Titre
N'hésitez pas à partager nos informations... mais n'oubliez pas de nous citer !
you should never read that.
Sables pas très mouvants
Par kamome - 19 nov. 2009   


+62
23 commentaires Spacroyable !
Spitoyable.


On ne coule pas dans des sables mouvants.

Détails :

Contrairement à une idée répandue, un corps pris dans des sables mouvants n'est pas aspiré par le fond, mais flotte (2 fois mieux que dans de l'eau).
Il est d'ailleurs physiquement quasiment impossible de s'enfoncer plus profondément qu'au niveau de la ceinture.
Il existe cependant des sables mouvants secs composés de grains de sables extrêmement petits où l'on peut s'enfoncer totalement, ils sont heureusement beaucoup plus rares.

Sources :

Wikipedia – Sables mouvants
Forum-meteo.fr
La preuve en vidéo :
Buzzhumor.com – Mythbusters [en]
Pour les sables mouvants secs :
Imaginascience.com – Sable
Wikipedia – Sable mouvant
Youtube.com – Dry quick sand


Lotharius
Lotharius - 16 nov. 2009 - 09:59 - (lien vers ce commentaire)

Les sables mouvants de la baie du mont Saint-Michel sont aussi réputés dangereux, mais il s'agit bel et bien d'une légende. En restant stationné sans bouger, on peut, au bout de quelques longues minutes, s'enfoncer jusqu'aux genoux. Tout au plus, et en forçant un petit peu, on peut se retrouver enfoncé dans le sable jusqu'à mi-cuisse et une personne en bonne santé peut s'en extraire sans trop de difficultés. Il est quasiment impossible de se faire “engloutir par surprise”. J'ai essayé, c'est rigolo :-)



mansuetus
mansuetus - 16 nov. 2009 - 12:08 - (lien vers ce commentaire)

Et ça reste dangereux : parce qu'une fois que tu es dedans, tu sors plus, donc quand l'eau remonte, tu bois la tasse un peu fort.



Lotharius
Lotharius - 16 nov. 2009 - 12:45 - (lien vers ce commentaire)

Mansuetus : ouais enfin, même moi avec mon physique loin d'être athlétique, j'arrive à m'en sortir en étant enfoncé jusqu'aux genoux. Je veux bien croire qu'il y a des sables plus mouvants que d'autres, mais c'est tout de même loin d'être aussi spectaculaire que dans les films. Ou alors, des sables mouvants dans le lit d'un court d'eau qu'on traverse, si on reste poireauter un peu, oui, ça peut être dangereux.

http://tinyurl.com/yjzyqrg



Arpegius
Arpegius - 16 nov. 2009 - 15:02 - (lien vers ce commentaire)

Je ne savais pas.

J'ai d'ailleurs retrouvé l'extrait de la série “Manimal” qui m'a fait croire depuis tout petit qu'on peut couler dans un sable mouvant : http://www.dailymotion.com/video/x3tety_manimal-transformation-en-serpent_shortfilms



mansuetus
mansuetus - 16 nov. 2009 - 15:21 - (lien vers ce commentaire)

Lotharius: ça dépend de si tu as un endroit “non mou” pour t'aider à sortir. si le sable est bien agité, c'est “relativement” compliqué de sortir, si tu paniques notamment.

(j'ai pas la technique officielle, mais je me doute que si tu t'allonges, ça sortira plus facilement que si tu cherches à sauter !)



Lotharius
Lotharius - 16 nov. 2009 - 17:29 - (lien vers ce commentaire)

Arpegius : la vache, j'avais oublié que c'était aussi mauvais (comme à peu près tout e qu'on regarde quand on est môme).
Mansuetus : oui, il peut toujours y avoir danger de mort, c'est enviseagable dans des sables très visqueux. Mais il faut vraiment que personne ne vienne te secourir et mourir d'inanition. Ou bien être coincé en traversant un cours d'eau.



RoroLeSage
RoroLeSage - 29 nov. 2009 - 13:55 - (lien vers ce commentaire)

Je pense que tout est dit dans l'article : on flotte 2 fois mieux que dans l'eau.

En fait toute l'histoire est là… un corps (humain) flotte dans l'eau, nous dit Archimède, mais cela n'empêche pas les gens de se noyer.

