres fromages comme les Bleus, les Fourmes…



Schtroumpf
Schtroumpf - 12 jan. 2012 - 16:13 - (lien vers ce commentaire)

Et aucun animal n'est passé dans la grotte pendant plusieurs mois :)

Ce qui est fou, c'est que si ce chercheur avait été un “grand” scientifique célèbre et reconnu à ce moment-là et qu'on lui avait alors donné son propre labo, il n'aurait pas eu de voisin de paillasse mycologue…