Fermer

Connectez-vous

Vous devez être connecté pour faire ça.

Identifiez-vous

Votre compte spontex.org




Ou




Nouveau ?


Osez rejoindre le crew !

Données personnelles ?

Les informations sur ce site sont publiques mais la participation est réservée aux personnes enregistrées. S'enregistrer, ça veut dire "donner un login + un mot de passe". Après, vous pourrez renseigner plus d'informations mais RIEN d'autre n'est obligatoire. Si vous êtes tombé ici, c'est que vous avez voulu faire quelque chose réservé aux personnes enregistrées. De source fiable, j'ai appris que PERSONNE n'était JAMAIS mort après avoir rempli ce formulaire. Si vous ne voulez toujours pas vous enregistrer (libre à vous), vous pouvez continuer votre navigation, sans cliquer sur les liens qui mènent à cette page :-) Merci d'avoir lu jusqu'ici.

Titre
N'hésitez pas à partager nos informations... mais n'oubliez pas de nous citer !
you should never read that.
Vers l'infini et au delà !
Par Alex38 - 11 déc. 2009   


+116
55 commentaires Spacroyable !
Spitoyable.


Le gogolplex est un nombre tellement grand qu'il est impossible de l'écrire dans sa forme longue : il faut plus de 0 derrière le 1 qu'il n'y a d'atomes dans l'univers !

Détails :

Un gogol vaut 10100 (1 suivi de 100 zéros).
Ce nombre a été défini pour démontrer qu’il est possible d’utiliser des nombres plus grands que le nombre estimé d'atomes dans l’univers (les estimations varient entre 1080 et 1085). Cela reste assez simple d’écrire 1 avec 100 zéros derrière, même si rien dans l'univers ne peut être présent à “un gogol d'exemplaires”.

En revanche, le gogolplex est égal à 10gogol et est impossible à écrire dans sa forme longue puisqu'il faudrait écrire 1 avec un gogol de fois zéro derrière, donc plus de zéros qu'il n'y a d'atomes dans l'univers !

Par ailleurs, le mot anglais pour gogol (googol) est à l’origine du nom de la société Google et Googleplex est le nom du siège de la société.

Enfin, ce mot amusant a été inventé en 1938 par un enfant de 9 ans, le neveu du mathématicien américain Edward Kasner, qui lui demanda de trouver un mot pour un nombre très très grand.

Sources :

Wikipedia – gogol [fr]
Wikipedia – googol [en]
Wikipedia – ordre de grandeur des nombres [fr]
lacosmo.com [fr]


Dragezaa
Dragezaa - 12 déc. 2009 - 15:53 - (lien vers ce commentaire)

Il me semble que le chiffre de 10^85 pour le nombre d'atomes de l'univers représente le nombre d'atome dans l'univers observable. Il doit donc y avoir beaucoup plus d'atomes dans l'univers entier.



mansuetus
mansuetus - 12 déc. 2009 - 18:54 - (lien vers ce commentaire)

Dragezaa: bien que ta remarque soit pertinente, il semble que ça revienne au même, selon “lui” :

http://www.lacosmo.com/dixpuissance80.html



Lotharius
Lotharius - 12 déc. 2009 - 19:21 - (lien vers ce commentaire)

C'est en effet une question que je m'étais posée pendant la validation de ce LSV, mais la source de mansuetus est on ne peut plus claire (t'aurais pas pu nous la dénicher avant, non ?) : l'univers non-observable ne devrait pas jouer énormément sur le puissance de dix, tant chaque unité apportée à la puissance représente déjà une échelle de grandeur à peine pensable.
En admettant qu'on ne voit qu'un millionième de notre univers, une estimations à la louche à 6 unité de puissance près semble tolérable. Donc un million de fois 1085, ça ne fait “jamais” que 1091.
Et le gogol, c'est encore un milliard de fois ça… :-)



Caramel
Caramel - 6 jan. 2010 - 13:01 - (lien vers ce commentaire)

Comme la plupart du temps, c'est quand on a rien à dire qu'on doit l'ouvrir, mais ça mérite d'être souligné: merci Spontex (et Alex pour le coup). Un nouveau LSV qui ravit ma modeste culture générale !



