Fermer

Connectez-vous

Vous devez être connecté pour faire ça.

Identifiez-vous

Votre compte spontex.org




Ou




Nouveau ?


Osez rejoindre le crew !

Données personnelles ?

Les informations sur ce site sont publiques mais la participation est réservée aux personnes enregistrées. S'enregistrer, ça veut dire "donner un login + un mot de passe". Après, vous pourrez renseigner plus d'informations mais RIEN d'autre n'est obligatoire. Si vous êtes tombé ici, c'est que vous avez voulu faire quelque chose réservé aux personnes enregistrées. De source fiable, j'ai appris que PERSONNE n'était JAMAIS mort après avoir rempli ce formulaire. Si vous ne voulez toujours pas vous enregistrer (libre à vous), vous pouvez continuer votre navigation, sans cliquer sur les liens qui mènent à cette page :-) Merci d'avoir lu jusqu'ici.

Titre
N'hésitez pas à partager nos informations... mais n'oubliez pas de nous citer !
you should never read that.
Halte au feu !
Par kange - 29 jan. 2010   


+111
11 commentaires Spacroyable !
Spitoyable.


Il est arrivé que certaines mairies françaises interdisent de mourir sur le territoire de leur commune.

Détails :

En 2007, le maire de Cugnaux, commune du grand Toulouse, a pris un arrêté « interdisant à toute personne ne disposant pas de caveau (...) de décéder sur le territoire de la commune ». Les contrevenants s’exposaient à de sévères sanctions.

Ce non-sens manifeste était bien entendu volontaire. Le fait est que la mairie n’avait pas l’autorisation d’agrandir le cimetière et qu’il n’y avait plus un seul caveau neuf de disponible. C’est ainsi que le maire a décidé de prendre cet arrêté, afin d’attirer l’attention de la préfecture sur l’absurdité de leur situation si on n’agrandissait pas très vite le cimetière.
Seulement, l’arrêté n’a pas été remis en cause à la préfecture (elle ne l’avait peut-être même pas bien lu) et a été validé tel quel, ce qui n’était bien entendu pas le but de la manœuvre !
Le cimetière de Cugnaux a depuis été agrandi et l’arrêté invalidé.

Une histoire similaire s’est produite à Sarpourenx, dans les Pyrénées-Atlantiques.

Sources :

Wikipedia – Cugnaux
20minutes.fr – Il vous est interdit de mourir
Wikipedia – Sarpourenx
Le Jeu des Mille Euros, France Inter, 22/01/2010


Picasso11
Picasso11 - 16 avr. 2010 - 18:56 - (lien vers ce commentaire)

Ils en faisaient quoi du cadavre ?



le_hollandais_volant

Ils le jugent.

> “Les contrevenants s’exposaient à de sévères sanctions.”


el_nino
el_nino - 7 août 2010 - 01:26 - (lien vers ce commentaire)

Les sanctions pouvaient aller jusqu'à la peine de mort.



rv
rv - 2 oct. 2010 - 17:40 - (lien vers ce commentaire)

ou pire : condamné à la perpétuité…



jamieb81
jamieb81 - 17 oct. 2010 - 09:27 - (lien vers ce commentaire)

c’est exact, j’ai même vécu dans un de ces département^^
a savoir le lavandou dans le var est un de ces département ou il est interdit de mourrir sous peine d’amende, tu as un accident les pompiers te sortent de la ville le plus vite possible lol.



kikous
kikous - 1 déc. 2011 - 14:57 - (lien vers ce commentaire)

En même temps cet arrêté est un peu idiot : on est pas forcément enterré dans la commune où l'on decède



Jacamable
Jacamable - 1 déc. 2011 - 15:40 - (lien vers ce commentaire)

J'espère que les habitants de ces communes ont tous été morts de rire, devant le sens de la dérision (et de l'humour) de leurs maires.
Le ridicule ne tuant pas, l'administration, quant à elle, a encore de beaux jours devant elle !



ReiNanto
ReiNanto - 13 déc. 2011 - 13:46 - (lien vers ce commentaire)

Il me semble que votre remarque sur la qualité du travail de la Préfecture en question est un peu déplacée.

Depuis 1982 et la décentralisation, le contrôle des actes des collectivités s'opère dans la majorité des cas a posteriori : les actes sont exécutoires dès qu'ils ont été transmis au représentant de l'État, sans nécessité d'attendre un avis de celui-ci.

En plus, je ne pense pas qu'une préfecture est les effectifs suffisant pour éplucher tous les actes des collectivités locales.



paulolascience29
paulolascience29 - 13 déc. 2011 - 14:48 - (lien vers ce commentaire)

Ils auraient du bruler les morts, comme ça, ils prennent moins de place !



vel
vel - 29 déc. 2011 - 13:54 - (lien vers ce commentaire)

En plus, je ne pense pas qu’une préfecture est les effectifs suffisant pour éplucher tous les actes des collectivités locales.
C'est effectivement désespérant, quand vas t-on délocaliser les préfets ? Et les cimetières ? Et Spontex



ANTICHRISTUS
ANTICHRISTUS - 31 déc. 2011 - 19:23 - (lien vers ce commentaire)

il suffisait de crucifier les cadavres des contrevenants, et la loi est ainsi respectée !
en plus, ça leur fera une peur bleu (aux vivants) que personne ne pensera à la transgresser.