Fermer

Connectez-vous

Vous devez être connecté pour faire ça.

Identifiez-vous

Votre compte spontex.org




Ou




Nouveau ?


Osez rejoindre le crew !

Données personnelles ?

Les informations sur ce site sont publiques mais la participation est réservée aux personnes enregistrées. S'enregistrer, ça veut dire "donner un login + un mot de passe". Après, vous pourrez renseigner plus d'informations mais RIEN d'autre n'est obligatoire. Si vous êtes tombé ici, c'est que vous avez voulu faire quelque chose réservé aux personnes enregistrées. De source fiable, j'ai appris que PERSONNE n'était JAMAIS mort après avoir rempli ce formulaire. Si vous ne voulez toujours pas vous enregistrer (libre à vous), vous pouvez continuer votre navigation, sans cliquer sur les liens qui mènent à cette page :-) Merci d'avoir lu jusqu'ici.

Titre
N'hésitez pas à partager nos informations... mais n'oubliez pas de nous citer !
you should never read that.
Il n'en restera qu'une…
Par bronsky - 26 mars 2010   


+115
10 commentaires Spacroyable !
Spitoyable.


La méduse Turritopsis nutricula est potentiellement immortelle.

Détails :

Du haut de ses 5 millimètres, Turritopsis nutricula est à ce jour le seul animal connu capable de retourner à sa forme juvénile après avoir été sexuellement mature, grâce à un mécanisme cellulaire nommé transdifférenciation, c’est-à-dire qu’elle passe d’un type de cellule différenciée à un autre type différencié également, sans passer par une étape de dédifférenciation.

Seuls quelques animaux dans le monde peuvent provoquer une transdifférentiation, mais celle-ci est toujours limitée, comme la salamandre, qui peut refaire “pousser” des parties de son corps.
La répartition de cette méduse, originaire de la mer des Caraïbes, se serait largement étendue à travers les océans du monde entier. Le Dr Maria Miglietta, du Smithsonian Tropical Marine Institute déclare : “Nous sommes en train d’assister à une silencieuse invasion mondiale.”

Sources :

Maxisciences.com – Une méduse immortelle [fr]
Zigonet.com – Une méduse serait le seul animal immortel [fr]
Wikipedia – urritopsis_nutricula [en]
Schéma explicatif


Meelee
Meelee - 30 mars 2010 - 00:07 - (lien vers ce commentaire)

Whaou ! Une méduse immortelle ! Mais, ça veut dire que si elle se reproduisent, mais qu'elles ne meurent pas, elles seront de plus en plus nombreuses ?! Aïe : les Méduses Attaquent ! :p



ChPortos
ChPortos - 30 mars 2010 - 11:23 - (lien vers ce commentaire)

Nufan
Voila qui met à mal un autre LSV pourtant passionnant et documenté…
http://www.spontex.org/le_saviez_vous/788/43
Que croire…???

Le LSV cité parle d'un animal qui a effectivement vécu 405 ans, preuve à l'appui, tandis que celui-ci parle d'un animale qui “pourrait” vivre indéfiniment…



Animaphagus
Animaphagus - 31 mars 2010 - 14:50 - (lien vers ce commentaire)

Je me permet d'émettre un doute: la jeunesse d'un organisme n'est pas réellement liée à sa forme (exemple les enfants souffrant du syndrome de Werner qui vieillissent prématurément ou les vieux faisant de la chirurgie excessive pour avoir l'air beaucoup plus jeunes), mais plutôt à la qualité de l'activité cellulaire: longueur des télomères (extrémités des chromosomes ne codant aucun gène, rabotées à chaque division hormis dans les cancer. Une fois les télomère complètement disparus, les gènes sont entamés, ce qui provoque la mort cellulaire), présence de radicaux libres, etc…
J'aimerais bien en savoir plus sur son activité télomérase (enzyme qui répare la partie rabotée des chromosomes) avant de me pâmer devant ce qui me semble être un buzz pseudo scientifique



Caramel
Caramel - 2 août 2010 - 00:11 - (lien vers ce commentaire)

@ ChPortos : si je lis bien, l'ancien LSV cité parle bien de “l’animal qui peut vivre le plus longtemps”.
405 ans < éternité non ?



Be@
Be@ - 2 août 2010 - 23:36 - (lien vers ce commentaire)

Il faut faire la différence entre le cyprine qui peut vivre 405 ans “d'une traite” et cette méduse dont la durée de vie normale devrait être de quelques mois (l'information sur Turritopsis est difficile à trouver mais les petites méduses ont généralement une durée de vie de 2–3 mois et certaines peuvent aller jusqu'à 1 an).
Elle est potentiellement immortelle parce qu'elle stoppe son vieillissement normal en revenant au stade de polype (phase larvaire fixée). Lorsqu'elle est à ce stade, des petits bourgeons se forment et ils donneront naissance à de nouvelles méduses. Ces nouvelles méduses sont sexuellement matures à 1 mois. Elles peuvent alors se reproduire de manière classique (lâcher de spermatozoïdes et d'ovules dans l'eau) et vieillir puis mourir. Cependant, une situation de stress peut les amener à de nouveau régresser au stade polype (et c'est reparti pour un tour et le cycle peut être reproduit indéfiniment).
Voici un schéma tiré du S&V n°1104 que je trouve très explicite.



yorenwan
yorenwan - 5 août 2010 - 12:06 - (lien vers ce commentaire)

Merci a BA pour le schéma :)

Donc si je comprends bien, elle ne peut pas être immortelle puisque après avoir régressé et être redevenu un polype, elle donnera naissance a de nouvelles méduses puis mourra nan ?



Caramel
Caramel - 17 déc. 2010 - 20:44 - (lien vers ce commentaire)

En fin de compte elle s'auto-clone…



Yacininho
Yacininho - 20 avr. 2012 - 02:30 - (lien vers ce commentaire)

Elle vie pas indéfiniment puisqu'il dit que la reproduction des cellules reste limitée comme pour la queue d'un lézard !



Dagoba
Dagoba - 24 juin 2012 - 17:38 - (lien vers ce commentaire)

Ça me rappel un bosquet en Amérique dont l'ADN à 80 000ans. Évidemment ce n'est pas tout à fait le même organisme qu'une méduse et ce n'est pas le corps d'origine, mais cet arbre est néanmoins l'organisme le plus vieux, et peux également être dit d'“immortel”, a différence que le l'arbre initiale à perdu son enveloppe initial. Mais les arbres d'aujourd'hui ne sont pas ces enfants, ils sont lui, autocloné.

“Pando est le nom donné à une immense colonie clonale de peupliers faux-trembles située à l’ouest des États-Unis dans l’Utah. Cette colonie de 40 hectares est considérée comme l’organisme vivant le plus lourd et le plus vieux de la planète, avec un poids estimé à 6 millions de kilogrammes, et un âge de 80.000 ans. Toutes les pousses sont issues d’un immense système racinaire unique.”



lauvergnat
lauvergnat - 25 juin 2012 - 09:03 - (lien vers ce commentaire)

Tu l'as lu sur Spontex ?