Grumpf
Grumpf - 17 jan. 2010 - 22:11 - (lien vers ce commentaire)
Ce commentaire est caché parce que vous ne l’aimez pas
(ou parce que trop de gens ne l’aiment pas).
Montrer le commentaire - Cacher le commentaire



mansuetus
mansuetus - 17 jan. 2010 - 22:58 - (lien vers ce commentaire)

@Grumpf :

100 * 10 = 101 ?

10 exposant 10 exposant 100 = 10 exposant 10000….000 (avec 100 “0”)

Je vois pas trop ce que tu as essayé de montrer (avec le textile, on se loupe vite je te le concède) mais il me semble que tu doives retourner en primaire ^^



Lotharius
Lotharius - 18 jan. 2010 - 02:17 - (lien vers ce commentaire)

En Belgique ce genre de matière c’est en primaire…

Non seulement tu fais des petites erreurs de calcul qu'on te pardonne volontiers, mais en plus, pour avoir moi-même suivi toute ma scolarité dans le système néerlandophone à Bruxelles, je peux t'assurer qui les puissances, c'est pas avant le secondaire…



le_hollandais_volant

La dimension de l'univers observable, n'est elle pas une sphère de rayon de 10(1010) mètres ?
Et cette distance grandit de seconde en seconde, à raison de 299 792 458 mètres par seconde :p



Idodaisuke
Idodaisuke - 9 fév. 2010 - 12:46 - (lien vers ce commentaire)

@le_hollandais: le fait que l'univers soit en expansion ne fait pas qu'il accroit son nombre d'atome



Lotharius
Lotharius - 9 fév. 2010 - 16:39 - (lien vers ce commentaire)

Et pour ceux qui ont du mal à se représenter les échelles de valeur de ce genre de nombre qui dépassent l'imagination, je leur conseille de mettre ce LSV-ci en parallèle. Pensez donc que quand on estime “à la louche” le nombre d'atomes entre 1080 et 1086, c'est la même échelle qu'entre “un million” et “mille milliards”.

Question subsidiaire : combien de temps faudrait-il pour compter jusqu'à un gogol ? ;-)



Altega
Altega - 10 fév. 2010 - 00:38 - (lien vers ce commentaire)

@le_hollandais: tu fais erreur, des expansions bien supérieures à celle de la célérité de la lumière (ton 299 792 458 m/s) sont possibles (ce qui peut paraitre intuitivement difficile à admettre, je sais) pour des objets éloignés de plus de 15 millions d'années lumière (nombre très inférieur à l'horizon cosmique de 14 milliard d'années lumières). Ton calcul d'expansion est donc erroné, surtout qu'on ne peut parler de vitesse d'expansion générale puisque l'expansion dépend directement de la distance sur laquelle on l'observe

@ Lotharius: dans les 2^95 jours soit à peu près autant de millions d'années qu'il y a d'atomes dans l'univers (si je compte à raison de 5 / seconde)



Junk
Junk - 10 fév. 2010 - 01:06 - (lien vers ce commentaire)

Alega : il me semble que le hollandais volant ne parlait pas d'expansion, mais de l'acroissement de taille de l'univers observable. Et qu'a ce titre son calcul est correct, du moins en theorie (“observable” veut dire que theoriquement on peut en recevoir de la lumiere, de la a effectivement en observer vu la technologie actuelle et tout le merdier entre les deux….)



Altega
Altega - 10 fév. 2010 - 01:38 - (lien vers ce commentaire)

Au temps pour moi, je me suis laissé abusé par le commentaire d'Idodaisuke. En effet, son calcul est donc correct (on parlait de la même chose avec mon “horizon cosmique”). Merci d'avoir rapidement rectifié Junk. J'espere néanmoins que mon commentaire maladroit aura intéressé quelqu'un à défaut d'être pertinent ;)



le_hollandais_volant

Doucement, je n'ai pas dit que l'expansion de l'univers était de 299792458m/s (=1C), mais que c'est la sphère autour de la terre et qui est visible depuis celle ci qui grandissait de 1C.

Etant donné que si l'on voit quelque chose, c'est qu'elle émet de la lumière, on ne peut pas voir quelque chose dont la lumière n'est pas arrivé jusque nous (CF : le 8 minutes de trajet de lumière solaire).
Ainsi, « la sphère du visible » a un rayon grandissant de 1C par seconde. Suite à ça, il est normal de dire que l'univers grandit plus vite.

