Fermer

Connectez-vous

Vous devez être connecté pour faire ça.

Identifiez-vous

Votre compte spontex.org




Ou




Nouveau ?


S'inscrire

Données personnelles ?

Les informations sur ce site sont publiques mais la participation est réservée aux personnes enregistrées. S'enregistrer, ça veut dire "donner un login + un mot de passe". Après, vous pourrez renseigner plus d'informations mais RIEN d'autre n'est obligatoire. Si vous êtes tombé ici, c'est que vous avez voulu faire quelque chose réservé aux personnes enregistrées. De source fiable, j'ai appris que PERSONNE n'était JAMAIS mort après avoir rempli ce formulaire. Si vous ne voulez toujours pas vous enregistrer (libre à vous), vous pouvez continuer votre navigation, sans cliquer sur les liens qui mènent à cette page :-) Merci d'avoir lu jusqu'ici.

Titre
N'hésitez pas à partager nos informations... mais n'oubliez pas de nous citer !
you should never read that.
L'homme qui n'avait pas toute sa tête
Par Aikanaro - 7 déc. 2009   


+71
14 commentaires Spacroyable !
Spitoyable.


Phineas P. Gage (1823–1860) a vécu pendant 11 ans après qu'une barre à mine lui a traversé le cerveau de bas en haut.

Détails :

Lors de la construction d'une ligne de chemin de fer, Gage fit malencontreusement exploser la poudre avec laquelle il bourrait un rocher. La barre à mine qu'il utilisait lui traversa le cerveau de part en part, provoquant de graves dommages aux lobes frontaux.

Suite à cet accident, il devint passablement instable et asocial, alors qu'il était considéré comme sociable et fiable jusqu'alors.
Cependant son accident n'engendra aucun trouble physique autre que la perte de son œil gauche.
Phineas P. Gage est considéré comme un cas d'école de neurologie et son accident provoqua des changements majeurs dans la communauté scientifique pour ce qui est de la perception de la fonction et de la segmentation du cerveau en ce qui concerne les émotions et la personnalité.

Source :

Wikipedia – Phineas Gage


ScorpIon
ScorpIon - 8 fév. 2010 - 00:45 - (lien vers ce commentaire)

Ça me fait penser à un poulet à qui le fermier avait coupé la tête en laissant un bout de cerveau, et qui a survécu un moment en étant même nourrit.

Faudrait que je retrouve l'information exacte…



Regigigas
Regigigas - 16 fév. 2010 - 09:48 - (lien vers ce commentaire)
Ce commentaire est caché parce que vous ne l’aimez pas
(ou parce que trop de gens ne l’aiment pas).
Montrer le commentaire - Cacher le commentaire



Be@
Be@ - 16 fév. 2010 - 11:09 - (lien vers ce commentaire)

Voici deux liens vers le poulet sans tête :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Mike_le_poulet_sans_t%C3%AAte
http://www.miketheheadlesschicken.org/index.php
Bon, personellement je reste sceptique. A moins que Mike n'ait été coupé avec un cafard ?



Be@
Be@ - 16 fév. 2010 - 11:26 - (lien vers ce commentaire)

Oui oui on peut vivre avec un tout petit cerveau :
Le Point

Ceci-dit, l'important n'est pas la taille mais la capacité à l'utiliser à bon escient, non ? ;-))



cilbed
cilbed - 16 sep. 2010 - 02:28 - (lien vers ce commentaire)

Autre suggestion de titre:
“mais qu'a-t'il bien pu lui passer par la tête ce jour là ?? ”



Yuku
Yuku - 2 déc. 2010 - 23:02 - (lien vers ce commentaire)

concernant le poulet il est dans le Guiness book de 2005 (enfin c'est celui que j'ai) et il serait mort à cause d'un grain de maïs coincé dans le “cou”.



tigann22
tigann22 - 20 déc. 2010 - 15:38 - (lien vers ce commentaire)
Ce commentaire est caché parce que vous ne l’aimez pas
(ou parce que trop de gens ne l’aiment pas).
Montrer le commentaire - Cacher le commentaire



tedlabric
tedlabric - 21 juil. 2012 - 17:29 - (lien vers ce commentaire)

ça me fait penser à un scientifique qui cherche à faire l'inverse, se débarrasser de son corps, conserver son cerveau pour se réincarner en robot…
sources:
http://www.slate.fr/lien/59431/ken-hayworth-cerveau-immortalite
http://www.directmatin.fr/article/50796



lapetitelilise
lapetitelilise - 13 août 2013 - 03:09 - (lien vers ce commentaire)

