Fermer

Connectez-vous

Vous devez être connecté pour faire ça.

Identifiez-vous

Votre compte spontex.org




Ou




Nouveau ?


S'inscrire

Données personnelles ?

Les informations sur ce site sont publiques mais la participation est réservée aux personnes enregistrées. S'enregistrer, ça veut dire "donner un login + un mot de passe". Après, vous pourrez renseigner plus d'informations mais RIEN d'autre n'est obligatoire. Si vous êtes tombé ici, c'est que vous avez voulu faire quelque chose réservé aux personnes enregistrées. De source fiable, j'ai appris que PERSONNE n'était JAMAIS mort après avoir rempli ce formulaire. Si vous ne voulez toujours pas vous enregistrer (libre à vous), vous pouvez continuer votre navigation, sans cliquer sur les liens qui mènent à cette page :-) Merci d'avoir lu jusqu'ici.

Titre
N'hésitez pas à partager nos informations... mais n'oubliez pas de nous citer !
you should never read that.
Incroyarbre mais vrai
Par Robo - 7 déc. 2009   


+62
10 commentaires Spacroyable !
Spitoyable.


Le Ginkgo Biloba est le vétéran du règne végétal, il était déjà présent avant les dinosaures !

Détails :

Outre le fait d’être le doyen des arbres de la planète avec ses 270 millions d’années, sa résistance est telle qu’il fut le premier à repousser sur le site irradié d’Hiroshima. C’est un arbre dioïque, ce qui veut dire que les fleurs mâles et femelles sont portées par des pieds différents. Ceci, ajouté à sa durée de vie estimée à 1000 ans, explique probablement ses utilisations en médecine traditionelle pour le rallongement de la durée de vie ou ses vertus aphrodisiaques.
Enfin, ses feuilles, d’une couleur jaune à l’automne qui lui ont probablement valu son surnom d’“arbre aux mille écus” sont uniques parmi les plantes porteuses de graines puisque, formées de deux lobes en forme de palmes, elles n’ont pas de nervure centrale comme la quasi-totalité des plantes modernes.

Sources :

Wikipedia – Ginkgo biloba
Wikimedia – Ginkgo biloba en fleurs
Lesarbres.fr – Ginkgo


le_boulet
le_boulet - 30 nov. 2009 - 14:16 - (lien vers ce commentaire)

oui… sinon, ça fait de nombreux fruits gros comme des prunes, qui tombent, (forcement, me direz vous), colle au sol (et aux chaussures) et qui dégagent une odeur de merde insoutenable ! Mon fils appel ça poétiquement, “harbre a caca”... (mais l'appelation est déjas utilisé pour le sapotier, ou “caca-poule” en créole)



camtuf
camtuf - 30 nov. 2009 - 14:40 - (lien vers ce commentaire)

J'en ai planté un récemment, mais j'ai pris un mâle pour éviter ce problème…. Car ce ne sont pas des fruits, mais des ovules ^^.



Aikanaro
Aikanaro - 8 déc. 2009 - 08:37 - (lien vers ce commentaire)

Techniquement on peut pas considérer que c'est exactement la même espèce qu'il y a 270Ma, mais il est sans doute très peu différent de son ancêtre (C'était la minute Animaphagus)



Animaphagus
Animaphagus - 16 déc. 2009 - 20:35 - (lien vers ce commentaire)

(voilà ma minute ;) espèce d'usurpateur),
il est aussi amusant (bon, pas au point de s'en taper le c*l par terre) de noter que c'est un arbre que les urbanistes aiment bien;
à Strasbourg, outre le platane, le Ginkgo est un des arbres les plus plantés par la municipalité, au centre ville.
Le souci, c'est que le Ginkgo est une espèce dite dioïque (dont les fleurs sont unisexuées et portées par des pieds différents) et que des Ginkgo “femelles” ont étés plantés. Ces derniers portent effectivement des ovules, le problème, c'est qu'en automne, ils tombent et pourrissent sur le sol, la dégradation des molécules contenues dans la chair du fruit libère de l'acide butyrique à l'odeur nauséabonde.
C'est donc grâce à ces mêmes urbaniste que de belles places Strasbourgeoises sentent bon le beurre rance ou le vomi de bébé en automne.