D'autre part, la célérité maximal de tout corps dans l'univers ne peut excéder C. Or j'ai eu vent que si un objet partait à la vitesse de 1C vers la gauche et qu'un autre partait de 1C vers la droite, la mécanique quantique fessait qu'elle s'écartaient de 1C quand même. (source??)

@Idodaisuke : j'ai jamais dis que le nombre d'atomes augmentais, même si, je pense que ça n'est pas impossible : il suffirait de créer de l'antimatière en même temps.



polchop
polchop - 24 avr. 2010 - 14:00 - (lien vers ce commentaire)

Pourquoi être si réfractaire à l'idée que de la matière puisse se créer ? Il a bien fallut que le monde (et donc tout ses atomes) qui nous entoure apparaissent un jour .



le_hollandais_volant

ce jour là, certains lui donnent le nom de big bang.



mansuetus
mansuetus - 8 juil. 2010 - 12:48 - (lien vers ce commentaire)

Pourquoi être si réfractaire à l’idée que de la matière puisse se créer ? Il a bien fallut que le monde (et donc tout ses atomes) qui nous entoure apparaissent un jour .

C'est juste que “les lois actuelles de la physique”, qui sont aujourd'hui capables d'expliquer deux/trois trucs, supposent conservation de la masse et de l'énergie. Dans certains cas, on pourra transformer de l'énergie en masse, ou l'inverse en respectant : E = m c ^ 2.

Si la matière se crée de “rien”, ça fout la théorie actuelle par terre. Ce n'est pas une raison suffisante pour dire que c'est impossible, mais disons que le jour où ce sera observé, les théories actuelles prendront une petite gifle.

D'ici là, les physiciens diront “montre-moi d'abord” avant de plancher.

(c'est un peu comme si tu sortais un équivalent d'une annulation de champs gravitationnel : on dit pas que c'est “impossible” mais le modèle actuel ne lui laisse pas de place)



ronki
ronki - 15 juil. 2010 - 20:47 - (lien vers ce commentaire)

ON m'explique ce qui peut m'empêcher d'écrire un chiffre avec mille zeros (à part le fait d'avoir une vraie activité a coté)

un gogol = 10^100
un gogolplex = 10(10100) = 10^1000

j'ai pas trop compris la



Mako
Mako - 15 juil. 2010 - 21:08 - (lien vers ce commentaire)

@ronki: Ce que tu n'as pas compris, c'est que ton calcul du gogolplex est faux. Comme dit dans le détail du LSV, un gogol, c'est 10100, c'est à dire, si tu l'écris sous sa forme longue, 100(...)00 (avec 100 zéros au total). Donc on a pour le gogolplex 10(100(...)00), ce qui est différent de 101000 tu en conviendras…

Ton erreur vient du fait que 10(10 puissance 100) != (10 puissance 10)100. A titre de contre-exemple :

_ 2(3 puissance 2) = 29 = 512
_ (2 puissance 3)2 = 82 = 64



KissKool
KissKool - 23 déc. 2010 - 17:19 - (lien vers ce commentaire)
Ce commentaire est caché parce que vous ne l’aimez pas
(ou parce que trop de gens ne l’aiment pas).
Montrer le commentaire - Cacher le commentaire



Mako
Mako - 23 déc. 2010 - 22:49 - (lien vers ce commentaire)

@KissKool :

Je suis surpris que ce LSV ait pu être validé tant le raisonnement est absurde.

Je suis surpris que ce commentaire ait pu être écrit tant le raisonnement est absurde.

Combien faut-il d’atomes pour ecrire un zéro ? 1000 ? 10000 ?

Ça dépend de la taille du zéro, entre autres…

Peu importe, combien faudra-il alors d’atomes pour écrire 2000 zéros ?
Juste 2000 fois + et non 10^2000 fois + ...

Gné ?!? On va essayer de faire simple…

Soit x le nombre d'atomes dans l'Univers, et soit y le nombre de zéros derrière le “1” du gogolplex. Si y > x, en partant du postulat qu'il faut au moins un atome pour chaque zéro (c'est un “inf”, pas un “min”), alors on ne peut pas écrire ce chiffre dans sa forme longue.