Pour les sables mouvants (et c'est également vrai avec la vase) on peut s'enfoncer assez loin en bougeant de façon désordonnée, et effectivement rester bloqué comme un c… Le problème vient ensuite de la marée montante (cataclope, cataclope … j'imite achement bien le cheval au galop nan ?)



silk
silk - 5 déc. 2009 - 04:17 - (lien vers ce commentaire)

J'ai aussi testé la baie du Mont Saint-Michel et on s'enfonce très bien jusqu'à la taille (je suis pourtant pas lourd). De plus, s'en sortir n'est pas si facile et en faisant des mouvement brusques, on se blesse facilement. Et ce n'est qu'un type de sable mouvant. Donc quand même pas si inoffensif que ça…
Heureusement, la marée qui monte à la vitesse d'un cheval au galop n'est elle aussi qu'un mythe… ce qui n'empêche pas qu'il y a eu des morts dans cette fameuse baie !



looch
looch - 5 déc. 2009 - 10:39 - (lien vers ce commentaire)

Ce qui me vient à l'esprit, c'est le passage dans le film “la chèvre” :

“Mais puisque je vous dit qu'il n'y a pas de sables mouvants ici!”

Poilant!

Mis à part cela il me semble avoir vu une émission télé qui expliquait ce phénomène, en parlant de poche d'air sous le sable, ce qui provoquait l'effondrement du sable sur le corps pris au piège. Mais les seules véritables victimes des sables mouvants sont des animaux qui meurent d'épuisement en essayant de s'en libérer de façon désordonnée.

“On trouve aussi, plus rarement, des sables mouvants dans les déserts ; ils sont alors essentiellement constitués de sable et d'air.” (même source) La mécanique est-elle la même?



Lotharius
Lotharius - 5 déc. 2009 - 19:49 - (lien vers ce commentaire)

J’ai aussi testé la baie du Mont Saint-Michel et on s’enfonce très bien jusqu’à la taille (je suis pourtant pas lourd).

Oui, c'est ce que je disais aussi, en forçant un peu ou avec de la patience, c'est possible jusqu'au haut des cuisses, mais certainement pas au-delà. En tout cas, pas là.

De plus, s’en sortir n’est pas si facile et en faisant des mouvement brusques, on se blesse facilement.

Oui, j'imagine qu'il ne faut pas essayer de se débattre à l'encontre des articulations. Mais avec un minimum de sang froid, on se rend déjà compte du truc quand on s'enfonce jusqu'aux chevilles et à moins d'être grabataire, ce n'est pas trop dur de s'en sortir.

Heureusement, la marée qui monte à la vitesse d’un cheval au galop n’est elle aussi qu’un mythe… ce qui n’empêche pas qu’il y a eu des morts dans cette fameuse baie !

C'est exact. Le principal danger, c'est la traversée des chenaux. Il peut y avoir des trous dans le lit, et des sables mouvants (c'est déjà moins marrant de s'enfoncer dans le lit d'un cours d'eau quand on a de l'eau jusqu'au nombril) et de nos jours, avec les travaux “pour rendre au mont son caractère maritime”, il y a, à heures fixes, des lâchages d'eau dans le Couenon, ce qui fait que son niveau peut monter très vite, bien plus rapidement que la marée.
Pour éviter la marée, il suffit de se renseigner un minimum sur les heures. On ne dénombre après tout que très peu de morts dans la baie depuis cent ans (je ne retrouve plus le chiffre), mais il y a beaucoup d'accidents dus surtout à l'imprudence et à la difficulté de la traversée (c'est quand même du sport !).

Mais certainement qu'il doit exister des sables autrement plus traîtres que ceux-là.



Lotharius
Lotharius - 5 déc. 2009 - 19:51 - (lien vers ce commentaire)

Pour en terminer avec les sables de la baie du mont, je cite Wikipedia, qui semble parler de quelques malheureux cas en plein hiver ou en pleine nuit :

Conjuguée à une amplitude de marée exceptionnelle, cette configuration rend la zone dangereuse, par temps de brume (perte totale de repères), causant des noyades non par réel enlisement, mais par épuisement : on ne peut marcher dans une vase thixotropique, sans être aguerri, car le sol tout à la fois se dérobe sous le mouvement et bloque si on ne bouge pas. Si le chenal se remplit alors, il convient de dégager ses pieds au maximum et de nager à la force des bras ; la théorie prévoit que l'on flotte, mais l'hypothermie tue si on ne se dégage pas rapidement. Essayer d'empêcher une personne de s'enliser en la tractant afin qu'elle retrouve la terre ferme est impossible, puisque son poids équivaut approximativement à celui d'une voiture dans cette situation.



strap
strap - 5 déc. 2009 - 23:21 - (lien vers ce commentaire)

il est vrai que le systeme du barrage balancier chassant l'eau du cuesnon commence à faire ses preuve , mais je crois qu'il faudra encore de la patience pour voir la baie débarrassée de ses sediments et de son sable.