Aikanaro
Aikanaro - 5 mai 2010 - 01:41 - (lien vers ce commentaire)

Je me sens l'obligation d'accomplir en ce lieu le devoir de mémoire, sachez jeunes amis que ce LSV, en plus de porter une information pour le moins intéressante, peut être considéré comme une sorte de mémorial dressé à la mémoire du regretté (et regrettable) Robo.
En effet, il permet de se remémorer du passage trop bref mais tellement intense de son auteur, durant lequel il nous aura éclairé de sa verve pleine d'aplomb1. Sa présence parmi nous fut un de ces moment, trop rares, où les limites de ce que l'on pensait possible sont repoussés, où s'ouvre à nous un nouvel univers rempli de site en mousse, de professionnalisme chez les modos ici, de trucs bien lourdingues et d'absence de sources qui permet aux gens de découvrir de nouvelles choses par eux même.
Je ne sais pas si Robo a une source, mais en tout cas il nous a permis de découvrir quelque chose.
Alors chers lecteurs, si au détour d'une page de spontex.org vous tombez sur une des Phrases LOGO que nous a gracieusement léguée Robo, pensez donc un instant à ce singulier personnage qui en quelque sorte rentra dans l'histoire de spontex.org par une porte, qui n'est peut être pas la plus glorieuse, mais dont les gonds sont bien huilés.
Merci pour Robo, et surtout, merci à Robo.

1 Et non : “nous aura éclairé de sa verge pleine d'aplomb” comme l'a pensé très fort ce cher Alcoofolies.



Rastabeuher
Rastabeuher - 11 juin 2010 - 05:09 - (lien vers ce commentaire)

Gingko biloba

On écrit Ginkgo biloba.

C’est le seul arbre sexué

C'est tout à fait inexact; je ne pourrais d'ailleurs pas citer d'arbre ayant recours principalement à une reproduction végétative (non-sexuée donc). Et si l'auteur pense que “sexué” veut dire qu'il possède un “sexe”, il faut se rendre compte que la majorité des arbres ont les deux (mâle et femelle), et sont donc, en ce sens, encore plus “sexués” que les Ginkgos!

De la même manière, laisser penser que le fait que la femelle possède des ovules est rarissime est complètement faux! C'est même une caractéristique de la fleur femelle, qu'elle soit portée par le même pied que la fleur mâle ou pas, elle possède (presque) toujours des ovules. Il faut bien se dire que toute graine est un ovule fécondé, hein. ;-)

Et enfin, le fait d'être dioïque (les fleurs mâles et femelles portées par des individus différents), bien que rare chez les ligneux (arbres), est loin d'être l'apanage du Ginkgo ou du Cycas: le figuier, le kiwi, l'if, les peupliers… le sont aussi. Chez les plantes non ligneuses on peut citer l'ortie, le chanvre, le houblon…

J'ajouterais que je doute que le “fruit” qui pue soit un ovule: je pencherais plutôt pour un ovaire, comme toutes les plantes. La partie charnue de la pomme, de la cerise etc… est, botaniquement parlant, l'ovaire de la fleur et non pas l'ovule (qui sont les graines pour simplifier).

Il y a une légende qui dit qu'aucun homme n'a vu de Ginkgo mort de mort naturelle (c'est bien entendu faux, mais vient de sa résistance et sa longévité exceptionnelle).

Je propose donc de remplacer la deuxième phrase du détail du LSV (totalement fausse, donc) par:

“C'est un des rares arbres dioïques, ce qui veut dire que les fleurs mâles et femelles sont portées par des pieds différents”.

Voilà je serais ravi de discuter de ce sujet, et je suis persuadé que les inexactitudes seront corrigées.