Le gogolplex n'a, dans sa définition, rien à voir avec un quelconque nombre d'atomes. Ce LSV sert juste à donner un ordre de grandeur pour ce nombre.



Dauby
Dauby - 23 déc. 2010 - 22:52 - (lien vers ce commentaire)

Le gogolplex contient plus de 0 que d'atomes dans l'univers. Donc, il est évidemment impossible d'écire autant de zéros puisque nous serions à court d'atomes. Mais ce LSV n'a jamais dit que le gogolplex était le nombre le plus petit impossible à écrire. Comme tu le dis, il faut beaucoup plus qu'un atome pour écrire le chiffre 0 et donc même le nombre 1085 est impossible à écrire mais l'intérêt de ce LSV réside surtout dans le fait de parler du gogolplex.



KissKool
KissKool - 24 déc. 2010 - 10:49 - (lien vers ce commentaire)
Ce commentaire est caché parce que vous ne l’aimez pas
(ou parce que trop de gens ne l’aiment pas).
Montrer le commentaire - Cacher le commentaire



Beri
Beri - 24 déc. 2010 - 11:09 - (lien vers ce commentaire)

Oui, mais on a 10 85 atomes dans l'univers et donc écrire un 1 suivi de 10 100 zeros est impossible et ce 1 suivi de ces 10 100 zeros est defini comme un gogolplex et non un gogol.

Pour illustrer un gogolplex est



Raph
Raph - 27 déc. 2010 - 19:53 - (lien vers ce commentaire)

Je n'étais pas tellement pour ce lsv lors de sa validation, mais finalement, il rejoint l'eau et les bulles et le nombre de pieds moyen dans la catégorie des pièges à con.

Désolé de pas + explicite (par manque de temps) mais je vous ouvre la voie pour rétablir un raisonnement valide.

(Kisscool)

J'adore… Merci pour ta mansuétude et ton abnégation, Kisscool. Nous tacherons désormais de suivre la voie que tu nous as courageusement ouverte.



bru44
bru44 - 24 jan. 2011 - 15:43 - (lien vers ce commentaire)

Je pense qu'on peut même dire que le nombre de particule élémentaire dans l'univers est de 10^82 selon cette source: http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=6622

“même si rien dans l’univers ne peut être présent à “un gogol d’exemplaires”
Je n'ai pas su trouver de nombre, mais si l'on considère la lumière comme une particule, le nombre de photons sera largement plus grand que le nombre de particules élémentaires, de là à atteindre le gogol d'exemplaire je ne pense pas mais ça serait intéressant de savoir le nombre… même si ce nombre ne doit pas être constant!



sparzz
sparzz - 27 jan. 2011 - 10:45 - (lien vers ce commentaire)
Ce commentaire est caché parce que vous ne l’aimez pas
(ou parce que trop de gens ne l’aiment pas).
Montrer le commentaire - Cacher le commentaire



Mocmew
Mocmew - 20 avr. 2011 - 12:27 - (lien vers ce commentaire)

“si l’on supprimait le vide entre le noyau de chaque atome et les électrons gravitant autour, l’humanité tiendrait dans un dé à coudre.”



Chazy
Chazy - 10 juil. 2011 - 14:06 - (lien vers ce commentaire)
Ce commentaire est caché parce que vous ne l’aimez pas
(ou parce que trop de gens ne l’aiment pas).
Montrer le commentaire - Cacher le commentaire



mansuetus
mansuetus - 10 juil. 2011 - 14:28 - (lien vers ce commentaire)

@Chazy: ton ordi aura crashé avant la fin (quand toute la mémoire RAM + virtuelle sera saturée)



Chazy
Chazy - 11 juil. 2011 - 18:13 - (lien vers ce commentaire)

Et sans vouloir trop en faire, si j'avais une mémoire RAM infinie, serait possible savoir combien de temps il faudrait ?



Beri
Beri - 12 juil. 2011 - 11:08 - (lien vers ce commentaire)

Chazy: je suppose que tu sais faire une division ? Et bien vas y mon ami, n'attends pas qu'on te chie une réponse toute prête, utilise un peu ce qui te sert de cerveau et épate nous !



Dauby
Dauby - 12 juil. 2011 - 11:09 - (lien vers ce commentaire)

Je sais !