Aikanaro
Aikanaro - 6 déc. 2009 - 12:38 - (lien vers ce commentaire)
Ce commentaire est caché parce que vous ne l’aimez pas
(ou parce que trop de gens ne l’aiment pas).
Montrer le commentaire - Cacher le commentaire



yorenwan
yorenwan - 11 déc. 2009 - 10:35 - (lien vers ce commentaire)

La ou ca va le plus vite c'est la ou la baie est la plus plate ! Si la pente est tres faible, une même quantité d'eau va s'étaler beaucoup plus vite. J'etais tout en haut du mont lorsque la marrée est montée et ca va quand même vachement vite !!

HS : J'avais aussi vu un phoque dans cette marrée =D supersouvenirs !



strap
strap - 11 déc. 2009 - 21:37 - (lien vers ce commentaire)

tout à fait d'accord avec Aikanaro , c'est pas cool de faire un pelerinage à ce moment là .



RikimaruHazuma
RikimaruHazuma - 18 déc. 2009 - 12:11 - (lien vers ce commentaire)

WOUAAAAH !!! ça veut dire que SI tu attends suffisamment longtemps tu peux t'enfoncer jusqu'au genoux, et que SI tu insiste en peu tu peux t'enfoncer jusqu'à la taille, et que tu SI attends encore quelques heures que la mer monte (à la vitesse d'un cheval au galop qui à la super pêche !), et que SI tu es en plein nuit, et en Hiver, et que SI personne ne vient t'aider, et que SI tu ne t'allonge pas et que SI autour le sol est mou, et que SI t'as rien dans le sac, et que SI les sables sont assez visqueux, tu peux peut-être mourir ?! Je comprends cette légende des sables mouvants maintenant…(même une flaque de boue va me faire flipper maintenant !…)



strap
strap - 18 déc. 2009 - 14:47 - (lien vers ce commentaire)

en gros oui c'est ça mais à quelques petits détails près ;-)



Lotharius
Lotharius - 18 déc. 2009 - 15:13 - (lien vers ce commentaire)

Exactement, RikimaruHazuma. C'est dire que ça fout les boules hein.



Siddhartha
Siddhartha - 19 jan. 2010 - 15:49 - (lien vers ce commentaire)

J'ai vu un c'est pas sorcier qui corroborait cette histoire de marée qui monte à la vitesse d'un cheval au galop. Bien sûr on parle de recouvrement de la plage par une couche d'eau, pas de la vitesse de passage de marée basse à marée haute, on n'est pas dans un film dramatique non plus…

Qui plus est, ce n'est pas pour rien que le Cotentin est le seul endroit en France où l'on peut trouver une usine marémotrice, c'est parce que c'est le seul endroit où la marée a une puissance suffisante pour avoir une production suffisante (quoiqu'il me semble que la rentabilité n'est pas encore effective…)



Regigigas
Regigigas - 16 fév. 2010 - 10:21 - (lien vers ce commentaire)
Ce commentaire est caché parce que vous ne l’aimez pas
(ou parce que trop de gens ne l’aiment pas).
Montrer le commentaire - Cacher le commentaire



Raph
Raph - 16 fév. 2010 - 10:30 - (lien vers ce commentaire)

Regigigas, il ne faut pas te sentir obliger de nous donner ton avis sur la véracité des faits décrits dans chacun des lsvs que tu lis. Un travail de modération est fait en amont, et si l'information est validée c'est qu'elle est sûre. Et si éventuellement, dans certains cas particulier, nous tolérons la rémanence d'un doute, il est suffisamment faible pour qu'il faille plus qu'un avis personnel pour le remettre en question.



coco66
coco66 - 21 fév. 2010 - 12:58 - (lien vers ce commentaire)

Bonjour.
Je viens de voir l'extrait de manimal…. trop fort.
Il ne faut surtout pas rater le changement de décor de 32 secondes à 40 secondes.
Mortel.
Merci pour les sables mouvant, une légende qui tombe…



poum
poum - 17 nov. 2010 - 13:58 - (lien vers ce commentaire)

Pour l'avoir vécu il y a qq jours, ça fait quand même son petit effet sur le palpitant de se retrouver enfoncé jusqu'à la cuisse en moins d'une seconde. Je ne sais pas si je me serais enfoncé plus, m'étant rattrapé à une branche d'arbre providentielle, mais je comprend qu'on puisse paniquer vraiment beaucoup dans cette situation. En tous cas, j'y ai laissé mes bottes