Fermer

Connectez-vous

Vous devez être connecté pour faire ça.

Identifiez-vous

Votre compte spontex.org




Ou




Nouveau ?


Osez rejoindre le crew !

Données personnelles ?

Les informations sur ce site sont publiques mais la participation est réservée aux personnes enregistrées. S'enregistrer, ça veut dire "donner un login + un mot de passe". Après, vous pourrez renseigner plus d'informations mais RIEN d'autre n'est obligatoire. Si vous êtes tombé ici, c'est que vous avez voulu faire quelque chose réservé aux personnes enregistrées. De source fiable, j'ai appris que PERSONNE n'était JAMAIS mort après avoir rempli ce formulaire. Si vous ne voulez toujours pas vous enregistrer (libre à vous), vous pouvez continuer votre navigation, sans cliquer sur les liens qui mènent à cette page :-) Merci d'avoir lu jusqu'ici.

Titre
N'hésitez pas à partager nos informations... mais n'oubliez pas de nous citer !
you should never read that.

Prostitution : faut-il ré-ouvrir les claques ?


Avatar de mansuetus
mansuetus - 5 déc. 2009 - 12:20:54

Je ne suis pas grand adepte des maisons de plaisir, où l'homme peut moyennant quelques instants de sa vie vider ses deux bourses. On ne dit pas “fontaine, je ne boirai pas de ton eau”, mais disons que je préfère pour l'instant le profit de ces services aux nécessiteux…

En France, la prostitution est autorisée mais toute activité organisée autour de ça est interdite. Cela condamne donc le racolage, les maquereaux, les maisons closes…

Il me semble que chacun pourra trouver ce comportement hypocrite. On se demande donc comment une grande campagne de légalisation de la prostitution, utilisant la recette colossale de cette activité pour l'encadrer et l'assainir n'a pas encore eu lieu !

Si on regarde un peu plus loin, on trouve des articles intéressants genre : http://ml.federation-anarchiste.org/article1329.html qui disent en somme que l'organisation de la prostitution est toujours détournée au profit des organisateurs, et aux dépens des femmes (Qui l'eût cru…).

Je lance ce thread plus pour me forcer à creuser la question “mieux vaut-il avoir un comportemnt hypocrite tel qu'aujourd'hui, et avoir des maisons closes vraiment closes, ou mieux vaut-il encadrer les maisons closes pour que la situation soit globalement améliorée ?” que pour débattre du “bien” ou du “mal”.

Petite citation pour la fin :

« Si la prostitution est une nécessité sociale, une institution de salut public, alors les ministres, le préfet de police, les hauts fonctionnaires, les médecins qui la défendent, manquent à tous leurs devoirs en n’y consacrant pas leurs filles… »

Joséphine Butler, féministe chrétienne anglaise.


Avatar de Junk
Junk - 18 oct. 2009 - 18:11:07

La “Prostition” ?


Avatar de Ghost
Ghost - 18 oct. 2009 - 19:06:07

Oui.


Avatar de mansuetus
mansuetus - 18 oct. 2009 - 19:06:32

Oui.

Oui, quoi ?


Avatar de Lotharius
Lotharius - 18 oct. 2009 - 19:45:27

Rouvrez-les, bordel !
(ça marche aussi sans virgule)


Avatar de Ghost
Ghost - 18 oct. 2009 - 19:58:02

Prostitution : faut-il ré-ouvrir les claques ?

Oui.

Tu poses une question, on te réponds, et tu comprends pas?


Avatar de Clin
Clin - 18 oct. 2009 - 21:52:58

Oui, rouvrons les bordels. Ca compensera la perte de TVA des restaurateurs.


Avatar de ANTICHRISTUS
ANTICHRISTUS - 19 oct. 2009 - 00:10:18

vive la chasteté.