Lotharius
Lotharius - 12 juil. 2011 - 13:51 - (lien vers ce commentaire)

@Chazy : tu veux donc connaître l'ordre de grandeur entre tes malheureux 1800 et quelques 0 dans Word et un Gogolplex de 0 ?
Ceci peut te donner une idée : http://fr.spontex.org/le_saviez_vous/1006/



MrKifkif92
MrKifkif92 - 30 août 2011 - 03:05 - (lien vers ce commentaire)

bah moi je peux écrire un gogolplex dans sa forme longue ! : un gogolplex dans sa forme longue ^^



Cadae
Cadae - 30 août 2011 - 03:59 - (lien vers ce commentaire)

La confusion que tout le monde fait, c'est entre l'écriture d'un nombre et sa valeur.
Ainsi, 1000 n'utilise que 3 zéros, mais il représente 1000 billes (ce qui fait quand même un gros tas de billes).
Par analogie, 1 gogol utilise 100 zéros, mais représente plus de billes que d'atomes dans l'Univers (Dieu me prête ses billes pour illustrer. Sympa ce mec).

Maintenant, imaginons que chacune des billes de mon tas de billes divin représente 1 zéro. 10^gogol serait équivalent à poser un “1” à côté de toutes ces billes.

En gros
gogol=10100=1000000…000
gogolplex=10gogol=101000000…000
Tout de suite, ça augmente…



laflaf3d
laflaf3d - 6 sep. 2011 - 12:51 - (lien vers ce commentaire)

Truc de dingue : L'univers est en expansion… mais il est en expansion dans quoi? Difficile à conceptualiser s't'affaire là!



Croquette
Croquette - 25 oct. 2011 - 12:55 - (lien vers ce commentaire)

10^85 atomes dans l'univers me semble un chiffre ridiculement bas
sachant que notre 'très petite' planète compte à elle seule de l'ordre de 5*(1026) g *(1024) atomes/g (base: masse de la terre de
6*10^27 g et en supposant une masse atomique moyenne de 12g), soit
5*(1050) atomes à elle seule. La revue Sciences et Vie cite une estimation de 10(10^10) corps célestes: il ne reste qu'à faire le compte.



MrKifkif92
MrKifkif92 - 17 fév. 2012 - 20:40 - (lien vers ce commentaire)

je pense quil est tout à fait possible d'écrire un googleplex !
bon ça serait long, mais on serait loin de manquer d'atomes !!!
car pour écrire un gogolplex, on utilise 1 avec un gogol de zéro derrière
*baguette magique*

http://img72.imageshack.us/img72/8307/captureulq.png

On manquerait d'atome si on écrivait chaque nombre du googleplex (1,2,3,4,...jusqu'au chiffre que j'ai écrit plus haut), ça ça serait dur ^^



Mako
Mako - 18 fév. 2012 - 10:28 - (lien vers ce commentaire)

@MrKifkif92 : Non. Un gogolplex, comme c'est précisé dans le détail, ce n'est pas un “1” suivi de 10100 zéros (ça, c'est un gogol), c'est un “1” suivi de 10gogol zéros. Donc ce que tu as afficher dans ta fenêtre, ce n'est que l'exposant de la puissance de 10.

Après, rien ne t'empêche de faire le même programme pour un gogolplex…

Ah oui, et c'est un gogolplex, et non un googleplex (je sais qu'ils sont partout, mais tout de même…).



MrKifkif92
MrKifkif92 - 19 fév. 2012 - 13:41 - (lien vers ce commentaire)

mako :
un gogol a 100 zéros derrière le 1
ex : quand je dis 10², je l'ecris 100 donc 2 zéros (autant que la puissance)
(ça marche avec toutes les puissances de 10)
donc un gogolplex a bien un gogol de zéro !
donc j'ai bien affiché un gogolplex !



Dauby
Dauby - 19 fév. 2012 - 18:40 - (lien vers ce commentaire)

Mako :

@MrKifkif92 : Non. Un gogolplex, comme c’est précisé dans le détail, ce n’est pas un “1” suivi de 10100 zéros (ça, c’est un gogol), c’est un “1” suivi de 10gogol zéros. Donc ce que tu as afficher dans ta fenêtre, ce n’est que l’exposant de la puissance de 10.

