Fermer

Connectez-vous

Vous devez être connecté pour faire ça.

Identifiez-vous

Votre compte spontex.org




Ou




Nouveau ?


S'inscrire

Données personnelles ?

Les informations sur ce site sont publiques mais la participation est réservée aux personnes enregistrées. S'enregistrer, ça veut dire "donner un login + un mot de passe". Après, vous pourrez renseigner plus d'informations mais RIEN d'autre n'est obligatoire. Si vous êtes tombé ici, c'est que vous avez voulu faire quelque chose réservé aux personnes enregistrées. De source fiable, j'ai appris que PERSONNE n'était JAMAIS mort après avoir rempli ce formulaire. Si vous ne voulez toujours pas vous enregistrer (libre à vous), vous pouvez continuer votre navigation, sans cliquer sur les liens qui mènent à cette page :-) Merci d'avoir lu jusqu'ici.

Titre
N'hésitez pas à partager nos informations... mais n'oubliez pas de nous citer !
you should never read that.

Comment vouliez-vous que je le susse !?


[ 1 ] [2] Suivants
Avatar de Arpegius
Arpegius - 11 jan. 2013 - 22:24:53

L'emploi du terme “pédé” (en tant qu'injure homophobe) est punissable par la loi française de six mois d'emprisonnement et 22 500 euros d'amende.

http://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A9d%C3%A9
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexteArticle.do;jsessionid=3BA5C31CD5EA3196199AB4AE771EB3B5.tpdjo05v_3?idArticle=LEGIARTI000006419745&cidTexte=LEGITEXT000006070722&dateTexte=20120129

Tout est dans le résumé et je sais pas encore quoi mettre dans les détails, alors je poste ici (mais c'est exceptionnel).


Avatar de lorisalis
lorisalis - 11 jan. 2013 - 22:31:26

22500 € !!
Ah les pé…
non, rien…


Avatar de lauvergnat
lauvergnat - 11 jan. 2013 - 23:59:20

Titre : Toi même.

Ceci étant, c'est le montant maximal, et ça n'est jamais la peine infligée (enfin, il faudrait des preuves à ce que j'avance, mais…), et ce n'est pas du tout la seule contravention / le seul délit qui soit puni à un niveau astronomique (en comparaison de la forfaiture) dans les textes, et bien moins dans la vraie vie.
Je crois que je ne voterais pas contre en modération, mais je voterais Spitoyable au LSV.


Avatar de mansuetus
mansuetus - 12 jan. 2013 - 00:09:17

En même temps, pédé est clairement une insulte homophobe, qui est notoirement en France un délit.


Avatar de lauvergnat
lauvergnat - 12 jan. 2013 - 00:29:20

Je me suis toujours posé la question de pourquoi pédé (abrev de pédéraste, qui aime les enfants garçons) est devenu un synonyme d'homosexuel, et partant, comment pédé est devenu une insulte homophobe.
Apparemment, il y a eu un glissement sémantique (rien de sale) durant les 4 derniers siècles


Avatar de kiricou
kiricou - 12 jan. 2013 - 12:16:15

Pour reprendre lauvergnat j'allais justement écrire que pede n'est à la base pas une insulte et pourrait même être une flatterie.
Après beaucoup de choses sont.punissables aux yeux de la loi mais ne le sont pas dans les faits.


Avatar de mansuetus
mansuetus - 12 jan. 2013 - 14:49:14

Quand on dit << qui aime les petits garçons >> c'est qui aime vraiment les petits garçons… pas le mec bucolique.


Avatar de Arpegius
Arpegius - 12 jan. 2013 - 15:23:38

Ce que je trouvais marrant c'est que c'est une insulte super répandue, et qu'en fait ça rigole pas. Un type avec un humour un brin lourdingue ou méprisant envers des homos peut se voir taxer d'homophobe et prendre cher (dans la théorie en tout cas).


Avatar de lorisalis
lorisalis - 12 jan. 2013 - 17:03:43

C'est un peu le cas de toutes les insultes, non ?


Avatar de Arpegius
Arpegius - 12 jan. 2013 - 17:41:35

Donc si je traite quelqu’un de connard, le tribunal va vérifier si le type est effectivement un connard, et si c'est le cas, me foutre une amende pour connarophobie ?


Avatar de Mako
Mako - 12 jan. 2013 - 17:57:41

Donc si je traite quelqu’un de connard, le tribunal va vérifier si le type est effectivement un connard, et si c’est le cas, me foutre une amende pour connarophobie ?

Non, mais si tu dis “ta mère la pute”, il pourrait t'y emmener pour diffamation… ce qui est assez rarement le cas en pratique (il me semble).


Avatar de mansuetus
mansuetus - 12 jan. 2013 - 18:09:40

Donc si je traite quelqu’un de connard, le tribunal va vérifier si le type est effectivement un connard, et si c’est le cas, me foutre une amende pour connarophobie ?

Qu'il soit un connard ou non ne change rien, comme pour le terme “pédé” qui est méprisant envers toute la communauté gay.

Ca me rappelle un cours de conduite :
(moi) Ça, c'est pas un créneau de pédé.
(le prof) Je te rappelle que je suis gay.