Avatar de mansuetus
mansuetus - 19 oct. 2009 - 00:38:38

Je ne sais pas si cela a été remarqué et/ou apprécié, mais mon premier sujet était en fait assez sérieux. Militer aveuglément pour ré-ouvrir les bordels me semble aussi dangereux que de faire sucer un rasoir non stérile à un nourisson.


Avatar de ANTICHRISTUS
ANTICHRISTUS - 19 oct. 2009 - 00:42:46

pardon admin.


Avatar de Clin
Clin - 19 oct. 2009 - 00:56:06

En fait les bordels seraient le seul vrai moyen de : suivre l'age des prostituées (pour eviter qu'elles soient mineures, les vieilles font ce qu'elles veulent), de promouvoir activement et efficacement la lutte contre les mst avec la mise a dispos de présos, éviter les macs et les traffics parallèles (drogue, jeux), faire payer des impots, eviter que des gamins jouent avec des préservatifs usagés sur un parking de stade municipal, etc. etc. etc.


Avatar de mansuetus
mansuetus - 19 oct. 2009 - 01:03:46

Que fais-tu si tu as une prostipute qui a le VIH ? qui contrôle ça ? Ne penses-tu pas que mettre ainsi une prostipute au chômage (je pense que cela a un effet significatif sur la clientèle) se soit une incitation à le cacher ?

Et à ton avis, dans 4 ans, le médecin du travail qui fera que ça (comme toujours, on se spécialise par secteurs), celui qui connaitra chaque femme par son prénom et qui lui dira “écoute ma chérie, là, c'est moche… tu as le sida/hépatite/...”, il préférera se faire payer sous la table et déchirer une feuille, ou il lui bousillera son avenir et l'enverra se faire pendre ailleurs ?

Pour moi, la filière doit gérer la retraite des femmes (anticipée en cas de MST), ou ne doit pas exister. donc elle n'existera pas, car ce n'est pas économiquement viable…


Avatar de Lotharius
Lotharius - 19 oct. 2009 - 10:49:40

Euh oui mais bon en même temps, la pute freelance et hautement contagieuse, elle fait quoi tu crois ?


Avatar de mansuetus
mansuetus - 19 oct. 2009 - 11:08:41

Elle n'a pas de label 'pute francaise' qui atteste de la salubrité.

Je ne crois pas que le système actuel soit bon, mais faudrait pas que ca devienne pire…


Avatar de camtuf
camtuf - 19 oct. 2009 - 12:43:31

Vous pensez à un label rose?


Avatar de oopinou
oopinou - 19 oct. 2009 - 13:18:23

me semble aussi dangereux que de faire sucer un rasoir non stérile à un nourisson.

Quoi que stérile ou pas, le résultat ne sera pas bien différent :)


Avatar de Lotharius
Lotharius - 19 oct. 2009 - 16:56:51

Ben disons que le principe est un peu aussi que quand un monsieur fait l'amour avec une madame qu'il ne connait pas plus que ça, que ce soit rémunéré ou non, il mets un préservatif. Et là, si la madame est pourrie du zizi, ça n'est plus un problème pour le monsieur.

Et comme disait Colin, dans un bordel ou une “vitrine” (comme en Belgique ou aux Pays-Bas), les pros rendent le préservatif obligatoire, ce qui n'est pas toujours le cas des mangeuses de trottoir.


Avatar de Junk
Junk - 20 oct. 2009 - 03:48:16

ce qui n’est pas toujours le cas des mangeuses de trottoir.

Source?


Avatar de mansuetus
mansuetus - 20 oct. 2009 - 12:02:13

Carrément, moi j'ai contre source : la tonne de préso qu'on trouve “en bas de chez moi” (je vous rappelle que j'habite à 300 m du bois de Boulogne)


Avatar de Junk
Junk - 20 oct. 2009 - 12:17:26

Je corrobore mans. meme si je n'ai aps fait de recherche extensive, le peu que j'en sais m'apprends que meme en bas de l'echelle, les prostiputes sont conscientes, ne serait-ce que pour elles, du besoin de se proteger, et s'en occupent…