Tu te trompes (décidemment…). Un gogolplex est effctivement suivi de 10100 zéros.

Par contre MrKifkif92, ta jolie petite image ne fait rien d'autre qu'afficher les derniers zéros de ton gogolplex. Je dirai que ce LSV est faux si tu arrives à m'agrandir suffisamment la fenêtre pour voir le gogolplex en entier, ce qui sera bien évidemment impossible (même avec le plus grand écran du monde, qui aura déjà consommé pas mal d'atomes au passage mais ne nous égarons pas) puisqu'il te faudra afficher plus zéros que d'atomes dans l'univers.



Mako
Mako - 19 fév. 2012 - 23:18 - (lien vers ce commentaire)

@Dauby :

Tu te trompes [...]

Au temps pour moi (j'ai vraiment écris une grosse connerie… je devais pas être réveillé…).

(décidemment…)

Non mais oh ! Un peu de respect tout de même ;)



MrKifkif92
MrKifkif92 - 25 fév. 2012 - 19:34 - (lien vers ce commentaire)

Ah oui c'est vrai, en fait je n'écrivait pas un gogolplex (car la console ne pouvait pas continuer jusqu'au bout)
au temps pour moi ^^



OcelotBrigante
OcelotBrigante - 31 juil. 2012 - 17:21 - (lien vers ce commentaire)

Vu que j'ai rien capté à vos calculs (qui m'ont piqués les yeux au point de me rendre quasi aveugle) il me vient la douce mais non moins pueril envie de faire une jeu de mot sur “gogol”. Malgres tout je vais m'abstenir.



CyberPresseur
CyberPresseur - 12 oct. 2012 - 21:04 - (lien vers ce commentaire)

Bonjour
Je n'ai pas lu tout les commentaires, je n'ai pas trouvé de tube d'aspirine assez grand… :-)
J'avais malgré tout une petite question :
Pour mon cerveau de beotien, l'univers est infini (je me trompe peut-être).
Alors ma reflexion est la suivante, la source http://www.lacosmo.com/dixpuissance80.html
explique qu'il y aurait 10^85 d'atomes visibles (pas important le nombre d'atomes invisibles) dans l'univers.
Ce nombre aussi énorme qu'il puisse être, donne une limite malgré tout.
Donc pour mon petit cerveau, il y a incompatibilité de ces 2 informations (infini et 10^85).
J'ai l'impression que nous pouvons affirmer autant de choses que nous voulons au sujet de l'univers, dans tout les cas nous n'avons pas les outils, les connnaissances pour en être certain.



CyberPresseur
CyberPresseur - 13 oct. 2012 - 15:15 - (lien vers ce commentaire)

Et gogol^gogol ? ça existe ?



Schtroumpf
Schtroumpf - 15 oct. 2012 - 10:52 - (lien vers ce commentaire)

CyberPresseur : actuellement, on explique l'origine de l'univers par une explosion initiale en un point unique (le fameux Big Bang), suivi d'une expansion qui dure depuis 15 milliards d'années.

La vitesse de la lumière (limite de vitesse impossible à dépasser pour une particule ayant une masse, selon nos connaissances actuelles) étant finie, l'univers l'est également.

Je ne suis pas astrophysicien, mais je me suis pas mal intéressé au truc quand j'étais jeune. Corrigez-moi si je me trompe.



lauvergnat
lauvergnat - 17 oct. 2012 - 09:35 - (lien vers ce commentaire)

Selon moi, tu te trompes (mais d'un poil de cul de Schtroumpfette).
Si la matière s'échappait à vitesse finie d'un centre potentiel, elle serait “englobable” dans une boule au diamètre fini. Donc l'univers contenant un minimum de matière serait fini. Mais à l'extérieur de cette boule, on aurait encore de l'espace (vide, certes) qui s'étendrait indéfiniment et que la matière n'aura pas encore traversé, mais qui n'en reste pas moins une partie de l'univers…



Schtroumpf
Schtroumpf - 17 oct. 2012 - 11:04 - (lien vers ce commentaire)

Je ne pense pas, mais là on entre dans les débats sur la nature de l'univers, de l'espace et du temps.
L'univers, c'est l'ensemble de l'espace-temps et de ce qu'il contient. En dehors, il n'y a rien : pas d'espace, pas de temps. Pas un troquet, pas une mob, rien. La zone, quoi. Ca n'existe pas.