C'est d'ailleurs depuis cet événement que je surveille mes mots pour qualifier les oiseaux. (d'où mon côté si froid pour ce LSV)


Avatar de Arpegius
Arpegius - 12 jan. 2013 - 19:12:40

Non, mais si tu dis “ta mère la pute”, il pourrait t’y emmener pour diffamation… ce qui est assez rarement le cas en pratique (il me semble).

Si le groupe de mot “ta mère la pute” est considéré comme une insulte, il n'y a pas diffamation (et en plus il faudrait que je m'exprime en public pour qu’il y ait diffamation non ?).

Mais de toute façon c'est un autre sujet.

Qu’il soit un connard ou non ne change rien, comme pour le terme “pédé” qui est méprisant envers toute la communauté gay.

Si tu traite un hétéro de “pédé” ce n'est plus une injure homophobe (sauf si tu t'exprime publiquement, dans quel cas Act up se chargera de te faire un procès).

Le texte de loi va dans ce sens là :

Sera punie de six mois d'emprisonnement et de 22 500 euros d'amende l'injure commise, dans les conditions prévues à l'alinéa précédent, envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée.

Sera punie des peines prévues à l'alinéa précédent l'injure commise dans les mêmes conditions envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur sexe, de leur orientation sexuelle ou de leur handicap.

Il n'est pas question d'injure envers quelconque communauté, mais de la/les personne(s) visée(s) par l'insulte (d'ailleurs ce serait anticonstitutionnelle puisque officiellement, la république ne reconnait pas les communautés, mais seulement les individus).

(moi) Ça, c’est pas un créneau de pédé.
(le prof) Je te rappelle que je suis gay.

S'il l'a dit avec le sourire ça va, mais sinon c'est pas très correct de sa part. La moindre des corrections c'est de garder ses histoires de cul pour soi, et de prendre un minimum sur soi quand quelqu'un emploi une expression usitée qui ne servait qu'à vanter ses performances au volant.


Avatar de Beri
Beri - 14 jan. 2013 - 09:17:14

Et puis ca dépend à qui tu dis ca. Si tu dis ca au voisin de palier ou à l'embrayage ca prendra une toute autre tournure, tout comme si tu demandes une inflation à Dati ou à ta voisine, ca donnera pas pareil.


Avatar de Schtroumpf
Schtroumpf - 14 jan. 2013 - 09:48:10

C'est un peu poussif je trouve.


Avatar de Manux
Manux - 14 jan. 2013 - 12:16:58

Arpegius : En gros tu veux nous apprendre qu'en France la liberté de ton et de parole n'est pas ce qu'elle prétend être, et qu'on peut être sévèrement puni pour de simples propos ?

Ben.. rien de neuf quoi.


Avatar de lauvergnat
lauvergnat - 14 jan. 2013 - 12:29:15

Si la loi était appliquée de la façon la plus stricte et qu'on avait recensé avec exactitudes tous les propos échangés ce week-end (bref, si on était passé en mode 1984 le temps d'une manif), à 22500€ l'insulte homophobe je me demande combien l'état se serait fait ce week-end avec la manif antipédé antihomo pour tous…
Avec ce genre de manif, on aurait pu financer le trou de la sécu et la retraite par répartition pour longtemps !


Avatar de Schtroumpf
Schtroumpf - 14 jan. 2013 - 12:45:07

T'as rien compris lauvergnat. C'était pas une manifestation homophobe : tant qu'ils restent célibataires, ils ont rien contre les pédés homo (enfin, presque). Et puis tant qu'ils les croisent pas, aussi. Et même que pour venir manifester, ils leur donnaient le droit de sortir hier, puisque c'était une manif pour tous. Alors tu vois…


Avatar de lauvergnat
lauvergnat - 14 jan. 2013 - 12:59:28

^^

C'est ça,

ils ont rien contre les pédés homo

tant qu'ils ne se reproduisent pas. Et qu'on ne les voit pas. De toute façon, ces gens-là, mon bon monsieur, hein… enfin, vous me comprenez…


Avatar de lauvergnat
lauvergnat - 14 jan. 2013 - 13:08:57

Le débat est en train de virer au sujet de société et donc devrait migrer dans le thread adéquat, mais…
On m'a soumis l'hypothèse que le “besoin” de mariage pour tous était, avant tout, patrimonial : le PACS permet déjà de s'unir dans des conditions proches du mariage civil, à une différence majeure près : le patrimoine de l'un ne revient pas à l'autre à son décès, alors que dans le mariage, si.
Il me semble au contraire que le patrimoine du couple revient au dernier vivant SI on a un acte notarié qui le stipule, sinon ça revient aux descendants avec peut-être un usufruit pour le dernier vivant et une nue-propriété pour les descendants mais je peux me tromper. Et si c'est effectivement le cas, alors il suffirait d'amender le PACS pour ajouter la notion de patrimoine, et basta, fin du débat. Mais comme je pense que nos élus sont moins cons qu'ils en ont l'air (encore que), ils y auraient pensé avant d'avoir 800 340 000 personnes dans la rue.
Bref, je me pose la question, est-ce un argument valable ou non… Vos avis ?



[ 1 ] [2] Suivants