Raph
Raph - 11 juin 2010 - 11:06 - (lien vers ce commentaire)

Merci Rastabeuher pour ces précisions. Étant donné mon inculture dans le domaine botanique, je suis tenté de te croire sur parole (d'autant que les infos que tu contredis n'apparaissent pas dans la source), mais si tu avais une ou deux sources qui permettent d'étayer tout ça, cela complèterait agréablement le lsv. (Je pourrais les chercher, mais je pense que tu seras plus efficace)



Be@
Be@ - 11 juin 2010 - 13:48 - (lien vers ce commentaire)

Je me suis un peu documentée pour voir (notamment sur lesarbres.fr ).

On pourrait effectivement remplacer cette phrase :

C’est le seul arbre sexué, la femelle portant des ovules (dans les plantes, seuls les cycas présentent actuellement cette particularité).

Par la phrase de Rastabeuher :
C’est un arbre dioïque, ce qui veut dire que les fleurs mâles et femelles sont portées par des pieds différents.

Je supprime le “rare” car les avocats, camphriers, canneliers, lauriers, plaqueminiers, sassafras sont aussi dioïques (exemples sur Wikipedia ).

Pour répondre à Rastabeuher sur ovule/ovaire :

Le Ginkgo fait partie de la classe des gymnospermes , comme les conifères, apparus les premiers sur terre : la graine n'est pas protégée par un ovaire. Mais chez le Ginkgo, l'ovule nu grossit préalablement, pour atteindre une forme de boule (qu'on pourrait prendre pour un fruit). Les spermatozoïdes venant de pieds distincts (espèces dioïque) sont transportés par un liquide pollinique vers l'oosphère ce qui rappelle la pollinisation archaïque de la fougère.



Rastabeuher
Rastabeuher - 11 juin 2010 - 15:00 - (lien vers ce commentaire)

Ok pour les ovules, j'avais tord de douter; je ne connaissais pas ce cas d'un ovule hypertrophié, habituellement il y a un ovaire. Par contre, j'avais bien raison de mettre fruit entre guillemets; effectivement ça n'en est pas selon ta dernière source.

Pour le terme rare, il est effectivement peut-être mal choisi car il y a pas mal d'exemples. Mais il faudrait quand même signifier que l'immense majorité des plantes est monoïque ou hermaphrodite, seule une très petite proportion est dioïque (4% selon Wikipedia). On pourrait quand même dire que la diécie est rare par rapport à la monoécie… à voir.

Pour la source, je propose simplement un lien vers la section “Reproduction” de la page du Ginkgo de Wikipedia , il y est signifié qu'il est dioïque.



ryochou
ryochou - 2 sep. 2010 - 12:27 - (lien vers ce commentaire)

Bien que le “pseudo fruit” du ginkgo soit particulièrement nauséabond, je trouve amusant le fait que l'amande qu'il contient soit comestible (ou plutôt que certain est eu l'idée de la manger). Elle peut être préparée comme des marrons grillés à titre d'exemple.
=> http://fr.wikipedia.org/wiki/Noix_de_ginkgo
En ce qui concerne son surnom, personnellement, je préfère “arbres aux 40 écus” pour la petite histoire qui va avec. On peut souvent lire qu'un botaniste montpellierain a racheté 5 pieds pour cette somme à un botaniste anglais (l'un d'eux est toujours visible au jardin des plantes de Montpellier pour ceux que ça intéresse). On nous a expliqué en cours qu'il s'agirait des 5 premiers pieds importé en Europe (40 écus n'est donc pas si chère vu la rareté de la plante en Europe à l'époque) et qu'ils étaient destiné à l'Angleterre. Ils auraient été vendus lors d'une “pause taverne” de l'anglais, je vous laisse donc imaginer les conditions de la transactions… Je n'ai pas trouvé de sources (autres que mes cours de botanique), donc si quelqu'un en trouve, je suis preneur qu'elles aillent dans ce sens ou non.
Pour finir, un petit pdf que je trouve intéressant concernant surtout l'utilisation alimentaire du Ginkgo :
=> http://www.socpharmbordeaux.asso.fr/pdf/pdf-144/144–301-310.pdf



Jerigol
Jerigol - 7 fév. 2013 - 18:04 - (lien vers ce commentaire)

Et pour info, les avenues de Pékin (Beijing) en sont bordées.
Et la poussière ambiante ne les empêche pas de prospérer (je n'ai pas de source, mais je les ai vus)