Après, on peut aussi partir dans des considérations métaphysiques et considérer que notre univers n'est qu'une partie d'un ensemble plus vaste (du genre du monstre qui joue aux billes avec les univers à la fin de MIB, ou une crotte de nez du Grand Archtoumtec Vert).



lauvergnat
lauvergnat - 17 oct. 2012 - 17:39 - (lien vers ce commentaire)

En dehors, il n’y a rien : pas d’espace, pas de temps. Pas un troquet, pas une mob, rien. La zone, quoi.

Tu veux dire… comme Dunkerque ?

Oui, j'ai déjà lu cette théorie, qui dit également que le temps avait été créé en même temps que la matière, au moment du big-bang, et qu'avant, il n'y avait simplement pas de temps, donc. Et que l'Univers est en expansion depuis l'explosion initiale, soit sans fin, soit jusqu'au Big Crunch.
Et en expansion dans quoi… ben, dans le vide. Je ne me souviens pas que le vide soit créé en même temps que la matière se déplace vers l'extérieur. Mais que c'est loin, tout ça !!!
Je recommande “la mélodie secrète” de Xuan Thuan Trinh, d'ailleurs. Le nom de l'auteur est presque le plus difficile à lire.



CyberPresseur
CyberPresseur - 27 oct. 2012 - 05:59 - (lien vers ce commentaire)

Merci pour toutes ces précisions…
Je connais la théorie du big bang où tout à commencer par l'explosion à partir d'un point unique. C'est la théorie la plus connue mais elle n'est pas la seule.
Je me souviens d'une émission sur la “5” qui la détaillait et qui expliquait les autres théories. Malheureusement, ce documentaire remonte à quelques années et je ne m'en souviens pas suffisement pour illustrer mes propos. Enfin bref…

La vitesse de la lumière (limite de vitesse impossible à dépasser pour une particule ayant une masse, selon nos connaissances actuelles) étant finie, l’univers l’est également.

Comme tu l'as bien signalé Schtroumpf, nous nous servons de nos connaissances actuelles (en même temps, on ne peut pas vraiment faire autrement). Donc selon nos connaissances actuelles l'univers aurait une limite. Est-ce une information sûre ? Je ne pense pas, nous ne pouvons démontrer le contraire mais…
Même si je pense que nous ne nous trompons pas forcément sur les bases, nous sommes malgré tout très limité.

De mon point de vue, tout ceci n'est que supputation.
Les sciences font de grands pas mais à chaque fois que l'on pense avoir fait LA découverte, nous nous apercevons que ce n'etait que les prémices d'un truc encore plus énorme et que les limites s'éloignent encore plus…



Schtroumpf
Schtroumpf - 29 oct. 2012 - 09:17 - (lien vers ce commentaire)

Certes, on ne sait pas encore tout (heureusement !). Mais dans notre cas de figure, le gogol a été défini explicitement pour démontrer qu'il est possible d'utiliser des nombres plus grands que le nombre estimé d'atomes dans l'univers.

Si imaginons que le nombre estimé d'atomes soit multiplié par un million de milliards (c'est le rapport entre 10^85 et un gogol), il suffira d'inventer un gogoldeux (et de mettre à jour le LSV) pour avoir toujours une longueur d'avance. Car pour l'instant, on n'a pas trouvé de limite à N.



burning
burning - 1 mars 2013 - 11:43 - (lien vers ce commentaire)

Que les mathematiques sont belle, jai etais perdu au 4emes commentaires, au 10emes je ne savais même plus de quoi vous parliez et maintenant j'ai envie d'aller me coucher… mais merci à tous de me donner une occupation au boulot ^^



Mejeres
Mejeres - 23 mai 2014 - 13:31 - (lien vers ce commentaire)

Personnellement je préfère le nombre de Graham, qui est tellement grand qu'il n'est plus possible d'utiliser des notations comme ici pour le définir. En plus ce nombre est utile puisqu'il apparait dans une démonstration comme une borne supérieur (sympathique vu que la borne inférieur dans cette démo est…13, ce qui laisse de la marge)!
http://fr.wikipedia.org/wiki/Nombre_de_Graham