Ça me rappelle une histoire passée racontée dans en journal d'un poulet qui a survécu 10 jours avec la tête coupée! Le fermier le nourrissait directement dans l'œsophage et il lui restait les parties importantes pour vivre ;)



Chamou
Chamou - 25 jan. 2014 - 09:20 - (lien vers ce commentaire)

Je ne veux pas faire ma pupute de grammaire mais la formulation exacte ne devrait pas être :

Phineas P. Gage (1823–1860) a vécu pendant 11 ans après qu’une barre à mine lui ait traversé le cerveau de bas en haut.



Lotharius
Lotharius - 25 jan. 2014 - 12:28 - (lien vers ce commentaire)

Les modes classiques après “après que” sont l'indicatif et le conditionnel. Le subjonctif est traditionnellement proscrit par les grammairiens.
Mais je te l'accorde que le subjonctif est de plus en plus employé, même plus souvent que “malgré que” :-)

Voir à ce sujet l'intéressante remarque qui commence par “Pourquoi le développement du subj. avec après que dep. le début du xxes.?” dans le TLF



Minizyl
Minizyl - 25 jan. 2014 - 12:33 - (lien vers ce commentaire)

Et voilà, si on avait laissé Raph poster cette pauvre règle maltraitée en LSV, on n'aurait pas à corriger nos propres habitués…



Chamou
Chamou - 25 jan. 2014 - 16:00 - (lien vers ce commentaire)

Pfff, je me vois donc obligé de citer Rodrigo Reyes :

Peut-être que tu vis dans une grotte, ou dans un sous-sol de [ton institut], sans télé, sans voir personne de la journée, je ne sais pas. Mais dehors, dans le monde où je vis, qui se trouve en France, avec des gens qui croient parler français, qui sont persuadés de parler français, on dit après que + subjonctif. Bien sûr il y a des gens qui se ramènent, dissertent longuement sur la non-grammaticalité de telle ou telle tournure du français, que tout se perd ma brave dame, qu’on parloit plus comme dans le bon temps, etc. Toi, par exemple. Mais ces gens-là ne parlent pas du français, ils parlent d’une langue qu’ils s’imaginent, et qui n’est pas la langue de « tout le monde », car c’est la définition même d’une langue : un ensemble codifié de signes qui est partagé par une communauté.
Parmi ces signes, il y a toujours des combinaisons qui sont familières à des sous-ensembles de la communauté, et pas aux autres, c’est ce qu’on appelle les niveaux de langue, les particularités régionales, voire les idiotismes, mais à partir du moment où c’est compris par l’ensemble des locuteurs, c’est du français.

Néanmoins, j'en conclus que bien que la forme actuelle du LSV sonne tout croche, elle est grammatico-correcte, au temps pour moi…



Lotharius
Lotharius - 25 jan. 2014 - 18:27 - (lien vers ce commentaire)

Imagine qu'on dise que d'accord, c'est vrai, ça se dit, alors on va l'écrire comme ça, tant pis pour les puristes.
La conséquence, c'est qu'on aura autant de Chamou de l'autre camp qui viendront nous casser les bonbons pour nous citer nombres d'ouvrages de référence pour soutenir que “après que + subjonctif” est incorrect. Et ils n'auront pas tort non plus.

En partant du principe que dans ce genre de débat qui fait rage dans tous les forums de discussion où des personnes plus ou moins lettrées se rencontrent et rend obèse un grand nombre de trolls nourris au Grevisse, Littré et Bescherelle de par la francophonie, il est impossible de contenter tout le monde,il me semble préférable d'adopter la même démarche que pour nos LSV : vérifier les sources et se fier à ce qui fait autorité en la matière, même si ladite autorité est has been (voir ce que j'en disais dans la discussion récente sur “malgré que”).

Bien entendu, on se laisse pas mal de latitude, souvent par ignorance, et en cherchant la petite bête, on trouvera des centaines de LSV contenant des erreurs de style, de grammaire, d'orthographe, de ponctuation, etc. Tout ceci devrait être corrigé, mais pour une fois que c'est “correct”, je suis d'avis de laisser tel quel.

Ceci dit, à titre personnel, j'aurais tendance à partager l'opinion que tu cites, ne serait-ce que parce qu'à l'oral, j'utilise moi-même assez régulièrement le subjonctif sans m'en rendre compte.